Démodulateur : comment cela fonctionne ?


Partager




Comment fonctionne un démodulateur ? Pourquoi avoir besoin d'un démodulateur ? Nous allons essayer d'abord de répondre à la deuxième question en disant que la transmission d'un signal d'un émetteur vers un récepteur est la plupart du temps perturbée par des interférences. C'est le fait de modifier les caractéristiques physiques d'une onde, telles que les amplitude, phase et fréquence, afin de faciliter son voyage, qui est appelé modulation. L'action qui consiste à remettre cette onde modulée dans son état primaire est la démodulation. Cela nécessite un démodulateur.



Il est alors important de savoir faire la différence entre analogique et numérique. Une onde analogique, mot qui dérive du grec et qui veut dire similaire, est une onde qui est continue c'est-à-dire qu'elle passe d'une forme à une autre sans discontinuité. Une onde numérique est une onde dont les caractéristiques (fréquence et intensité) sont codifiées par une valeur chiffrée. Une image que l'on donnera à ces deux ondes, prendra la forme d'une guitare pour l'analogique et un piano pour la numérique. Le piano ne donnera qu'un son pour une action, tandis que la guitare pourra moduler le son en une seule action. Un démodulateur est un appareil ou un circuit électronique qui transforme les signaux reçus en d'autres signaux de structure différente. Il est employé pour la réception des ondes analogiques qui sont restituées en numérique ou vice versa. Plus simplement, on pourra dire que c'est un transformateur de signal. Pour transformer l'analogique en numérique, il faut entreprendre deux actions simultanées qui sont échantillonner et quantifier. Échantillonner consiste à prendre des morceaux du signal analogique. Plus on prend des échantillons, plus le signal obtenu sera meilleur.


La quantification consiste à attribuer une valeur à chaque échantillon. Les démodulateurs utilisent une Bande Intermédiaire Satellite (BIS) qui va de 950 à 2150 MHz et qui est elle-même divisée en Bas( 950 à 1950 Mhz ) et Haut (1950 à 2150 Mhz). La réception des ondes analogiques et numériques se fait grâce à un convertisseur SHF (Supra High Frequency) qu'on appelle aussi tête universelle. Il travaille sous une polarisation V (12V) ou H (18V) selon qu'il soit vertical V ou horizontal H. A titre d'information, presque la totalité des chaînes françaises utilise la polarisation V.


Les ondes qui sont dans une bande de fréquence très élevée (la bande KU de 10,9 à 12,75 GHz), seront ensuite transformées (modulation des fréquences et des amplitudes) jusqu'à avoir les caractéristiques des ondes du BIS pour pouvoir être démodulées par le démodulateur (souvent aussi appelé terminal). Un élément standard complémentaire et inhérent des démodulateur est à considérer. C'est le DiSEqC (Digital Satellite Equipment Control), élément qui gère la réception car il peut orienter la parabole selon le satellite que l'on veut réceptionner, l'envoi des signaux, la répartition des alimentations de commande ... et tout cela à partir d'un seul câble coaxial ! En ne considérant que l'audio-visuel, on aura donc plusieurs technologie d'émission - réception qui ne seront pas forcément compatibles entre elles : la TNT (Télévision Numérique terrestre), le câble, le satellite ou ADSL (Asymmetric Digital Subscriber Line). La TNT ne pourra pas être reçue avec le satellite.
demodulateur


L'analogique emploiera le terme de récepteur et le numérique, celui de terminal avec la norme DVB ( Digital Video Broadcasting ), utilisée presque mondialement, suivi d'une lettre qui indique la forme de diffusion S pour satellite ou T pour Terrestre. C'est l'union du modulateur et du démodulateur dans une même boîte qui est appelée MoDem (Modulateur - Démodulateur). L'apparition de nouvelles normes dans la télécommunication a entraîné celle de nouveaux modems mais le principe est resté le même. Un décodeur peut aussi être apparenté à un démodulateur car il permet de décompresser certains formats codés pour qu'ils puissent être lus par votre appareil. Il faut noter que les démodulateurs de type analogiques étant obsolètes, sont appelés à disparaître du marché d'ici deux à trois années. Les paraboles ne sont pas touchées par cette disparition proche car la distinction entre l'analogique et le numérique ne se fait pas à leur niveau. Toutefois, comme cette technologie est très prisée par les amateurs de télévision "libre", on pourra penser qu'elle ne disparaîtra pas complètement du circuit audiovisuel.

Le Vendredi 26 Décembre 2008 à 09:32
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  nouvelles technologies, informatique, electronique, electroménager Nouvelles technologies : des progrès qui nous
facilitent la vie



fleche Voir les autres articles commençant par D
 
Articles précédents :
  •  Soin anti taches : comment choisir ?
  •  La chirurgie réfractive : qu'est-ce que c'est ?
  •  Archos 405 2Go : un concentré de technologie
  •  Call of Duty : histoire d'un des meilleurs FPS
  •  Nina Ricci : créatrice de mode et de parfums

Articles suivants :
  •  Liposuccion et lifting de l'intérieur des cuisses
  •  Ours des Pyrénées : faut-il en avoir peur ?
  •  Réfrigérateur Encastrable : comment choisir ? ...
  •  Stickers muraux : donnez un nouveau style à vos murs...
  •  Adaptateur prise américaine : comment choisir ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   audiovisuel Audiovisuel



Comment fonctionne un démodulateur ? Pourquoi avoir besoin d'un démodulateur ? Nous allons essayer d’abord de répondre à la deuxième question en disant que la transmission d'un signal d'un émetteur ve...