La cyberdépendance : c'est quoi ?


Partager




Aujourd'hui plus que jamais, la globalisation et la numérisation des informations ont donné naissance à une nouvelle ère : celle du numérique. En effet, l'évolution fulgurante du monde de la communication ainsi que le développement sans précédent du plus grand réseau télématique international dénommé Internet ont rendu possible une accoutumance au « cybermonde » ou « cyberespace ». Il faut entendre par ces termes l'espace virtuel rassemblant la communauté des internautes et les ressources d'informations numériques accessibles à travers les réseaux d'ordinateurs.



Cette littérale « explosion » du cybermonde est en soi une révolution technologique et socioculturelle pouvant mener les cybernautes (les utilisateurs du réseau Internet) à bon nombre de phénomènes de dépendance ou d'accoutumance. Ce phénomène récent résulte de l'interconnexion de milliers de réseaux utilisant un protocole de communication commun qu'on dénomme « World Wide Web » ou « WWW ». C'est ainsi que la révolution Internet, qui au XXème siècle et actuellement a profondément bouleversé les habitudes des citadins, a engendré une forme de pathologie socioculturelle : la cyberdépendance. Effet retors d'une globalisation de l'information à travers ce qu'il est admis d'appeler la « Toile » (faisant référence à la toile d'araignée mondiale), la cyberdépendance est un phénomène récent. En effet, il s'agit d'une forme d'addiction qui se caractérise par un besoin étroit chez le sujet d'entretenir une proximité continue avec le réseau des cybernautes ou de nourrir une dépendance vis-à-vis d'un certain type d'informations qu'il recherche incessamment sur la « Toile ». A ce titre, les sociologues ont détecté chez la plupart des « cyberdépendants » la présence de troubles obsessionnels compulsifs dits « T.O.C ».


Cette manifestation pathologique est caractérisée par un comportement fait de pulsions à répétitions et générant chez l'individu une série d'actes compulsifs, guidés par l'accoutumance et sans logique. Les actes compulsifs du cyberdépendant sont mus par l'obsession que le sujet entretient au fur et à mesure de sa navigation sur Internet. Dans ce cadre, l'ordinateur est l'outil privilégié du cyberdépendant, on serait même tenté d'y voir un « partenaire passif » du sujet dépendant, tant la place que cet instrument occupe est importante.


cyberdependance
Pour autant, le cyberdépendant a pleinement conscience de l'addiction dont il est victime, mais seulement il ne parvient à s'en départir, le plongeant ainsi dans un univers virtuel et fantasmatique. Le profil-type du cyberdépendant a depuis peu évolué : autrefois, les victimes étaient notamment des hommes d'une trentaine d'années ou un peu moins, ayant les moyens financiers d'assumer les coûts liés à la navigation Internet et à l'achat d'un ordinateur de bureau. Mais actuellement, figurent parmi les cyberdépendants aussi bien des hommes que des femmes qui entreprennent des démarches variées. C'est bien autour de cette nouvelle parité « hommes-femmes » que se situe à l'heure actuelle l'axe stratégique du phénomène social.



En effet, les motivations des hommes et des femmes se rejoignent en ce qu'elles témoignent à la base d'une insuffisance affective et d'un manque de relations humaines engendrés eux-mêmes par le phénomène du « surf » ou navigation Internet. Par contre, leurs motivations diffèrent de par l'objet même des recherches. En général, l'homme cyberdépendant affiche une accoutumance pour le monde de l'érotisme, de la pornographie et tout ce qui aurait trait au sexe ou ce qui pourrait aboutir à concrétiser une relation sexuelle future.


