Crépir un mur parpaing : méthodes ?


Partager




Crépir un mur d'extérieur en parpaings peut se faire suivant trois méthodes bien distinctes. Le crépi au rouleau, à la taloche ou à la truelle sont des options demandant une certaine dextérité, quoiqu'à la portée de tous. Les résultats sont les mêmes malgré que l'esthétique du résultat obtenu puisse différer suivant l'application de la personne ayant effectué l'ouvrage. Il s'agit avant tout de recouvrir convenablement le parpaing afin de le protéger des intempéries, tout en gardant un certain sens de l'esthétisme, afin d'éliminer l'aspect rugueux du parpaing. Les outils comme la taloche, la truelle ou le rouleau spécial pour les enduits extérieurs ou façade se trouvent très facilement dans les quincailleries et l'on prendra également soin de choisir un bac suffisamment solide pour mélanger le crépi à sa préparation. Il en est de même pour l'échelle, quoique l'utilisation d'un escabeau présente plus de sécurité si l'on compte travailler seul. Pour la couche d'accroche, il faut du ciment à prise rapide et du sable 0/3 roulé. L'on prendra également de la chaux afin de compléter ce mélange. Le crépi en lui-même est fabriqué à base de ciment simple ou teinté suivant les goûts de chacun.


Certaines personnes optent également pour du mortier coloré afin d'apporter une touche d'originalité au mur. Une composition très simple consiste à procéder à un mélange de ciment blanc, de chaux et de sable en quantité égale. Quel que soit le mélange choisi, le crépi est formé par le mélange des matériaux cités en quantité égale et le tout est lié avec une mesure suffisante d'eau. Le crépi obtenu doit être visqueux et prendre l'aspect d'une pâte homogène. Pour mélanger le tout, l'on pourra se servir d'un bâton ou de la truelle.


Afin d'optimiser la pose du crépi, il est conseillé de choisir un temps couvert et nullement venteux. Le soleil et le vent risqueraient, en effet, de faire sécher les différentes couches trop longtemps et le travail en serait bâclé. Il est aussi conseillé de s'armer de patience, crépir un mur de parpaing se faisant essentiellement par stades. La première étape avant l'application du crépi est le nettoyage du mur concerné. Il s'agit de gratter la surface du parpaing afin d'en éliminer les éventuelles couches de mousse, de saletés ou de divers autres résidus de ciment. Les murs ayant déjà été crépis auparavant ne nécessitent pas d'être grattés, même si un nettoyage au préalable n'est pas exclu. Une fois s'être assuré que la surface à traiter est bien nette, on l'humidifiera afin de permettre une application graduelle. Cette précaution apportera également le bénéfice d'un séchage uniforme, tout en donnant la possibilité de rectifier les éventuelles erreurs. Vient ensuite le choix de l'outil, avant l'étalage de la première couche dite « couche d'accroche ». Si l'on opte pour le rouleau, on s'exercera à étaler la pâte de manière parallèle et de préférence de haut en bas.
crepir mur parpaing


Après avoir convenablement trempé le rouleau dans le crépi, l'on appliquera la couche d'accroche uniformément pour éviter les différences visibles d'épaisseur à la finition. L'utilisation de la taloche se rapproche ici d'un procédé d'enduit, avec une couche fine à étaler sur 1,50m environ. Il est à préciser que l'usage de la taloche se fera jusqu'à la fin de l'opération pour éviter les différences trop marquées au niveau des applications. Les couches d'accroche effectuées à la truelle se feront par projection sur le mur, tout en s'assurant que l'épaisseur de pâte appliquée est égale. Cette première couche est destinée à servir de base à la seconde. Un temps de pause de 2h est à laisser passer avant d'enduire le mur de la seconde partie du crépi, la couche de mortier ou de ciment. Le choix peut se faire entre un ciment simple ou coloré. De nombreuses teintes pour ciment existent en commerce et leurs prix restent très abordables. Cette seconde étape peut se faire autant au rouleau qu'à la truelle ou à la taloche, le tout étant d'étaler suffisamment de mortier pour recouvrir la couche d'accroche qui aura normalement déjà sécher. Deux heures s'écouleront à nouveau avant d'entrer dans la dernière phase de l'opération. Cette étape finale laisse place aux envies d'esthétisme de la personne qui travaille. Les applications au rouleau sont généralement conseillées de par la finesse du résultat obtenu. L'on pourra effectuer une couche en diagonale, mais toujours recouvrante, pour un effet très original.

Le Lundi 21 Juin 2010 à 14:52
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  bricolage, plomberie, carrelage, rénovation cuisine, conseils bricolage, atelier bricolage, bricolage isolation, bricolage en bois, bricolage porte, catalogue bricolage, bricolage boite, bricolage plomberie, bricolage peinture, petit bricolage, materiel b Bricolage : astuces et conseils pour transformer
votre maison selon vos goûts



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Framboisier : plantation et entretien
  •  Maison container : solution écologique et économique...
  •  Tournesol : culture et plantation
  •  Angine de poitrine : symptômes et traitement
  •  Infection urinaire : symptômes et traitement

Articles suivants :
  •  La Maison Coloniale : meubles et équipement
  •  Pharmaciens sans frontières : ONG des pharmaciens
  •  Lucky bambou : entretien
  •  Cloisons mobiles coulissantes : comment choisir ?
  •  Hotte à moteur déporté : pour toutes les cuisines...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   bricolage decoration maison Bricolage Décoration Maison
   bricolage Bricolage



Crépir un mur d'extérieur en parpaings peut se faire suivant trois méthodes bien distinctes. Le crépi au rouleau, à la taloche ou à la truelle sont des options demandant une certaine dextérité, quoiqu...