Droits des agents publics


Partager




Un Etat sans autorité compétente pour le diriger serait plongé dans le chaos. Dès les premières esquisses d'un semblant d'ordre politique, l'on s'est rendu compte qu'un organisme unique serait incapable de gérer efficacement tous les besoins. L'administration publique a ainsi vu le jour. «Publique» dans le sens où cet organisme serait chargé de tout ce qui concernerait le peuple. La fonction publique a été créée au tout début afin d'assurer une meilleure gestion dans le maintien de l'ordre publique et des différents services qui en sont chargés.



La définition du mot ordre s'étendant ici à la sécurité publique, à l'hygiène ainsi qu'aux divers organismes qui y sont affectés. L'administration publique est constituée de deux parties distinctes. D'abord, la police administrative, chargée de maintenir l'ordre public soit l'hygiène, la tranquillité, la sécurité ou encore le respect de la personne, de ses droits et de ses devoirs. Ensuite, le service administratif qui concerne deux domaines bien distincts, le service chargé du public lui-même et celui qui prend en charge tout ce qui touche aux industries et au commerce en général. Un agent public ou encore agent de la fonction publique est ainsi une personne ou un fonctionnaire investi de l'autorité public. L'on peut y retrouver les policiers et tout autre fonctionnaire rattaché à la fonction publique touchant les différentes activités nécessaires au bon déroulement de la vie administrative et quotidienne des citoyens. La fonction publique étant un domaine d'activité comme un autre, ses travailleurs sont régis par des lois et ont des droits. De par leur profession, les fonctionnaires publiques sont des personnes morales qui se doivent d'exercer leur métier toujours dans le but de l'intérêt général.


Les agents publiques ont avant tout le droit d'être mis à contribution dans la conception des diverses actions qui leur incombent. Ils ont le droit d'émettre leurs opinions sur une décision ou même sur l'organisation des différentes activités qui touchent à leur travail. Actions sociales, de loisirs, sportives ou même culturelles. Dès lors que l'activité les touche ainsi que leur travail, les agents publics ont le droit d'intervenir s'ils le jugent nécessaire au bon fonctionnement de toute chose. Il s'agit d'un droit fondamental à la participation.


Aucune discrimination ne peut affecter un agent dans l'exercice de ses fonctions, ni distinction par rapport à ses convictions religieuses, ses origines ou ses choix. Chaque travailleur est libre de s'exprimer selon sa volonté et nul ne peut exercer pressions ou chantages dans un but quelconque. Le droit de créer une association qui serait chargée de gérer leurs intérêts leur est aussi reconnu. La création d'un syndicat qui se chargerait de négocier un compromis ou une solution avec les instances supérieures en cas de conflit. Ces conflits pouvant porter sur les rémunérations, les conditions de travail ou toute atteinte aux droits humains. De même, en cas de conflit, les fonctionnaires disposent aussi du droit légal de se mettre en grève. Les forces de l'ordre, les travailleurs des hôpitaux ou autres services de santé publiques restent cependant tenus d'établir une permanence minimum afin que les malades nécessitant des soins n'en pâtissent pas. L'administration compétente étant à prévenir au moins cinq jours à l'avance avec toutes les informations nécessaires telles que la raison, le lieu et le jour par exemple. Le respect des conditions de travail est aussi très important.
droits agents publics


Les agents de fonction publique ont le droit de bénéficier des soins et de la sécurité de base dans le cadre de l'exercice de leur fonction. Les équipements sanitaires ou de protection en cas d'accidents relatifs au travail sont des éléments essentiels que tout agent est en droit de réclamer en cas de besoin. Les jeunes et les femmes enceintes pouvant s'ils le jugent nécessaires réclamer des mesures exceptionnelles de par leur état. Tout fonctionnaire publique est bénéficiaire des soins et du suivi de base de son état de santé. Le droit à la sécurité oblige ainsi l'administration à assurer sécurité et soutien à ses agents en cas de besoin. Dans tous les cas de figure, les fonctionnaires qu'ils soient des forces publiques ou de l'administration restent avant tout des travailleurs comme tout le monde, leurs droits à défendre leurs opinions, leurs conditions de travail ainsi que leurs intérêts doivent être reconnus par l'administration qui les emploie et respecter.

Le Samedi 21 Novembre 2009 à 08:40
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Fonction Publique La Fonction Publique
  legislation du travail, droit du travail, contrat du travail, profession, code du travail,travail temps partiel, licenciement travail, vie professionnelle, convention collective travail, sécurité travail, legislation travail du dimanche, interim, medecine Legislation du travail : garante légale de la vie
professionnelle



fleche Voir les autres articles commençant par D
 
Articles précédents :
  •  Google books : c'est quoi ?
  •  Aspirette : Moulinex, Dyson, Black et Decker... que choisir ...
  •  Pèse-personne : électronique, mécanique... ...
  •  Friteuse électrique : comment choisir ?
  •  Cafetière Filtre : c'est quoi ?

Articles suivants :
  •  Travailler à l'étranger : avec ou sans diplôme...
  •  Word : la référence du traitement de texte
  •  Centre de repassage : repassage facile et rapide
  •  Les Ecoles d'enseignement Commercial et de gestion
  •  SNPE : Société Nationale des Poudres et des Explosifs ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   droit france Droit France
   droit administratif Droit administratif



Un Etat sans autorité compétente pour le diriger serait plongé dans le chaos. Dès les premières esquisses d'un semblant d'ordre politique, l'on s'est rendu compte qu'un organisme unique serait incapab...