La corrida : une tradition en Espagne


Partager




Corrida vient du mot espagnol « correr ». Ce terme veut dire « courir ». De ce fait, la corrida fait penser d'ores et déjà à une course. L'on parle ici effectivement de course de taureaux de combat, qui doivent de préférence présenter certaines qualités, à savoir une race de sélection - appelée caste -, une noblesse qui est traduite par sa façon de charger, puis une certaine bravoure qui indique que l'animal ne recule devant rien. En général, l'on met en scène six taureaux lors d'une corrida. Ceux-ci affrontent trois matadors et leurs aides. Les matadors, qui sont les principaux toreros, sont des personnes qui ont pour mission de tuer les taureaux. Leurs actions se résument aux passes de capote, aux passes de muleta, à attirer l'attention des taureaux, puis à exécuter ces derniers à l'aide de l'estocade et du descabello, en option. Notons au passage que la capote est cette sorte de tissu - qui est en toile lorsque l'on y regarde de plus près - et qui sert à appâter la bête. Pour combattre ces tonnes de muscles et de rage, les matadors ont besoin d'aide. Ainsi, ils sont assistés par l'aporedo, le mozo de espadas, le picador et les peones. L'aporedo est la personne qui s'occupe du matador dans un certain sens.


En d'autres termes, l'aporedo est l'individu qui se charge de tracer le parcours du matador, il se comporte comme un manager. Il n'est donc pas un acteur dans la corrida elle-même, mais c'est ce personnage qui cherche les contrats, les événements auxquels va participer le matador. Le mozo de espadas est, quant à lui, celui qui contrôle les outils nécessaires au matador lors de la corrida. Il demeure sur le qui-vive, reste à l'affût pour pouvoir donner les banderilles au bon moment, tendre une capote de rechange à temps au matador, s'il le faut, c'est-à-dire si celle utilisée est déchirée.


Ce personnage revient à la charge lors de la mise à mort de l'animal. C'est lui qui doit donner l'épée au matador pour que celui-ci passe à la phase finale de l'exécution, c'est-à-dire l'estocade. En dehors de la corrida, le mozo de espadas joue encore un rôle très important. En plus de s'occuper de l'entretien quotidien de l'outillage et de l'habit de lumière du matador, il est l'allié le plus utile et le plus pratique du matador, puisqu'il est à la fois l'interprète, le conseiller technique, le chauffeur, celui qui réserve les billets d'avion, ceux de train, les hôtels et il s'occupe de bon nombre d'autres tâches encore. Le mozo de espadas est également connu sous le nom de valet d'épées. Quant au picador, comme son nom l'indique, il se charge de planter les piques, en veillant à bien viser le dos de la grosse bête. Un matador est accompagné de deux picadors. Enfin, les peones sont les personnes qui assistent le matador tout au long de la corrida. Ces individus entrent notamment en scène lorsque le toréador principal se trouve en difficulté. L'on compte en général trois peones pour un matador. Ce petit personnel qui entoure si bien le matador est appelé une cuadrilla. La corrida, de nos jours, se déroule comme suit.
corrida


Les taureaux sont répartis entre les matadors suivant un tirage au sort. Ce tirage se fait à midi, en présence des représentants des matadors et du président de la corrida. Cette première étape s'appelle le sorteo. Ensuite vient l'apartado, qui consiste à enfermer les taureaux dans les chiqueros. L'étape suivante est le paseo, également appelé paseíllo, qui est le moment où les participants défilent tout au long de l'arène. Après tout ce beau spectacle, l'on a enfin droit à la lidia qui est le combat lui-même. La lidia se déroule en trois phases qui sont le tercio de pique, le tercio des banderilles et le tercio de la mise à mort. L'on voit lors du premier tercio la libération du taureau, puis les premiers contacts entre le matador et sa cuadrilla, d'un côté et l'animal, de l'autre côté. Les picadors ne font leur entrée qu'après les premières passes de capotes. Ensuite, lors du second tercio, les peones ou les matadors posent les banderilles. Il s'agit de bâtons, d'un peu moins d'une centaine de centimètres de long, avec un harpon de 4cm au bout. Enfin, le dernier tercio consiste en la mise à mort du taureau. La corrida offre un beau spectacle, à la hauteur des attentes des inconditionnels de frissons et de moments forts. Les pays les plus célèbres en la matière sont la France, le Portugal, l'Espagne et l'Amérique Latine.

Le Samedi 12 Décembre 2009 à 09:05
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sports, loisirs, coupe du monde, football, foot, musculation, remise en forme, fitness, sportifs haut niveau, actualités sports, sports france, sports tv, magasin de sports, photos sports,salle de sports, sports hiver,sports de combat,  jeux sports, chaus Sports : activités garantes d'aptitudes physiques
et psychologiques pour tous



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Coiffure virtuelle: service gratuit sur internet
  •  Low cost : pas que pour l'avion
  •  Double nationalité et droit du sol : que dit la loi ?
  •  Beezik : musique en ligne
  •  Titi : l'eternel rival de Grosminet

Articles suivants :
  •  Drapeau basque : signification
  •  Jocelyn Quivrin : biographie de l'acteur et époux d'Alice ...
  •  Figurine : de catch, Star Wars ou DBZ, un objet apprécié d...
  •  William Saurin : groupe réputé dans l'industrie des plats ...
  •  Drive Rescue : récupération de données...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sport Sport



Corrida vient du mot espagnol « correr ». Ce terme veut dire « courir ». De ce fait, la corrida fait penser d'ores et déjà à une course. L'on parle ici effectivement de course de taureaux de combat, q...