La dette publique : qu'est-ce que c'est ?


Partager




La dette publique est la somme des obligations financières prises sous forme d'emprunts de la part de l'Etat et des organismes publics (administrations, collectivités, entreprises, sécurité sociale...). La détermination exacte de la dette publique ne fait pas l'unanimité au sein des milieux économiques. Elle se caractérise par la dette intérieure (créée par l'ensemble des agents économiques, personnes physiques, entreprises privées...) et la dette extérieure, détenue par les bailleurs étrangers. La forme la plus souvent répandue de cette dette est l'emprunt d'Etat.



Cependant, le recours aux institutions financières internationales est parfois utilisé. La question du poids des retraites porte toujours à discussion et les avis divergent. En effet, le montant global des charges sur le budget de l'État liées à ces engagements futurs n'est pas connu avec précision. Il dépend d'événements hypothétiques (taux de mortalité, taux de natalité, taux de chômage...). La dette augmente lorsque le déficit budgétaire est important. Elle diminue quand, évidemment, il y a un excédent budgétaire. En mars 2007, la dette publique globale s'élève à 1 221 milliards d'euros, soit 19 000 euros par citoyen. Objectivement, la totalité des emprunts émis par l'État français et les organismes qui en dépendent correspondront aux 2/3 de la richesse produite par la France en 2006. La comparaison est périlleuse, mais elle mérite d'être soulignée. En 30 ans, la dette publique a été multipliée par 150 ! C'est faramineux. En euros constants, le coefficient est ramené à cinq. Mais réduire la dette publique aux euros constants n'est compréhensible que par les experts. Le poids de la dette représente aujourd'hui près de 64% du PIB.


La France est le 30ème pays le plus endetté par rapport à son PIB sur les 114 dont on connaît officiellement les chiffres économiques. Tout de même, penser que chacun doit rembourser près de 20 000 euros est aberrant pour un pays disposant des meilleurs outils et atouts financiers. Pour financer des projets, parfois inutiles, les gouvernants empruntent en laissant le soin aux générations futures de solder l'addition. L'Etat n'a pas l'obligation d'équilibrer ses comptes même si les instances européennes fixent des limites au dérapage du déficit budgétaire.


dette publique
Le pacte de stabilité n'est pas respecté et les lois comptables propres à chaque pays tronquent parfois les données. La dette publique française est gérée par la vénérable Agence France Trésor (AFT). Même si l'État français est très endetté, les experts le jugent à même de rembourser convenablement ses emprunts. Il bénéficie ainsi de taux d'intérêt assez bas. Le premier ministre a commandé un rapport sur la dette publique française. Le rapport Pébereau fait évidemment un constat amer de la situation économique et préconise des solutions qui ne semblent pas être à la mesure du problème.


Il propose de rétablir l'équilibre en cinq ans au maximum en assainissant les dépenses en euros courants et en nuançant le renforcement de l'effort en fonction de la situation, d'adjoindre la totalité les recettes exceptionnelles au désendettement pendant la phase de retour à l'équilibre et de consolider les dotations de l'Etat aux collectivités territoriales. Il conseille également de ne pas imposer de nouvelles dépenses aux collectivités territoriales et de prendre en compte la vulnérabilité de certaines communes. Il soumet par ailleurs, l'idée de prémunir l'équilibre de l'assurance chômage en suggérant l'application des conventions et en exploitant le fond de régulation une fois l'équilibre retrouvé. Pour affermir notre croissance potentielle, il faudrait, selon ce rapport, réunir les moyens publics au lieu de les émietter, notamment dans les domaines des politiques de l'emploi, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Enfin, il demande de faire réellement le choix de la cohésion sociale, à savoir regrouper les moyens autour des situations et des risques dits primordiaux. Quant aux prétendants à la présidentielle, leurs propositions sont insignifiantes par rapport à l'ampleur du sujet. Hormis, faire des économies et ne pas engager de dépenses supplémentaires, leurs propos sur ce vaste chantier montrent des signes, pour le moins, de faiblesse, pour ne pas dire d'ignorance. Nous aurons certainement un président qui, de nouveau, fera reposer le poids de la dette publique sur les générations à venir ou pire encore sur les couches sociales les plus défavorisées. L'Etat pourra-t-il cesser d'emprunter pour rembourser les intérêts de la dette publique ? L'effet boule de neige ou cercle vicieux, a-t-il une issue favorable ? Sont-ce vraiment les dépenses de l'Etat ou plutôt les baisses d'impôt qui sont à l'origine de l'irréversible dégringolade de la dette publique ? Tant de questions qui restent toujours d'actualité, et sur lesquelles les experts s'opposent.

Le Vendredi 30 Mars 2007 à 10:47
Article écrit par tounsredac ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  finances, banques, investissement, prêt immobilier, crédit, gestion patrimoine, assurances, crédit auto, allocation, comptabilité Finances


fleche Voir les autres articles commençant par D
 
Articles précédents :
  •  Jean-Marie Le Pen : le fondateur du front national
  •  Jean Paul Gaultier, de l’excentricité à tout va
  •  Versace, une marque de haute couture de renommée mondiale
  •  Gucci, une mode classe et sophistiquée
  •  Rubens : génie des peintres flamands ?

Articles suivants :
  •  Wall Street : place financière inévitable pour combien de ...
  •  Aristote : un philosphe grec incontournable !
  •  Ségolène Royal : une femme politique engagée
  •  Hippocrate : le père de la médecine
  •  James Marshall Hendrix, alias Jimi Hendrix




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   economie Economie
   aide au developpement international Aide au développement international
   communications Communications
   droit du commerce Droit du commerce
   ressources economie Ressources économie



La dette publique française est un sujet vaste et épineux. Quel est son montant aujourd'hui? Quelles sont les solutions ou les méthodes existantes pour la réduire? Que dit à ce sujet le rapport Pébere...