Common : rappeur aux influences soul et jazz


Partager




Le rappeur Common, de son vrai nom Lonnie Rashied Lynn, est né en 1972 dans la ville de Chicago dans l'Etat de l'Illinois. A cette époque, les styles musicaux comme le hip hop et le rap, n'étaient pas encore des musiques populaires. Ces styles étaient considérés comme un moyen de marquer son appartenance à la rue et à une rébellion contre l'autorité. Common a ainsi été influencé par ce type de musique dans son enfance.



Il a d'abord pris le surnom de Common Sense, mais suite à des problèmes de propriété intellectuelle revendiqués par des chanteurs de rock, il décide de le raccourcir et devient Common tel qu'on le connaît aujourd'hui. C'est en 1992 qu'il rencontre le succès avec l'album Can i Borrow a Dollar. Le public est à la fois intéressé et surpris, car l'une des particularités de sa musique est qu'elle est d'une grande finesse, à la fois par le sens de ses paroles et par sa phonétique. De plus, le rap était synonyme de brutalité alors que Common privilégie une approche non violente. Mais les critiques lui reprochent d'être incohérent dans ses textes. C'est ainsi qu'il s'associe avec le producteur N.O.I.D et sort en 1994 l'album Resurrection, dont la chanson I used to love H.E.R, qui figure parmi les compositions dans cet album, le fera connaître dans la communauté des rappeurs. En dépit d'une querelle avec le chanteur Ice T qui ne fera qu'augmenter sa popularité, il sort l'album One day it'll make sense en 1997 qui rencontre le même succès que ses précédents opus. Ce sera également l'année où il fera des duos avec notamment Lauryn Hill et Erikah Badu.


En 2000, il revient aux racines les plus pures de la musique Soul avec l'album Like water for Chocolate. En 2002, il change complètement de style musical avec Electric Circus qui est un mélange de rap avec des influences de rock avec une certaine touche de musique électro. L'album est accueilli avec beaucoup de louanges par les critiques, mais ses fans n'ont jamais compris ce changement de registre. Même ses amis et sa famille n'ont pas été d'accord avec ce nouveau style.


Le chanteur a compris qu'il avait déçu son public et revient à ses origines en 2005 avec l'album Be, qui a été produit par le célèbre Kanye West, une belle inspiration de sa part, puisque ce titre lui permettra de gagner un Grammy Awards. Depuis, il n'a cessé de surfer sur la vague du succès et a sorti Finding Forever en 2007, un titre classé N°1 dans le classement américain. Il sort également une compilation de ses meilleurs morceaux cette même année sous le nom Thisisme Then. Il essaie de toujours garder son style et son identité dans son album intitulé Universal Mind Control qu'il sort dans le courant de l'année 2008. En 2009, il sort une compilation de tous ses singles et certains duos avec l'album The Believer que les critiques présentent comme étant un résumé de toute sa carrière musicale. Common est entré dans l'histoire du rap américain parce qu'il a su afficher sa différence dès le début de sa carrière en proposant une musique qui est à la fois riche et pacifique. Il sort en moyenne un nouvel album tous les deux ans, mais sa contribution à la musique ne s'arrête pas dans ce cadre puisqu'il participe à la composition des bandes originales de plusieurs films.
common


Parmi les plus célèbres, on peut citer : L'enfer du Dimanche qui est sorti en 1999 et dans lequel jouait Al Pacino. Il est aussi présent dans Orange County en 2002 avec la chanson The Light. Cette même année, il se fait remarqué avec le célèbre Brown Sugar dans le morceau Love of my life. En 2007, il compose A Dream pour le film Écrire pour exister. Mais le gamin de Chicago veut mettre la barre toujours plus haute et troque son costume de chanteur pour celui d'acteur avec des films comme Brown Sugar, Mi$e à prix, Au bout de la nuit, Americain Gangster et même Terminator 4 : Salvation qui est sorti en 2009. On peut dire que le rappeur Common a apporté une énorme contribution à la musique américaine, surtout dans le domaine du rap qu'il a fait sortir des divers clichés attribués à ce type de musique.

Le Mercredi 18 Mars 2009 à 11:11
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  rappeurs, hiphop, rap, 50 cent, jay z Rappeurs : les icônes du Hip Hop d’hier et
d’aujourd’hui



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Caniche : toy, nain, royal... un chien très apprécié...
  •  Carnaval de Venise : une date à ne pas manquer
  •  Soco : portefeuilles et maroquinerie
  •  Dev Patel : de Skins à Slumdog Millionaire
  •  BlackBerry : Storm, Bold, Pearl... Que choisir ?

Articles suivants :
  •  Nanotechnologie : défintion des NST
  •  Stieg Larsson : biographie de l'auteur de Millenium
  •  Dsi de Nintendo : à découvrir à tout prix...
  •  Iata : association internationale du transport aérien...
  •  Busta Rhymes : biographie et discographie de l'auteur de A...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



    RAP US



Le rappeur Common, de son vrai nom Lonnie Rashied Lynn, est né en 1972 dans la ville de Chicago dans l'Etat de l'Illinois. A cette époque, les styles musicaux comme le hip hop et le rap, n'étaient pas...