Compte à terme : meilleurs taux pour rémunération en hausse !


Partager




Plutôt que de placer votre épargne dans votre compte courant où les intérêts bancaires vont le diminuer, autant en faire un placement financier dans une banque où votre épargne fructifiera. Un placement financier est un dépôt d'argent dans un compte bloqué pendant une période déterminée et qui rapporte des intérêts, soumis à la fiscalité comme tout revenu. Parmi ces placements financiers, le "compte à terme" (CAT) est le plus en vogue depuis 2007 puisque les taux d'intérêts sont alléchants, mais depuis fin 2008, ces taux d'intérêts ont tendance à baisser.



Ce CAT appelé aussi compte de dépôt à terme signifie que vous faites un dépôt qui ne sera retiré qu'au terme du contrat fixé à l'avance avec votre banquier. Avant de contracter, renseignez-vous sur les conditions des différents établissements pour pouvoir discuter au mieux de vos intérêts. Avant de négocier, informez-vous sur le montant minimal de dépôt, sa durée minimale, les pénalités, le taux d'intérêt qui peut être simple, composé, fixe ou progressif et les taxes. Le montant minimal de dépôt varie selon les banques et il peut aller de 150 euros pour le Crédit Mutuel et le CIC jusqu'à 7 500 euros pour la BNP. La durée de dépôt est d'1 mois au minimum mais certaines banques n'acceptent que de plus longue durée. Le principe d'un CAT est que si vous retirez votre argent avant le terme convenu, vous aurez des pénalités qui se calculent, pour la plupart des banques, par une minoration du taux contractuel. Généralement, cette minoration est de 0,5 points mais peut aller à 1,25 points pour certaines banques.


Par exemple, un placement de 1 000 euros à 5% en 2 mois, 61 jours, devrait à terme produire un intérêt de 8,36 euros (1000 x 5% x 61/365) et un retrait avant terme à 30 jours conduit à une pénalité d'une minoration de 0,5 point, donc une réduction du taux à 4,5% en 30 jours et l'intérêt est de 3,7 euros (1000 x 4,5% x 30/365). Cette pénalité varie d'une banque à une autre et pour la Société Générale, elle se calcule par une minoration du taux contractuel à laquelle s'ajoutent des frais de résiliation à déduire de l'intérêt minoré.


Le taux est toujours basé sur l'Euribor ou taux interbancaire appliqué pour des opérations entre banques, ensuite chaque banque prend sa commission, qui varie selon les établissements. Un taux progressif, par opposition à un taux fixe, varie dans le temps et il est proposé par le CIC, la Banque Populaire, la Banque Postale. Par exemple, un CAT à un taux progressif croissant de 0,2 point par semestre avec un taux initial de 3,70% pour une période totale de 4 semestres. Au premier semestre le taux est de 3,70%, au second semestre il est de 3,90%, de 4,1% au 3ème semestre et de 4,3% au 4ème semestre. A intérêt composé, le capital augmente des intérêts calculés après chaque période. Avec l'exemple précédent et un capital initial de 15 000 euros, on obtient 275,22 euros d'intérêts au 1er semestre, 300,32 au second semestre, 316,67 au 3ème semestre et 344,49 au 4ème semestre. Le CAT à taux fixe est conseillé pour ceux qui ont prévu la durée d'immobilisation de leur épargne. Le CAT à intérêts composés peut être plus rentable que celui à taux fixe et son avantage est de pouvoir retirer, au bout d'une certaine période, l'épargne sans pénalités.
compte terme


Dans tous les cas, l'analyse du taux proposé est l'un des points les plus importants à considérer dans la négociation. En tant que placement financier, le CAT est soumis aux cotisations sociales et à l'impôt sur revenu des personnes physiques (IRPP). Ainsi, vous pouvez opter pour un prélèvement direct par la banque des taxes sociales sur les intérêts acquis. Ensuite, vous portez le montant brut de vos intérêts sur votre déclaration de revenus au début de l'année suivante pour un paiement l'année même, suivant votre tranche d'imposition. Vous pouvez aussi choisir un prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) à 30,1% au 1er janvier 2009, avec un taux d'imposition de 18% et des taxes sociales à 12,1%, retenues directement par la banque sur les intérêts. Si le taux marginal de votre tranche d'imposition est supérieur au taux du prélèvement forfaitaire, il est conseillé de prendre l'option PFL.

Le Mercredi 01 Avril 2009 à 11:23
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  finances, banques, investissement, prêt immobilier, crédit, gestion patrimoine, assurances, crédit auto, allocation, comptabilité Finances


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Le palais Brongniart Paris : dans le 2ème arrondissement ...
  •  Patchs anti points noirs : efficace ?
  •  Redevance audiovisuelle en France : exonération, déclaration...
  •  Frais de succession : faut-il faire appel à un notaire ?...
  •  Brigitte Fontaine : biographie d'une chanteuse originale et ...

Articles suivants :
  •  Renégocier un crédit : comment faire ?
  •  Envoyer de l'argent à l'étranger : comment faire ?...
  •  Les carences alimentaires : définition et symptômes...
  •  Catherine Lara : biographie de la chanteuse de "Nuit Magiq...
  •  Gaspard Ulliel : acteur de talent dans la peau d'Hannibal ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   comptabilite Comptabilité



Plutôt que de placer votre épargne dans votre compte courant où les intérêts bancaires vont le diminuer, autant en faire un placement financier dans une banque où votre épargne fructifiera. Un placeme...