Cruralgie : symptômes et comment soigner une cruralgie?


Partager




Les symptômes qui traduisent une cruralgie, terme qui désigne l'endommagement du nerf crural, sont nombreux. Le nerf crural, comme la plupart des nerfs, peut en effet subir une inflammation. Le terme crural est issu du mot latin cruris, signifiant « cuisse ». Le nerf crural est issu du prolongement des racines des bronches lombaires situées dans le triangle de Scarpa. Ce dernier se trouve au centre de la partie inférieure de la cuisse. Le nerf crural est séparé de l'artère crural par une infule appelée bandelette iléo-pectinée et par la membrane fibreuse du muscle psoas. La cruralgie constitue ainsi une douleur de la cuisse, causée par la souffrance du nerf crural. Cette douleur peut également être causée par l'inflammation des racines lombaires et se manifeste principalement sur la face avant de la cuisse. Moins fréquente que la sciatique, ses effets sont comparables à ceux de cette dernière. La cruralgie est plus susceptible d'apparaître avec l'âge, notamment chez les personnes de plus de cinquante ans. Par ailleurs, ses causes sont nombreuses. Cette inflammation peut être due à la présence d'un kyste, au rétrécissement du canal lombaire chez les personnes d'un âge avancé, à des infections bénignes ou à l'arthrose.


À ces éventuelles causes s'ajoutent les accumulations sanguines qui incommodent les racines lombaires et le diabète, dont l'une des conséquences est de réduire le volume du tissu musculaire. La cruralgie peut aussi toucher les personnes qui ne s'adonnent pas régulièrement à des activités sportives. Pour en revenir à ses symptômes, le sujet ressent des douleurs au niveau de la partie supérieure et externe de la fesse, sur la partie inférieure et interne de la jambe ainsi que sur la partie antérieure de la cuisse.


Dans ce dernier cas, l'incommodité peut se faire ressentir jusqu'au niveau du genou. En plus d'être douloureuse, la partie du membre inférieur, sur laquelle la douleur naît, devient insensible. Lorsque la brûlure s'applique au niveau de la troisième racine lombaire du nerf crural, le symptôme le plus courant de la cruralgie est une douleur qui s'étend de la partie supérieure et externe de la fesse, jusque dans le genou, en passant par la face antérieure de la cuisse. Lorsque la souffrance s'étend de la partie inférieure et externe de la fesse, jusqu'à la face antérieure du pied et atteint également la cuisse et le haut du genou, elle constitue le symptôme d'une inflammation de la quatrième racine lombaire du nerf crural. L'on interprète également comme un autre symptôme de la cruralgie le fait que lorsque le sujet effectue une flexion brusque au niveau du membre inférieur atteint, la douleur augmente davantage. Elle s'atténue lorsque le sujet tend ses jambes ou les allonge. Généralement, la cruralgie apparaît de manière brutale, après une position assise de longue durée. La présence d'une cruralgie peut être confirmée par d'autres symptômes révélés pendant les examens médicaux.
cruralgie


Lorsque le médecin effectue une percussion au niveau du genou et que le réflexe rotulien est inactif ou encore que le patient a des difficultés à tendre la jambe, cela constitue un autre symptôme. Une autre méthode utilisée par le médecin pour déceler la présence de cette brûlure est appelée détection du signe de Lasègue inversé. La douleur est ravivée lorsque l'extension de la jambe est forcée et que le sujet est allongé sur le ventre. Cela détermine de manière radicale une cruralgie positive. Pendant ce test, le médecin, qui peut être un médecin général, un neurologue, un osthéopathe ou encore un rhumatologue, prend certaines précautions afin que la souffrance du patient soit atténuée. Une extension trop encouragée pourrait en effet avoir des conséquences désastreuses sur le rachis. Un test complémentaire qui révèle le signe du crural, un autre symptôme de la cruralgie, consiste à exercer également une tension au niveau de la cuisse, en maintenant le genou plié. Ainsi, en dépit du fait que les douleurs provoquées par la cruralgie disparaissent naturellement après quelques semaines en réduisant les efforts d'extension et de flexion au niveau du membre inférieur endommagé, il est nécessaire de consulter un médecin. Celui-ci prescrira un traitement spécifique pour traiter la brûlure. Notons que chez les hommes, ce type d'inflammation peut être signalé par un gonflement des testicules ou encore une douleur au toucher au niveau de cette partie. Les autres symptômes moins fréquents de la cruralgie sont l'anesthésie, l'allodynie ou encore la paresthésies, dont le signe particulier commun est le trouble de la sensibilité d'une partie du corps.

Le Vendredi 30 Avril 2010 à 12:10
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Rhumatologie Rhumatologie : spécialité médicale qui se penche
sur l’appareil locomoteur



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Nettoyage d'une piscine : conseils ?
  •  Aspi-venin : traiter rapidement les morsures venimeuses
  •  Tour de reins : traitement
  •  Arc En Rêve : Services à la personne
  •  Union bouddhiste de France

Articles suivants :
  •  Huile essentielle de menthe poivrée
  •  Jacinthe : plantation et entretien
  •  Cirque de la solitude
  •  Déposer un brevet : conseils ?
  •  Comment installer un portail électrique




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 yonyon a écrit [02/11/2012 - 16h17] 
yonyon

Comment soigner une cruralgie?




Chevrel.



Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   rhumatologie Rhumatologie



Les symptômes qui traduisent une cruralgie, terme qui désigne l'endommagement du nerf crural, sont nombreux. Le nerf crural, comme la plupart des nerfs, peut en effet subir une inflammation. Le terme ...