Dyslexie : qu'est-ce que ce trouble ?


Partager




La dyslexie est un trouble spécifique isolé et durable affectant l'identification des mots écrits. C'est un trouble de l'apprentissage du langage écrit, de la lecture et de l'écriture en dehors de toute autre pathologie sensorielle, psychique ou mentale. Il existe des dyslexies dites « acquises » et dues à des lésions connues du système nerveux, elles sont appelées aussi alexies. Les dyslexies dites « développementales » sont celles qui sont observées chez l'enfant. La dyslexie entraîne divers troubles. La dysorthographie provoque une mauvaise utilisation de l'orthographe mais une utilisation correcte de la phonétique. La dyscalculie est une difficulté spécifique à l'apprentissage de la fonction numérique, dans son intégration et son utilisation. La dyspraxie est un trouble du développement moteur, auquel peuvent s'associer des troubles du langage ou du comportement. La dysphasie est un trouble central lié à la communication verbale. Les difficultés en lecture et orthographe représentent l'expression la plus fréquente. Le dépistage de la dyslexie doit être précoce et peut être décelé en restant attentifs à quelques signes. L'enfant dyslexique est intelligent et ne souffre d'aucun déficit auditif ou visuel.


De manière générale, ce trouble est suspecté lorsque les difficultés en lecture et écriture sont présentes, alors que l'enfant ne rencontre pas de difficultés dans les autres matières. Il butte dans le déchiffrage de la lecture et dans la compréhension du texte lu. Sa lecture est hachée, voire incompréhensible. Les mots sont mal découpés et la lecture n'est pas syllabique. La ponctuation n'est pas prise en compte. L'enfant peut substituer une lettre à une autre lettre. Il confond des lettres qui se ressemblent comme les G et Q, les B et D, les M et N ou encore les F et V.


Ces lettres sont alors inversées, rajoutées ou enlevées. Il peut également inverser l'ordre des lettres, alors le mot « plat », par exemple, est lu « pal », ou omettre certains sons, par exemple, « fil » devient « il ». Une dysorthographie succède souvent à la dyslexie. L'orthographe est embrouillée, que le texte soit copié ou dicté. Les enfants peuvent présenter des difficultés de lecture en première année de cours préparatoire, sans pour autant êtres dyslexiques. Pour établir un bon pronostic de la dyslexie, il existe des tests qui permettent de détecter ce trouble. Le test du Poucet permet d'apprécier le degré de dyslexie à partir de deux critères, décelés par la lecture d'un texte déterminé. Le nombre d'erreurs au cours de la lecture et le temps de lecture sont ces deux paramètres, établis par rapport à une moyenne d'enfants dits « normaux » ainsi qu'en fonction de leur âge ou de leur scolarisation. Il est important de dépister ce trouble très tôt car il est mal vécu par les enfants, qui peuvent se retrouver en échec à l'école et souffrir parfois d'une phobie scolaire.
dyslexie


La prise en charge doit être multidisciplinaire avec un orthophoniste, un pédopsychiatre ou un psychologue, l'instituteur et, bien sûr, la famille qui a un rôle essentiel dans la motivation de l'enfant dyslexique. Les familles qui le souhaitent peuvent également se rapprocher des associations de parents d'enfants dyslexiques pour obtenir des conseils et du soutien. Le traitement de la dyslexie passe généralement par une rééducation, avec des exercices, auprès d'un orthophoniste. Il existe plusieurs méthodes pour soigner ce trouble. Par exemple, la méthode Borel-Maisonny établit une relation gestuelle entre le schéma écrit et le phonème correspondant. La méthode Chassigny consiste à laisser l'enfant s'exprimer par écrit, à l'arrêter à chaque erreur et à appliquer une méthode de « rééducation ». Les langues anglo-saxonnes et le français, où les formes écrites et sonores ne se recoupent pas exactement, sont révélatrices de troubles dyslexiques, par contre, il n'y a pas de troubles dyslexiques dans les langues où les formes écrites et sonores se recoupent comme le croate, l'espagnol, l'italien, le slovène ou le russe. A noter : Les dyslexiques ont souvent des antécédents familiaux et des équipes scientifiques ont même affirmé avoir découvert le gène de la dyslexie.

Le Mardi 05 Février 2008 à 08:51
Article écrit par Frédérique ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Psychopathologie, schizophrénie, psychologie, dépression, angoisse, psychopathologie de la vie quotidienne, psychopathologie enfant, psychopathologie de l adolescent, freud, psychologue, psychiatrie, phobie, peur, psychanalyse, autisme, anxiété, dyslexie, Psychopathologie : une réponse aux troubles
mentaux et psychologiques ?



fleche Voir les autres articles commençant par D
 
Articles précédents :
  •  Gustave Flaubert : écrivain français auteur de "Madame Bovar...
  •  Diarrhée : remèdes, traitement, alimentation
  •  Mike Tyson : boxeur de légende alias "Iron Mike"...
  •  Crèmes hydratantes : Choisir, Hydratation, Soins, Gamme
  •  Camomille : une plante pour le bien-être

Articles suivants :
  •  Limoges : bref aperçu sur la « capitale des arts du feu »...
  •  Alimentation bébé : quelle est l'alimentation la mieux ada...
  •  Beatriz Flores Silva : réalisatrice uruguayenne d'adoption...
  •  Nymphoplastie : chirurgie réparatice pour l'intimité de la...
  •  Chez Francis : quand brasserie et cuisine traditionnelle f...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante mentale Santé mentale



La dyslexie atteint 5 à 10% des enfants en âge scolaire, et probablement plus les garçons que les filles. Les enfants qui en sont atteints sont intelligents et s'expriment bien à l'oral, mais ils son...