Drapeau basque : signification


Partager




Le drapeau basque est également connu sous le nom de ikurrina. Il est animé par une historique conséquente, pour le pays et très intéressante, du point de vue culture générale. Ce fameux drapeau a vu le jour il y a plus d'un siècle de cela, soit en 1894, sous l'initiative des frères Arana, Sabino et Luis. Tout a commencé un beau 14 juillet 1894, jour où Sabino Arana a créé l'association « Euskeldun Batzokija ». Le drapeau qui a été présenté à l'occasion de l'ouverture de cette organisation, constituait alors la première esquisse de l'ikurrina tel qu'on le connaît de nos jours.



Pour le dessiner, les deux frères se sont entraidés. Ensuite, l'association en question s'est transformée en un véritable parti nationaliste du pays. Du coup, le drapeau qui devait au début être l'emblème de la confrérie est devenu celui du parti politique entier pour ensuite englober la ville de Biscaye. Notons au passage que le terme ikurrina a également été inventé par les deux célèbres frères. Ces derniers se sont inspirés d'un mot euskera qui est « ikur ». Cela signifie symbole. Ainsi, le premier ikurrina a été conçu pour être le symbole des Arana, avant d'être celui du pays basque entier. Quarante-deux années après sa création, c'est-à-dire en 1936, il a été décidé que l'ikurrina deviendra à partir de ce moment le drapeau officiel du gouvernement d'Euzkadi. D'une manière générale, l'on voit que le drapeau basque est assez ressemblant à celui du royaume de Navarre et également à celui du Royaume-Uni, le célèbre Union Jack. En étudiant cet ikurrina de plus près, l'on peut découvrir que ces similitudes ne sont que le fruit du hasard, du moins selon toutes les explications données. Les différentes interprétations de la croix verte de Saint-André sont les suivantes.


La couleur aurait été choisie pour symboliser le Chêne de l'Écu, soit le Chêne de Guernicace. Le chêne en question est réputé pour être l'emblème de la liberté multiséculaire des citoyens basques. Le vert symbolise également les lois de la patrie. En ce qui concerne la croix blanche que l'on trouve sur l'ikurrina, elle reflète le Jaun-Goikua. Ce terme désigne le Dieu des catholiques. Ainsi, cette fameuse croix blanche prouve que le pays baigne dans le catholicisme. Enfin, le rouge du fond symbolise tout simplement les Basques.


drapeau basque
La plupart de ces descriptions ont déjà été définies par Arana dans « La bandera Fenicia ». En résumé, toutes les illustrations de l'ikurrina traduisent la relation entre les Basques et Dieu. De nos jours, l'ikurrina fait office de drapeau pour le Pays basque de l'Espagne, plus précisément pour le Parti nationaliste basque. Cela a été officialisé en 1979, depuis que la communauté est devenue autonome. Par ailleurs, c'est ce drapeau que l'on hisse lors des événements sportifs nationaux et internationaux, ou encore à l'occasion des fêtes de même envergure qui se déroulent sur le territoire. Quant au Pays basque français, celui-ci n'a pas été doté de ce statut officiel, ce qui fait que l'ikurrina n'est ni autorisé, ni interdit dans cette zone.


Cela n'empêche pas toutefois que le drapeau en question y est également utilisé, ce afin d'avoir tout de même un emblème symbolique de la culture, la langue et la région des Basques de France. Par moments, l'on peut voir l'ikurrina être hissé lors des activités sportives et culturelles ou encore des fêtes. Certains monuments tels que le château de Mauléon, lèvent également le drapeau basque. La plupart du temps, dans cette zone, l'on retrouve le même drapeau hissé juste à côté du drapeau européen et de celui français, cela aux alentours de quelques mairies. L'ikurrina n'est pas non plus officialisé à Saint-Pierre-et-Miquelon. Cependant, il y est tout de même utilisé en guise d'empreinte indélébile de l'escale des marins basques qui a été remarquée dans le coin. Par contre, il en va tout autrement en Navarre, puisque la loi y a formellement interdit l'utilisation de ce drapeau en 2003. Dans cet État, les seuls drapeaux agréés sont celui de l'Union Européenne, celui de l'Espagne et évidemment celui de la Navarre. L'ikurrina n'en fait pas partie et son utilisation est passible de sanctions sévères. Aujourd'hui, seules les villes situées au nord du pays osent encore lever l'ikurrina. Malgré la prohibition générale, le drapeau basque trouve tout de même sa place durant les petites fêtes locales.

Le Samedi 12 Décembre 2009 à 09:15
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  regiosn france, carte france, map france, bretagne france, villes france, bordeaux france, geogrpahie regiosn france, histoire regiosn france, climat regions frnace, carte  regiosnfrance, departements france,dordogne france, french regions, gites france, Régions de France : entre histoire, géographie et
culture, voici un bref aperçu des régions de
France



fleche Voir les autres articles commençant par D
 
Articles précédents :
  •  La corrida : une tradition en Espagne
  •  Coiffure virtuelle: service gratuit sur internet
  •  Low cost : pas que pour l'avion
  •  Double nationalité et droit du sol : que dit la loi ?
  •  Beezik : musique en ligne

Articles suivants :
  •  Jocelyn Quivrin : biographie de l'acteur et époux d'Alice ...
  •  Figurine : de catch, Star Wars ou DBZ, un objet apprécié d...
  •  William Saurin : groupe réputé dans l'industrie des plats ...
  •  Drive Rescue : récupération de données...
  •  BitTorrent : télécharger rapidement sur le net...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   regional Régional



Le drapeau basque est également connu sous le nom de ikurrina. Il est animé par une historique conséquente, pour le pays et très intéressante, du point de vue culture générale. Ce fameux drapeau a vu ...