Elections régionales : les régions en 2010


Partager




Dans le monde de la politique française, il existe sept élections différentes dont la présidentielle, les élections législatives, sénatoriales, régionales, cantonales, municipales et le référendum. Concernant plus particulièrement les élections régionales, les électeurs sont composés de personnes majeures, c'est à dire âgées de 18 ans et plus, jouissant des droits civils et politiques, de nationalité française et qui sont inscrites sur les listes électorales. Les candidats doivent également être majeurs, de nationalité française et doivent obligatoirement être inscrits sur la liste électorale de la région ou avoir payé les impôts dans la région depuis au moins cinq ans. Chaque candidat ne doit figurer que sur une seule liste, donc il n'a pas le droit d'appartenir à deux partis différents. Les conseillers régionaux sont élus pour un mandat d'une durée de six ans. Les précédentes élections régionales se sont déroulées en 1986, 1992, 1998 et 2004. La prochaine élection aura lieu les 14 et 21 mars 2010. Le pourcentage de participation aux élections régionales a été de 79% en 1986, 69% en 1992, 58% en 1998, 61% au 1er tour qui s'est déroulé le 21 mars 2004 et 65% au second tour du 28 mars de la même année.


Lors des élections régionales de 1986, six régions ont été remportées par le RPR ou le Rassemblement Pour la République, 14 régions pour l'UDF ou l'Union pour la Démocratie Française dont six par le Parti Républicain ou démocratie libérale, six régions pour l'UDF CDS ou Centre des Démocrates Sociaux qui fait partie du centre droit, une région pour l'UDF Parti radical qui fait partie de l'UMP du centre droit, une région pour l'UDF MDS ou Mouvement Démocrate Socialiste qui fait partie de la gauche.


Et enfin deux régions qui ont été remportées par le Parti Socialiste de gauche et de centre gauche. Les élections régionales qui se sont déroulées le 22 mars 1992 ont vu la victoire de la droite avec 20 régions remportées dont 12 par l'UDF et 8 par le RPR. Le parti socialiste a remporté l'élection dans la région du Limousin tandis que les Verts, un parti écologiste de gauche ont remporté le scrutin dans la région du Nord-Pas-De-Calais. Les élections du 15 mars 1998 ont encore une fois de plus été marquées par des victoires de la droite remportées dans 14 régions de la France métropolitaine sur les 22. En 2004, le mode de scrutin connaît un changement. Ce n'est plus le département qui conduit une liste mais la région, avec un scrutin à deux tours. Lors du 1er tour, la liste qui a obtenu la majorité absolue obtient le quart des sièges à pourvoir. Les trois quarts restants seront départagés entre les listes qui ont obtenu plus de 5 % des suffrages. Si ces conditions ne sont pas remplies, on procède à un second tour dans lequel seuls ceux qui ont obtenu plus de 10 % des suffrages pourront participer. Les listes aptes à accéder au second tour peuvent également fusionner avec celles qui ont obtenu au moins 5 % des suffrage au 1er tour.
elections regionales


Les élections régionales du 21 et 28 mars 2004 comportaient donc 1880 sièges de conseillers régionaux à pourvoir répartis dans 26 régions dont 22 en France métropolitaine et 4 dans les DOM. Ces élections ont été marquées par la victoire de la gauche avec 24 régions remportées. Les élections du 14 et 21 mars 2010 se dérouleront avec les mêmes règlements qui ont été adoptés en 2004. Des partis ont déjà désigné provisoirement leurs têtes de liste pour les prochaines élections. Il s'agit ici d'une liste non définitive car certains partis n'ont pas encore pu désigner leurs représentants. Pour ces prochaines élections, nous aurons donc comme régions métropolitaines françaises le Conseil régional d'Alsace, le Conseil régional de d'Auvergne, le Conseil régional d'Aquitaine, le Conseil régional de Bretagne, le Conseil régional de Bourgogne, le Conseil régional du Centre, le Conseil régional de Champagne-Ardenne, l'Assemblée de Corse, le Conseil régional de Franche-Comté, le Conseil régional de Languedoc-Roussillon, le Conseil régional d'Île de France, le Conseil régional de Lorraine, le Conseil régional du Limousin, le Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, le Conseil régional de Midi-Pyrénées, le Conseil régional de Haute-Normandie, le Conseil régional de Basse-Normandie, le Conseil régional des Pays de la Loire, le Conseil régional de Poitou Charentes, le Conseil régional de Picardie, le Conseil régional de Provence- Alpes-Côte d'Azur et le Conseil régional de Rhône-Alpes. Dans les Départements d'Outre-Mer, on a le Conseil régional de la Guyane, le Conseil régional de la Guadeloupe, le Conseil régional de la Réunion ainsi que le Conseil régional de la Martinique.

Le Vendredi 01 Janvier 2010 à 09:15
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  politique, sciences po, hommes politiques Politique : une science qui rassemble et divise à
la fois



fleche Voir les autres articles commençant par E
 
Articles précédents :
  •  Vin bio : Bourgogne, Alsace, Bordeaux...
  •  Félix Faure : biographie
  •  Coliposte.net : infos et suivi de colis
  •  Adler : fondée en 1929 par les frères Adler
  •  Vétimarché : habillement homme, femme, enfant

Articles suivants :
  •  Warmelec : chauffage électrique et radiateurs
  •  Désenvoûtement : pratique de sorcellerie qui consiste à à ...
  •  Gaggenau : groupe Bosch Siemens
  •  Comment soulager des brûlures ?
  •  Journal du geek : actu, test, avis




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique



Dans le monde de la politique française, il existe sept élections différentes dont la présidentielle, les élections législatives, sénatoriales, régionales, cantonales, municipales et le référendum. Co...