A cet égard, le sujet masculin cyberdépendant entretient virtuellement une relation d'anonymat avec les personnages sexuels féminins du cybermonde. Quoi qu'il en soit, même si d'autres dépendances ont pu être relevées actuellement au compte des cyberdépendants de sexe masculin, la tendance majoritaire est une dépendance au sexe. Du côté des femmes par contre, la cyberdépendance a plutôt un rapport au manque affectif et à la recherche de l'âme soeur. Toutefois, il s'agit bien souvent d'une quête désespérée dans laquelle notre sujet féminin se prend inlassablement au jeu de la séduction et se plaît à envisager une relation parfaite relevant du chimérique.
cyberdependance


D'autre part, l'achat par voie électronique constitue également un motif de dépendance des femmes qui se trouvent être la cible première des investisseurs dans le domaine des boutiques en ligne, en matière de prêt-à-porter par exemple : il s'agit alors dans ce cas du phénomène de plus en plus répandu du « fashion victim ». Toujours est-il que la cyberdépendance constitue un phénomène difficilement compressible et dont l'éradication peut difficilement se concevoir à l'heure où la révolution Internet n'en est qu'à ses balbutiements. Par ailleurs, le cyberdépendant se construit son propre monde virtuel auquel il peut accéder à tout moment et pour lequel il n'a de compte à rendre à personne.

Le Samedi 08 Novembre 2008 à 07:55
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Rendre potable l'eau de pluie : comment faire?
  •  JO d'hiver de 2018 : la France a-t-elle des chances de les a...
  •  Plan de travail en beton ciré : comment faire un plan de tra...
  •  Edonkey : comment cela fonctionne?
  •  La vanille de Madagascar

Articles suivants :
  •  Le Chauffage électrique : comment ça fonctionne ?...
  •  Le Qi-gong : quelle est cette pratique venant de Chine ?
  •  Camescope : mini dv, dvd, carte mémoire ou à disque dur ?...
  •  Les séismes au Japon : une menace permanente
  •  Méo : du café d'exception depuis 1928




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 3 commentaires pour cet article :

 tdumans a écrit [08/11/2008 - 23h18] 
tdumans

Bien résumé. On n' a plus le meme contact avec l' écran. Ce n' est que du virtuel mais on y trouve plein d' informations que l' on cherche.




Vive la vie.


 zebulon7 a écrit [08/11/2008 - 22h25] 
zebulon7

La cyberdépendance à ma connaissance est un phénomène assez complexe au delà de la dimension affective et/ou sexuelle que vous décrivez, sur l'axe de la cybersexualité ou cyber-amitié (style recherche de l'âme soeur) car bon nombre d'internautes décrits comme dépendants le sont à travers d'autres activités sur le web:
- les achats compulsifs, inconsidérés,
- les jeux virtuels: comme les joueurs d'argent, ou les joueurs addicts au jeux vidéos
- les bloggeurs
- les geeks
avec pour tous, une caractéristique incontournable: une appétence, une passion dévorante pour tout ce qui touche les différentes facettes de la boule "à facettes" du WWW, avec comme corolaire une réduction concentrique des autres dimensions psycho-affectives et relationnelles de l'internaute avec ses pairs, sa famille, etc.

Dernier point de débat: le cyberdépendant a par définition des comptes à rendre à beaucoup de mondes: car un internaute addict tout seul meurt! Il a besoin des autres internautes pour se nourrir et se valoriser: dans les guilds quand il joue aux MMORGs, les autres joueurs (par ex. au poker, ou aux courses de voiture sur Trakmania par ex.)

Zebulon7 - Accroweb.over-blog.com




 audidou a écrit [30/01/2010 - 08h51] 
audidou

Bonjour,

il est inscrit "A ce titre, les sociologues ont détecté chez la plupart des « cyberdépendants » la présence de troubles obsessionnels compulsifs dits « T.O.C ».", mais de quels sociologues parlez vous?
Il me semble que rapprocher la cyberdépendance des troubles obsessionnels compulsifs est un raccourci un peu facile. Pouvez-vous citer vos sources?

Par avance merci





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   dependance Dépendance
   internet Internet



Aujourd’hui plus que jamais, la globalisation et la numérisation des informations ont donné naissance à une nouvelle ère : celle du numérique. En effet, l’évolution fulgurante du monde de la communica...