Danger du téléphone portable : info ou intox ?


Partager




Le téléphone portable est un appareil de communication qui bénéficie des améliorations technologiques du point de vue miniaturisation. Dans certaines situations, il permet d'éviter l'isolement et de se sentir moins seul. Dans l'air de la technologie moderne, adolescents, adultes et même parfois enfants ne se voient plus sans leur portable. Dans sa fonction d'appareil de communication miniature, le portable s'avère très utile dans le quotidien de chacun : la majorité de la population ne peut plus s'en passer.



Toutefois, avec tous les avantages qu'il offre, le cellulaire n'en reste pas moins dangereux pour son utilisateur. Il a déjà été prouvé que les rayons électromagnétiques émis par ces appareils pénètrent dans le corps, plus particulièrement dans le cerveau. L'utilisation abusive de cet appareil de communication entraîne des troubles au niveau de l'organisme et pourrait également être à l'origine d'une diminution des capacités mémorielles. Des études plus approfondies, sur les risques courus par l'utilisateur du mobile, ont été menées par le Dr Sigal, du Centre médical Tel Hashomer basé à Tel Aviv, en Israël. Des comparaisons entre des utilisateurs fréquents de cellulaire et les moins habitués ont été faites, pour obtenir des résultats concrets. Les chercheurs ont découvert que les radiations provenant de ces appareils favorisent le développement du cancer des glandes parotides, organes se situant près de l'oreille. Une utilisation continue du téléphone portable sur une durée de 20 minutes augmente la température au niveau de la zone cervicale de 1 degré Celsius. Une durée plus prolongée l'augmentera de 2 à 3 degrés Celsius.


En effet, la moitié des ondes de hautes fréquences émises par l'antenne du portable pénètrent directement au niveau de la tête de son utilisateur. Plus l'utilisation de cet appareil est prolongée, plus grand est le risque de développement de certaines maladies. C'est cette perturbation électromagnétique qui est à l'origine de la détérioration de la santé et des systèmes reproductifs. Les dégâts probables causés par l'exposition à ces rayons sont l'insomnie, l'anorexie, l'hypertension artérielle, les tumeurs et même les risques de cancer du cerveau.


A une distance de 10cm du corps, les radiations émises par le portable baissent de quatre fois et de cinquante fois à 1m. Il faut éviter autant que possible de porter le téléphone sur soi et ce, même s'il est en veille. Si c'est le cas, il est conseillé de le positionner avec le côté de l'écran tourné vers soi et le dos de l'appareil tourné vers l'extérieur, car c'est la partie où est implantée l'antenne. Dans le cas d'une communication prolongée, il faut alterner régulièrement de côté, d'une oreille à une autre. L'exposition prolongée à ces ondes provoque une plus grande perméabilité de la barrière hémato- encéphalique, à cause de l'augmentation de la sécrétion des protéines du stress. En attendant qu'une nouvelle génération de portable, utilisant un minimum de radiations ou de très basses fréquences, voie le jour, il existe certains moyens préventifs qui diminueraient les risques courus. Il est préférable d'utiliser un kit main libre, diminuant ainsi l'exposition à ces ondes néfastes pour la santé. Cependant, il en existe deux sortes, le kit oreillette avec fil et l'oreillette Bluetooth.
danger telephone portable


La première catégorie d'oreillette permet effectivement de réduire l'impact sur le cerveau, tandis que pour le cas de l'oreillette Bluetooth, les toxicités sont de même nature et de même intensité. Il est donc conseillé d'utiliser le kit filaire qui réduirait l'émission d'ondes nocives jusqu'à 20 fois. La nuit, il ne faut surtout pas mettre le portable à proximité, comme sous l'oreiller par exemple ou sur la table de nuit. L'extrême vigilance est de rigueur en particulier chez les femmes enceintes. Les enfants sont plus sensibles à l'influence de l'exposition aux radiations. Il est donc préférable d'interdire à un enfant de moins de 12 ans l'utilisation du cellulaire, sauf en cas de force majeure. Un autre point important contre l'utilisation prolongée du portable, c'est que le fait de tenir une conversation au téléphone détourne l'attention de l'utilisateur, diminuant ainsi sa réactivité et entraînant une augmentation des risques d'accidents. Il faudra donc que chacun apprenne à utiliser son téléphone portable avec précaution, afin de minimiser ces dangers. Le fait de communiquer par SMS est un moyen qui permet de réduire les effets des radiations et de limiter ainsi la distance du téléphone portable par rapport au corps et la durée d'exposition. Le moyen le plus efficace pour le moment serait de choisir un mobile avec un indice de Débit d'Absorption Spécifique, ou DAS, le plus bas possible. Espérons qu'avec l'avancée technologique, demain nous réserve un téléphone portable non nocif pour la santé.

Le Samedi 26 Décembre 2009 à 16:17
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par D
 
Articles précédents :
  •  Liga : championnat de football espagnol
  •  Tourisme rural : en France, en Espagne, au Maroc... se mettr...
  •  Fashion TV : chaine TV dédiée à la mode...
  •  Système de soins français
  •  Bracelet : homme ou femme, un bijou apprécié

Articles suivants :
  •  Bal masqué : définition
  •  Loi Boutin : c'est quoi ?
  •  Caméscope : zoom sur cet appareil
  •  Ligue 1 : Championnat de France de football
  •  Bouilloire : électrique, sifflante, design, que choisir ?...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 GG2 a écrit [26/12/2009 - 18h17] 
GG2

il serait utile de faire des études sur le sang humain et ses différents rhésus pour conclure sur les différentes réations chimiques dans des conditions intra corporelles mais sous éprouvettes:
-possibles effets:
-réduction des globules blancs
-micro coagulation des globules rouges
différence entre rhésus négatifs et positifs: plus d'effets de masse chez les négatifs...
Affaire à suivre...




 Darsonval a écrit [26/12/2009 - 23h37] 
Darsonval

Une étude du CNRS (2003 Pina, Malzac, De Sèze) a constaté avec la puissance maximum et un DAS MAXl, une augmentation de température du cerveau comprise entre 0,05° et 0,11° et 0,16° au niveau de la peau. Selon les spécialistes, une augmentation inférieure à 1° est non significative. Il serait intéressant de préciser quelles sont les sources des "2 à 3 °"cité dans cet 'article ? Par ailleurs les scientifiques qui dirigent l'étude Interphone (évoqué implicitement par le premier paragraphe de l'article) n'ont en aucun cas conclu des choses telles qu'écrit ici : "à l'origine de détérioration de santé et des systèmes reproductifs. (..) dégâts probables.. causés anorexie hypertension etc..." On peut déplorer l'emploi de termes tendancieux tels que "toxicité", espérance d'un téléphone portable "non nocif". l'usage du terme "radiation" (surtout utilisé dans le nucléaire) ou encore d'"ondes nocives", un terme pseudo-scientifique.





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   telephonie Téléphonie
   telephonie mobile Téléphonie mobile



Le téléphone portable est un appareil de communication qui bénéficie des améliorations technologiques du point de vue miniaturisation. Dans certaines situations, il permet d'éviter l'isolement et de s...