Crédit in fine : définition et explication des avantages et inconvénients


Partager




Définition du Crédit in fine
Taux d'un Crédit in fine
Calcul du Crédit in fine
Comparer les taux des crédits in fine

Le crédit in fine par rapport au crédit amortissable



Le crédit in fine ou prêt in fine est une forme de prêt immobilier dont le remboursement n'intervient qu'à la dernière échéance. Tant que la durée du prêt n'arrive pas à son terme, l'emprunteur ne paie que les assurances et les intérêts y afférents.



La mensualité n'inclut donc aucune partie du capital puisque ce dernier est remboursé en une seule fois à la fin du crédit. La mise en place d'un crédit in fine vise avant tout à faire profiter d'une réduction d'impôts importante aux investisseurs locatifs. Le crédit in fine est une solution qui convient particulièrement aux investisseurs locatifs qui ont des soucis financiers. Pour se constituer une couverture fiable pour le remboursement de son emprunt à l'échéance et offrir une garantie à la banque, le souscripteur doit se constituer une épargne parallèlement à son crédit. Généralement, les banques recommandent le paiement d'une mensualité liée à un contrat d'assurance-vie. Autrement, l'emprunteur peut honorer sa dette au terme de son prêt en mettant en vente le bien immobilier. Le crédit in fine présente des avantages non négligeables, notamment concernant le montant de la mensualité qui revient moins cher par rapport aux prêts amortissables.

Crédit in fine sur la résidence principale



Par ailleurs, l'épargne souscrite est particulièrement rentable. En outre, ce type de montage financier donne droit à un avantage fiscal.


Les services des impôts autorisent l'emprunteur à payer les intérêts de son crédit directement avec les loyers qu'il perçoit et ainsi ne pas inclure le montant correspondant dans sa déclaration de revenus. En cas de décès du demandeur de crédit, les ayants-droits n'héritent pas de la dette de ce dernier puisque le prêt est payé par le capital épargné. La durée d'un prêt in fine est en moyenne de 10 ans, ce qui permet à son bénéficiaire de disposer d'une période assez longue pour faire fructifier son épargne et ses investissements locatifs.


Le taux utilisé par les banques pour les crédits in fine sont moins élevés que celui qu'elles appliquent aux formules classiques. Pour les particuliers qui souhaitent faire l'acquisition d'un bien immobilier, il existe un crédit in fine spécifique appelé « prêt relais » qui leur permet d'acheter avant la vente d'une première résidence. Grâce à ce prêt, le souscripteur n'est pas obligé d'attendre que la cession de son bien immobilier soit effective avant de faire un nouvel investissement.

Fonctionnement du crédit in fine



L'avantage repose sur le fait qu'il ne manque pas une opportunité intéressante tout en évitant de vendre à un prix qui ne lui est pas profitable. Si jamais il trouve une offre avantageuse, que ce soit en terme de prix ou de qualité, il peut disposer rapidement d'un capital pour la payer. En souscrivant à cette forme de crédit in fine, les vendeurs peuvent céder leur propriété dans des conditions qui leur sont plus favorables. D'un côté, la cession du bien n'est plus conditionnée par l'urgence de la situation, ce qui permet ne pas vendre la propriété à un prix sacrifié.
credit in fine


De l'autre, ils bénéficient d'un délai moins court pour trouver un acquéreur, ce qui ne les oblige pas à vendre dans la précipitation au risque de réduire les bénéfices qu'ils peuvent tirer de la vente. Grâce au montage financier utilisé pour le crédit relais, le problème que pourrait entraîner le décalage entre le paiement de l'acheteur de l'ancienne propriété et le règlement de la nouvelle acquisition ne se pose plus.

Trouver le meilleur taux pour son crédit in fine



La mise en place d'un prêt relais se fait ensemble, par l'emprunteur et le banquier. Pour faciliter le remboursement, le montant du crédit doit être le plus proche possible de la valeur estimative de la propriété à vendre. Autrement, le souscripteur doit trouver un autre financement pour combler la différence au moment de payer son prêt. Suivant la solvabilité du client et l'estimation de son bien, le montant de son prêt peut être fixé entre 50 % et 80 %, voire plus, du prix de vente de sa cession immobilière. Le principe du prêt relais est le même que celui du crédit in fine classique. Il consiste à verser une mensualité pour le paiement des intérêts pendant une première période, puis de rembourser le capital emprunté à l'échéance. L'octroi d'un crédit relais oblige l'emprunteur à avoir des garanties pouvant être un privilège de prêteur de deniers, la caution d'un organisme spécialisé ou une hypothèque.

Le Jeudi 11 Août 2011 à 11:03
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Prêts et Crédits Prêts et Crédits : trouver les meilleurs taux


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Ratio d'endettement financier pour entreprise ou particulier...
  •  Volontariat International en Administration : définition
  •  Quel système d'alarme choisir pour une maison ?
  •  Déclaration Unique d'Embauche : définition
  •  Préfon-retraite : calcul, cotisations et réversion pour la r...

Articles suivants :
  •  FICP : Fichier national des incidents de remboursement des...
  •  Acheter du vin primeur : conseils et précautions
  •  Zone euro : infos sur les pays et fonctionnement
  •  Divorce pour faute grave : procèdure
  •  Faire baisser son cholestérol dans le sang naturellement




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   credit Credit
   credit divers Credit divers



Le crédit in fine ou prêt in fine est une forme de prêt immobilier dont le remboursement n'intervient qu'à la dernière échéance. Tant que la durée du prêt n'arrive pas à son terme, l'emprunteur ne pai...