Contrefaçon : comment les reconnaître et ne pas tomber dans le piège des fausses marques ?


Partager




La contrefaçon touchait auparavant surtout les produits textiles et les accessoires vestimentaires, les marques les plus ciblées étant Louis Vuitton, Dior, Kenzo, Prada, Givenchy, Hermès, Lacoste, etc. Mais depuis plusieurs années, d'autres produits sont également contrefaits comme l'avait signalé un compte rendu de la délégation pour l'Union Européenne en juin 2005.



Car actuellement, la contrefaçon est industrialisée et massive et il s'agit d'un problème à grande échelle qui repose sur de véritables structures industrielles avec des sociétés holdings. Désormais, tout peut être contrefait : produits textiles, montres et bijoux, chaussures, Champagne, lentilles de contact, produits alimentaires de luxe, cigarettes, et plus dangereux... Les médicaments ! Certaines grandes surfaces ont même été jugées pour vente de contrefaçons en un temps comme Auchan ou Carrefour. Les zones de production sont disséminées à travers la planète. On pense à la Chine et aux pays asiatiques bien sûr mais aussi aux pays du Maghreb, à la Turquie et à quelques pays d'Europe du Sud. Quant aux douanes, leurs effectifs sont en baisse (une annonce a d'ailleurs été faite récemment pour diminuer le nombre de douaniers). Cela a donc pour conséquence la diminution des prises douanières en sachant que seulement 5 % des marchandises entrant en Europe sont réellement contrôlées cela, afin de ne pas freiner la logistique du commerce international.


En outre, parfois, certaines productions de contrefaçons sont liées au crime organisé voire au terrorisme qui trouve dans cette économie parallèle de quoi financer les groupes mafieux ou terroristes. En outre, comme précisé plus haut, certains biens de consommation peuvent être dangereux pour la santé et l'on pense évidemment en premier lieu aux médicaments vendus sur Internet et qui, dans la plupart des cas n'ont rien à voir avec les originaux et sont vendus sans veille particulière à des patients qui pourraient présenter des contre-indications.


D'autres produits peuvent aussi être dangereux comme les contrefaçons de pièces automobiles. Certes, on peut se dire que ma foi, acheter une copie de sac Vuitton à 10 euros à la sauvette ou à 30 euros sur ebay, c'est se faire un petit cadeau sympa plutôt que de débourser 200 euros pour un original... Sauf que, selon le directeur général de Louis Vuitton, « 5 à 7 % du commerce mondial est touché par la contrefaçon, ce qui représente 38 000 emplois perdus en France » (ce qui, soit dit en passant, n'affecte pas les bénéfices des actionnaires du groupe...). D'après une étude menée par Ipsos en 2006, quatre personnes sur dix avait avoué déjà avoir acheté des produits contrefaits. Ces achats concernaient des vêtements, des CD audio, des DVD, des chaussures (notamment Nike, Reebok, Adidas), des parfums et produits cosmétiques mais aussi des produits alimentaires. Cette nouvelle forme de consommation atteint tous les pays développés.
contrefacon


Selon l'OCDE en 2006, 5 à 9 % du commerce mondial serait le produit de la contrefaçon dont 12 % pour les jouets, 10 % pour la parfumerie-cosmétique, 7 % pour les médicaments ce qui entraînerait 200 000 emplois supprimés dans le monde (sans que l'on sache évidemment combien de nouveaux emplois peuvent être créés par la contrefaçon de manière illégale). En France, une entreprise sur deux pense être touchée ce qui représenterait 6 milliards d'euros de manque à gagner pour les entreprises. En effet, sur les dix principales marques contrefaites dans le monde, sept sont françaises et appartiennent le plus souvent au monde du luxe. Cela dit, si vous achetez un parfum par exemple sur un marché ou dans une braderie pour 5 euros mais que le vendeur stipule qu'il s'agit d'une imitation et qu'il donne un autre nom au produit, vous en avez tout à fait le droit. Il s'agit réellement de contrefaçon quand le vendeur vous fait croire que le produit vendu est un original et parfois, il est vrai qu'il faut vraiment prendre une loupe pour s'apercevoir de la supercherie. Il est donc bien difficile parfois de se rendre compte que vous avez affaire à une contrefaçon. Évidemment, si l'on vous propose un article dix ou vingt fois moins cher, vous aurez la puce à l'oreille et d'autres contrefaçons sont grossières, mais parfois les copies sont presque aussi parfaites que les originaux et il faut vraiment être un spécialiste hors pair de la marque pour pouvoir les reconnaître. Selon les services douaniers, la contrefaçon serait en constante augmentation : en 2005 par exemple, la douane française aurait saisi 5,6 millions de contrefaçons avec une bonne partie dans le secteur de la maroquinerie et du cuir. Le Champagne ne fait pas exception à la règle : les étiquettes sont copiées pour être apposées sur des bouteilles de vin mousseux. Quant aux papiers administratifs (faux permis de conduire, fausses cartes de séjour ou fausses cartes d'identité), là aussi, le commerce de la contrefaçon trouvent beaucoup de preneurs. Cela dit, outre l'aspect économique du problème, la contrefaçon peut porter atteinte à l'image de la marque elle-même (les sacs Vuitton ont tellement été copiés qu'on ne sait plus où sont les vrais et où sont les faux). Certaines marques, comme le Jean Diesel n'hésite pas à mettre un système de reconnaissance particulier (avec le mot Diesel qui apparaît sur la bande argentée) tant le vêtement est bien imité. Mais il faut vraiment avoir le nez sur l'étiquette pour savoir qu'il s'agit d'un produit original. Sachez que si vous achetez un produit contrefait en toute bonne foi, vous ne serez pas ennuyé, par contre, vous pourrez être passible d'une amende si vous avez acheté ce produit en toute connaissance de cause. Faites attention quand même car la douane veille sur Internet et elle pourrait intervenir au moment de la livraison effective du produit. Reste la question de savoir pourquoi un produit original est si onéreux alors que l'on peut se procurer une très bonne copie dix fois moins chère... Mais ça, c'est un autre débat !

Le Mardi 08 Juillet 2008 à 09:47
Article écrit par Toli. ()




fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Virginité : c'est quoi au juste ?
  •  Rhumatologue : comment devenir rhumatologue ?
  •  Emeraude : une des plus belles pierres précieuses
  •  Wehrmacht : armée allemande entre 1935 et 1945
  •  Savon de Marseille : un savon aux propriétés incomparables...

Articles suivants :
  •  Aéroport de Brindisi Italie
  •  Bataille de Stalingrad : tournant majeur dans la Seconde G...
  •  Aïkido : zoom sur un art martial japonais
  •  Kirsten Prout : biographie de l'actrice canadienne
  •  AerOasis : compagnies aériennes low cost de Colombie




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   defense des consommateurs Défense des consommateurs



La contrefaçon est un réel problème pour les entreprises et elle est punie par la loi, tant en ce qui concerne l’acheteur que le vendeur. Il est vrai qu’il est tentant, pour peu qu’on aime les marques...