La Conciergerie : à Paris, une visite à ne pas manquer


Partager




La Conciergerie est ce qui reste du vieux Palais de la Cité, l'ancienne résidence des souverains de France entre le Xè et le XIVè siècle. Également ancien siège du pouvoir royal en ces temps, la Conciergerie s'étendait à l'endroit où se trouve actuellement le Palais de justice de la capitale. Elle se situe aujourd'hui dans le premier arrondissement de Paris, au bord du Quai de l'Horloge. C'est dans ce palais qu'habita le roi Eudes Ier. La Sainte Chapelle fut construite par Saint-Louis en 1242 et les travaux durèrent six ans.



Le monument était alors ceint de murailles à l'intérieur desquelles se trouvaient les bâtiments administratifs tels que la Cour des comptes, ainsi que des édifices religieux. Rebâti en 1313 selon les souhaits de Philippe IV, ce dernier expulsa les personnes qui occupaient le terrain royal et le morcela par des enclaves. Ensuite, il fit construire une muraille afin de renforcer la tour d'Argent et celle dite la tour César. Dans la partie sud de la Conciergerie tout comme dans le nord, des grandes pièces furent construites. Abandonné par Charles V en 1392, ainsi que par les rois qui lui succédèrent, la Conciergerie fut transformée en prison d'Etat à partir de cette année. C'est sous Philippe Auguste que le palais de la Cité prendra l'appellation de Conciergerie. Ce nom vient du concierge qui était en charge du palais. La prison se situait alors au rez-de-chaussée et occupait les tours, tandis qu'à l'étage se trouvait le Parlement. Les prisonniers arrivant à la prison de la Conciergerie en sortaient rarement libres. C'est ainsi que l'on considérait cette dernière comme une sorte de vestibule de la mort durant la Terreur. Ouverte au public, la visite de la Conciergerie est payante, ainsi que celle de la Sainte Chapelle.


Au cours de votre visite et muni de votre guide, vous déambulerez dans les différentes salles de ce bâtiment qui a vu les derniers jours des milliers de condamnés de la Terreur. Ne manquez pas particulièrement la belle salle des armes, la salle des Gens d'armes ou encore les différentes cellules dont celles de Marie-Antoinette. L'immense et magnifique salle des Gens d'armes fut construite entre 1302 et 1313. D'une longueur de 64 mètres et avec 27,5 mètres de large, la salle était utilisée comme réfectoire pour les nombreuses personnes travaillant au service du souverain.


Dans le quartier des femmes, vous pourrez voir la première cellule qu'occupait Marie-Antoinette d'Autriche. Celle-ci se situe dans la pièce où se réunissait les guichetiers. La petite fenêtre donne sur la cour des femmes. Coin de promenade des femmes, la cour des femmes bordait la résidence du roi. Vous pouvez y voir une fontaine où les prisonnières nettoyaient leurs linges et des tables de pierre qui leur servaient pour le repas. Suite à une tentative d'évasion, l'on transféra Marie-Antoinette dans une autre cellule dont vous pouvez voir une reconstruction. D'autres reconstructions sont en outre visibles telles que celle des cachots à pailleux de la Rue de Paris ou bien la guillotine. De nombreux prisonniers furent incarcérés dans les cellules de la Conciergerie dont Jean Sylvain Bailly, Elisabeth de France, Antoine Lavoisier, Philippe d'Orléans ou encore Maximilien Robespierre. La salle des Gardes, ancien réfectoire du palais de la Cité était ainsi destinée à l'incarcération des hommes. Elle fut simplement cloisonnée pour en faire des cachots. Le Tribunal révolutionnaire se trouvait juste en haut de la salle des Gardes, dans la grande pièce où siégeait le Parlement de Paris.
conciergerie


La salle «la Rue de Paris» fut, quant à elle, réservée aux détenus sans ressources. Le cloisonnement permettait alors d'obtenir de toutes petites cellules. Le couloir central, étroit et peu éclairé, était traversé de plusieurs salles telles que le bureau du concierge, le parloir, la salle du guichet, l'infirmerie ou bien les cachots pour femmes. Les cellules du couloir central étaient le plus souvent destinées aux prisonnières qui, ne rejoignant plus leurs cachots après avoir été condamnées à mort, y attendaient l'heure de leur exécution. C'est ensuite dans la salle de toilette que l'on dépouillait les condamnés de leurs effets personnels. Les objets tels que les montres et les bijoux revenaient alors à l'État. Après la révolution, la Conciergerie maintint son statut de prison durant le XIXè siècle et ce, jusqu'en 1914. En dehors de l'édifice, n'oubliez pas de voir la Tour de l'Horloge. C'est une tour de surveillance construite dans le coin nord-est du palais à l'initiative de Jean II. Elle fut appelée ainsi en raison de la présence de l'horloge disposée en cet endroit depuis environ 1371. L'horloge de Germain Pilon remplaça l'horloge publique en 1585. C'est cette dernière que vous pouvez voir aujourd'hui.

Le Jeudi 21 Mai 2009 à 09:40
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  tourisme france, lieux touristiques, tour eiffel, louvre, musée Monuments et lieux touristiques en France :
découvrir le patrimoine historique français



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  RFID : systemes et technologie, c'est quoi ?
  •  Supercross : une compétition à pleine vitesse !...
  •  Aiguille du Midi et téléphérique de l'Aiguille du Midi...
  •  Artbook : Berserk, Naruto, Bleach, Death Note... c'est quoi ...
  •  Wyclef Jean : discographie et biographie de l'interprète de ...

Articles suivants :
  •  Cité De l'Espace : l'astronomie s'installe à Toulouse ...
  •  Assistant personnel numérique ou PDA : c'est quoi ?
  •  Théâtre Antique d'Orange
  •  Dictaphone et Dictaphone numérique
  •  Palais des Papes d'Avignon




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   paris 75 Paris 75



La Conciergerie est ce qui reste du vieux Palais de la Cité, l’ancienne résidence des souverains de France entre le Xè et le XIVè siècle. Également ancien siège du pouvoir royal en ces temps, la Conci...