Déchaussement des dents : causes


Partager




Le déchaussement des dents désigne le phénomène où le corps dentaire tend à quitter la structure dans laquelle il est normalement niché et immobilisé. Cette structure porte précisément le nom de parodonte. Le terme désigne un ensemble composé de plusieurs éléments. Il s'agit, d'une part, du cément et du ligament. D'autre part, l'on retrouve la gencive soutenue par une structure osseuse constituant l'alvéole. Pour rappel, le cément est un tissu finement calcifié mais assez résistant pour protéger la racine de la dent.



Elle sert en quelque sorte de colle qui assure le maintien de la dent en place, au niveau de sa partie non visible. Le déchaussement dentaire vient ainsi principalement d'un problème qui se déclare, au niveau de cette structure de soutien. De nature généralement infectieuse et inflammatoire, l'ensemble des maladies affectant le parodonte sont regroupées sous l'appellation de parodontopathie. Cela inclut tout ce qui est parodontite - en tant qu'inflammation - et parodontolyse, qui consiste en un tableau déjà plus sévère. Les causes du déchaussement de dent sont donc les mêmes que celles qui favorisent ces maladies. L'inflammation de la parodonte est établie par le médecin, par la présence simultanée de deux signes qui ne peuvent pas tromper. D'une part, il s'agit de la formation de poche, qui consiste en un espace entre la dent et les structures environnantes. De l'autre, l'on observe une perte de l'attache de la dent avec ses structures de soutien, phénomène qui explique d'ailleurs la mobilité dentaire, qui va évoluer vers le déchaussement proprement dit. Une plaque dentaire non relevée constitue l'explication première de ces manifestations.


Ce dépôt blanchâtre qui se forme naturellement à la surface de la dent, mais dont il faut se débarrasser par brossage méticuleux, est en fait à l'origine de presque toutes les maladies parodontales. Les bactéries qui élisent domicile au niveau de cette plaque vont se multiplier et les réactions de l'organisme contre leur développement expliquent la formation de ces fameuses poches parodontales. Si le sujet ne consulte pas, ces espaces vont devenir de plus en plus importants et de mobiles, les dents vont commencer à sortir carrément de l'alvéole, d'où le terme de déchaussement.


Chez le malade, ce qui commence généralement par une simple sensation de gêne, due à une dent qui bouge, va devenir de plus en plus insoutenable. Quant à la parodontolyse, elle consiste en une dégradation complète du tissu de soutien de la dent, notamment par destruction de l'os alvéolaire. Elle constitue une forme d'évolution sévère de la parodontite elle-même. Si le rôle joué par la plaque dentaire, dans l'apparition des maladies mettant en présence le déchaussement, est primordial, il faut également noter que ces pathologies sont favorisées par certains facteurs. Les causes locales rassemblent toutes les situations liées de près à l'environnement buccal lui-même. Entre occlusion qui se réalise mal et effets secondaires à la réparation d'une dent, les raisons sont multiples. Dans cette dernière catégorie, il est utile de signaler qu'une simple obturation qui déborde peut dégénérer en une gingivite, favorisant à son tour la destruction progressive de la parodonte. Il est donc de la responsabilité du patient de signaler toute sensation de gêne, à la fermeture de la mâchoire, qui apparaît à plus ou moins grande distance d'un acte d'obturation.
dechaussement dents


D'autres facteurs, présents au-delà de la sphère buccale, favorisent encore le déchaussement de la dent. Les habitudes alimentaires ou comportementales inadaptées figurent parmi ceux-ci. Et dans la liste, le tabagisme n'a pas bonne réputation. En gênant la micro- circulation, le tabac favorise l'apparition des plaques, tout en affectant la qualité de la défense immunitaire. À côté, certaines classes de médicaments, notamment celles qui prédisposent à une sécheresse buccale, peuvent favoriser les manifestations, lorsque prescrites sur une longue période. Les fluctuations hormonales, à diverses périodes de son existence, peuvent également prédisposer la femme à des manifestations dentaires, qui dégénèrent facilement, en l'absence de prise en charge sérieuse. Enfin, il faut savoir que les gènes ne sont pas totalement étrangers à la survenue des maladies accompagnées de déchaussement dentaire. Certaines situations comme une production insuffisante de la phosphatase alcaline, ou bien un défaut structurel des tissus conjonctifs et épithéliaux, peuvent servir de terrain favorable à diverses parodontopathies. Quant au moyen de se protéger du déchaussement de la dent, un seul mot d'ordre, une hygiène bucco-dentaire irréprochable, à tous les âges et en toutes circonstances. Se présenter en consultation dès le moindre constat de mobilité dentaire est également un impératif, sans oublier la visite de routine, au moins annuelle, chez le dentiste.

Le Dimanche 27 Juin 2010 à 10:29
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par D
 
Articles précédents :
  •  Bouton de fievre sur la lèvre : remède
  •  Médicaments homéopathiques Boiron
  •  Pénicilline : une découverte très importante...
  •  Aquarium d’eau de mer : particularités
  •  Courbatures musculaires : que faire ?

Articles suivants :
  •  Mythe littéraire : définition
  •  Caoutchouc : entretien de cette plante ornementale
  •  Mazda 6 : fiche d'une voiture très appréciée...
  •  Champix : arrêt du tabac
  •  Œdème de Quincke : symptômes et traitement




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   dentiste Dentiste



Le déchaussement des dents désigne le phénomène où le corps dentaire tend à quitter la structure dans laquelle il est normalement niché et immobilisé. Cette structure porte précisément le nom de parod...