Le coma éthylique : quand l'abus d'alcool devient un danger mortel


Partager




L'alcool fait malheureusement partie du quotidien de trop d'entre nous, et la prise en quantité déraisonnable peut entraîner des troubles graves susceptibles de provoquer la mort. A part les blessures involontaires, les hausses de tension artérielle, les névralgies, et les pertes de mémoire transitoire, les chutes constantes de la glycémie, les migraines... le coma est l'une des plus graves conséquences de l'éthylisme. Le coma éthylique est dû à l'ingestion massive d'alcool, il peut être mortel si on ne donne pas des soins spécialisés et adéquats en milieu hospitalier, et ce, bien entendu, de façon urgente. Il faut donc faire attention quand on boit de l'alcool car c'est une substance neurotoxique pour l'organisme, sa consommation est à éviter chez la femme enceinte. L'ivresse due à l'ingestion de boisson alcoolique peut aboutir au coma. Elle évolue en trois temps. D'abord, une phase de facilité pendant laquelle on se sent puissant, euphorique avec des excitations psychomotrices c'est-à-dire qu'on parle beaucoup, qu'on bouge et gesticule très fort, il y a baisse de la sensitivité. Survient ensuite une phase de difficulté où l'individu devient maladroit, ne peut plus coordonner ses mouvements, devient agressif.


Puis il s'effondre et tombe dans un sommeil profond pendant quelques heures, sommeil qui peut aboutir au coma s'il ne se réveille pas. Ce n'est donc pas forcément l'éthylique chronique qui fait un coma. En général ceci peut s'apparenter à un accident fortuit. Il est exceptionnel que les gens ingurgitent une belle dose d'alcool pour se suicider. Les boissons alcooliques portent chacune leur propre titrage en alcool. Par exemple, pour les bières, on distingue les bières dites à faible teneur d'alcool à moins de 1% et les bières ordinaires qui titrent entre 4 et 6 degrés.


Par conséquent, la quantité ingurgitée pouvant entraîner un coma est variable selon la qualité de la boisson dont on dispose et l'on connaît par expérience que l'on s'enivre plus facilement quand on boit divers alcools au cours d'un même divertissement. Par ailleurs le seuil d'enivrement est tout aussi variable d'une personne à l'autre : quelqu'un qui est habitué à prendre des excitants tels café, thé très fort sont moins sensibles, il en est de même pour ceux qui ont l'habitude de prendre du vin modérément mais régulièrement ou de consommer de la bière au quotidien. L'action de l'alcool dans l'organisme entraîne une triple altération : celle de la conscience, ensuite celle de l'émotivité et de la sensibilité c'est-à-dire de la vie relationnelle, et troisièmement l'altération des fonctions végétatives de régulation telles la respiration, la déglutition, la tension artérielle, le pouls et la vasomotricité. On retrouve tous ces signes dans le coma à des degrés divers. Le coma lui-même peut être distingué en trois types : coma vigile, coma léger et coma profond.
coma ethylique


En cas de coma vigile, la personne peut encore répondre aux sollicitations sensitives de son entourage, c'est-à-dire qu'il entend, marmonne des réponses plus ou moins incohérentes, peut déglutir ou avaler des liquides. Ensuite il y a absence de contrôle des sphincters dans le coma léger avec incontinence d'urine en particulier, l'alimentation orale devient ici impossible, plus de déglutition. Dans le coma profond, la personne n'entend plus rien, ne bouge plus, elle est comme morte, sa respiration est stertoreuse comme si elle ronflait très fort avec des liquides dans sa poitrine ou poumons, son coeur bat encore plus ou moins régulièrement. Le coma peut avoir des causes autres qu'éthyliques, par exemple coma diabétique, coma dû à un accident vasculaire cérébral. Quelques questions posées à ses parents proches ou à ses compagnons peuvent orienter sur l'origine éventuelle du coma : antécédent d'hypertension artérielle mal contrôlée, diabétique connu. Dans le cas de coma éthylique, on le reconnaît facilement par l'odeur de l'haleine du malade qui sera habituellement sale et dégoûtant d'autant plus qu'il aura uriné dans ses pantalons ou vomi. Alors, veuillez boire avec modération ces boissons que vous appréciez tant, et qui sont presque toujours présentes durant les jours de fête ou même lors des moments de délassement. Pour les jeunes, il est important de ne pas sombrer dans l'alcool, le mieux est de ne jamais y toucher, car cela peut gâcher votre avenir, en laissant des séquelles durant toute votre vie. Profitez de votre jeunesse, amusez vous et soyez toujours conscient du danger que présente l'alcool.

Le Mardi 28 Octobre 2008 à 11:35
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  santé, nutrition, diététique Santé et diététique
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Jean-Pierre Pernaut : biographie d'un journaliste et présent...
  •  Le litchi de Madagascar
  •  La SFR Neufbox
  •  Le Red Bull : numéro 1 de la boisson énergisante...
  •  Marilou Berry : qui est cette nouvelle actrice française ?...

Articles suivants :
  •  Gaufrier : pour des gaufres maison en toute simplicité...
  •  Déchirure musculaire : comment la soulager ?
  •  Citerne eau de pluie : comment faire pour bien l'utiliser ...
  •  Les 18 tribus de Madagascar
  •  Anti-taupe solaire : comment cela fonctionne-t-il ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 dany42 a écrit [29/08/2010 - 00h16] 
dany42

bonjour, Caro
C'est article, est formidable je vous en remercie d'avoir écrit la vérité.
En faite j'ai connu ce grave problème après 3 mois1/2 de coma (15 jours de coma étylique, et le reste en, coma artificiel) il évident
avec des séqueles physique appelée polynévrite (difficulté à marché, maladie irréversible, les nerfs atteints) mais aucun problème psychologique et intellectuel.Ca m'est arrivé à l'age de 52 ans.
J'aimerai que cette article de Carot soit lit par les jeunes.
Merci,Salutation Caro
Daniel




daniel



Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   alcool Alcool
   alcools Alcools



L’alcool fait malheureusement partie du quotidien de trop d'entre nous, et la prise en quantité déraisonnable peut entraîner des troubles graves susceptibles de provoquer la mort. Il faut savoir que l...