Consommation des ménages en France


Partager




La consommation des ménages est un indice statistique qui permet de calculer et d'évaluer le volume de consommations effectuées par ces groupes d'individus pendant une période définie. Cet indicateur permet de connaître la « santé » économique des ménages français et par conséquent de la société française en général. Ainsi, si on tient compte de la crise financière actuelle, les chiffres montrent une baisse de la consommation car cette situation entraîne une grande prudence au niveau des ménages. En effet, la menace de chômage et de l'inflation qui risquent d'en découler fait que les ménages ont tendance à diminuer leurs dépenses, d'où une baisse significative de la consommation. Cela est surtout ressenti concernant les chiffres qui touchent les dépenses en produits manufacturés comme les médicaments, l'édition, la parfumerie et les articles divers. Il faut savoir que ce type de produits représente environ le quart de la consommation, une proportion qui constitue un excellent indicateur quant à la tendance générale. Or, si on regarde les chiffres le concernant, on constate une nette diminution car si en 2007 il était de 4.4%, en 2008 il n'est que de 1.


2%, des chiffres qui sont malgré tout positifs, c'est pourquoi les analystes sont quand même optimistes pour cette année 2009 puisque la consommation en produits manufacturés n'est pas le seul indice dont on doit tenir compte. Par ailleurs, on a constaté que les prix des biens de consommations varient peu depuis le début de la crise, ce qui veut dire que le pouvoir d'achat des français reste assez stable et mieux encore, les prix ne subissant pas de diminution, le risque de déflation est peu probable.


Si par définition, une déflation équivaut à une baisse soutenue du niveau général des prix signifiant l'effritement de l'économie, seuls les indices concernant l'énergie et les médicaments ont subi une perte de valeur, ce qui est quand même encourageant. En effet, la perte de valeur au niveau de l'énergie s'explique par la baisse des prix du pétrole sur les marchés boursiers mondiaux et selon l'Insee, la consommation des ménages, même faible, reste bonne, vu que les autres indicateurs sont encore positifs. De ce fait, on peut dire que les progressions sont faibles mais bien réelles, mis à part dans le secteur immobilier où le gouvernement a même gelé des mises en chantier de logement. Cependant, on doit également tenir compte des autres indicateurs comme les biens d'équipements du logement, les produits textiles et l'automobile. Si l'automobile a reçu une aide gouvernementale sous forme d'une prime à la casse, cette mesure a bien permis un maintien de la consommation dans ce secteur, mais ce ne sont pas les constructeurs français qui en ont été les principaux bénéficiaires.
consommation menages france


Par ailleurs, des aides similaires sont prévues dans le cadre du plan de relance programmé par le gouvernement, en vue de juguler les effets de la crise financière et elles sont d'ordre social et fiscal ayant principalement pour but de soutenir le pouvoir d'achat. Cependant, ces aides bien qu'appréciables, ne contribuent pas vraiment à relancer l'économie locale mais favorisent surtout la consommation de produits importés qui représentent 14% de la consommation des ménages. Effectivement, selon l'Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE), plus un ménage dispose d'un grand revenu, plus il a une propension à consommer des biens importés. De plus, le but des aides sociales actuelles est de pousser les ménages ayant des revenus des plus faibles à consommer plus, en leur offrant un pouvoir d'achat via des indemnités. Mais, il n'en reste pas moins que la hausse du chômage et une plus grande difficulté d'accès au crédit risquent de maintenir la tendance de la consommation de cette tranche de la population à la baisse ou, au mieux, à une stabilité. Ce qui est sûr, c'est qu'après les traditionnelles soldes d'hiver, la consommation va certainement diminuer jusqu'aux soldes d'été, ce qui représente quand même une période de vache maigre de pratiquement six mois même si l'Insee avance que la consommation des ménages a connu un bond de 1.8% durant le mois de janvier, notamment dans le secteur du textile-cuir et dans les biens d'équipement du logement. Cela signifie que les soldes représentent une place non négligeable dans la consommation des français et si cet accroissement est encourageant, le gouvernement doit rester prudent quant à l'avenir et aux mesures qu'il va adopter même si ce chiffre confirme la bonne direction que prend le plan de relance.

Le Jeudi 16 Avril 2009 à 13:24
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  consommation Consommation : car un consommateur averti en vaut
deux !



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Taxe d'apprentissage en France : définition
  •  Pneu Bridgestone : potenza, turenza...
  •  Nexx assurances : des services adaptés à tous
  •  Congés payés : histoire
  •  Alarmes sans fil pour maison : comment choisir ?

Articles suivants :
  •  Tourisme à Hammamet en Tunisie : infos et météo...
  •  Les intérêts notionnels : définition
  •  Apiculteur professionnel : en quoi ça consiste ?
  •  Avis à tiers détenteur (ATD) : c'est quoi ?
  •  Maroquinerie parisienne de luxe




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   economie Economie



La consommation des ménages est un indice statistique qui permet de calculer et d’évaluer le volume de consommations effectuées par ces groupes d’individus pendant une période définie. Cet indicateur ...