La Citroën BX : une voiture qui a marqué son temps


Partager




La Citroën BX n'a jamais été méconnue par les utilisateurs de voitures de marque française durant ses 11 années de règne continuel. Si nous essayons de faire un bref récit sur son parcours historique, nous constatons que tout son trajet n'a été constitué que de gloire. D'abord, la voiture a été inventée vers 1980 par le dessinateur Nuccio Bertone, fils du carrossier très connu, Giovanni Bertone. En fait, le groupe Citroën lui avait demandé de concevoir une berline bi-corps muni de 5 portes, abritant 5 places et reflétant aussitôt une image nettement innovatrice aux yeux des clients cibles. Ainsi, la BX est née. Elle a vu le jour lors de l'évènement exceptionnel, le salon de l'automobile de Paris. Ce fut sa première apparition, pourtant cela devint sur le champ un point d'émergence inédit pour le constructeur, grâce à l'immensité de l'effet médiatique ainsi créé. Dès lors, Citroën a introduit progressivement sur le marché 5 séries de suite pour la même famille, à savoir le BX, le BX 14 E, le BX 14 RE, le BX RS et enfin le BX 16 TRS.


Leur ligne anguleuse leur offre une structure qui les diffère radicalement des productions antérieures de Citroën, encore plus accentuée par sa configuration prenant en compte un excellent coefficient aérodynamique de - 0,34. Avec son prix de sortie d'usine hyper-captivant, le modèle a vraiment fait une entrée de héros dans le monde du commerce de véhicules. De 1982 à 1993, ce producteur de renom international n'a connu que succès après succès. Il a sorti au total 2.337.016 unités dans un intervalle de 11 ans.


La part de marché de Citroën ne cessa de monter en flèche durant ce temps-là, ce qui lui favorisa un équilibre financier, maintenu jusqu'à aujourd'hui. Parlant des caractéristiques techniques des BX, ce fut son équipement en 4 disques de freins qui a avant tout constitué son émérite, renforcé encore plus par une suspension hydropneumatique favorisant une excellente tenue de route. Les BX possèdent des trains avant de type pseudo- McPherson. Ce sont d'ailleurs les technicités communes pour toutes les gammes. Cependant, les styles les plus récents comportent encore beaucoup plus d'options que le BX de base. Côté design, les constructeurs ont un peu décentré le double chevron emblématique du Citroën qui se trouve sur le faciès du véhicule. Plus précisément, il a été plutôt tendu vers la gauche, du côté du conducteur. Le but de cette restructuration est d'offrir à la voiture une allure assez originale. D'autre part, son apparence générale reflète légèrement celle de la CX du côté de son tableau de bord qui comporte des compteurs à rouleaux pour l'affichage de la vitesse, et aussi des satellites latéraux. Elle présente également un seul essuie-glace à balai unique.
cintroen bx


La gamme la plus avancée parmi les BX est notamment le BX 16 TRS avec ses surplus d'options par rapport à celles des autres. Son tableau de bord présente un compte-tours à affichage électronique avec un curseur horizontal. De plus, on se met vraiment à l'aise à l'intérieur grâce à sa largeur qui dépasse celle du modèle antérieur. Son moteur est également plus robuste. Avant 1987, certains BX étaient équipés de moteur à essence XY à cylindrée de 1360 cm3 hérité des anciens 104 et en version 62 ch et 72 ch, ainsi que le XU 1580 cm3 de 90 ch. Mais à compter de cette même année, le XY a totalement cédé la place au TU. Ayant suivi le rythme de l'évolution technologique depuis longtemps, Citroën avait déjà doté la BX 16 TRS d'un verrouillage par centralisation ainsi que de vitres avant électriques. Certains disposent même de vitres arrière électriques, d'un climatiseur, de rétroviseurs électriques qui peuvent ôter automatiquement les givres, sans oublier le toit ouvrant électrique, les jantes en aluminium, etc. La carrosserie est fabriquée à l'aide d'alliage perfectionné de matériaux afin de préserver les risques de corrosion. Bref, la vie ne finit pas là pour ce style de voiture qui a fortement marqué la profession de Citroën puisqu'il existe encore jusqu'à présent quelques exemplaires en bon état, même s'ils ne sont plus assez nombreux. Ce qui a peut-être motivé ce grand producteur français à continuer d'honorer ses devoirs en fournissant des pièces de rechange jusqu'en janvier 2006, même si les BX ont déjà été supprimés du catalogue en 1993, suite à l'entrée de la nouvelle Xantia.

Le Vendredi 26 Septembre 2008 à 10:13
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Marques de voiture, voiture de spot, voiture de luxe, voiture de collection, marque automobile, Marques de voiture : conjuguez sécurité, confort
et plaisir au volant



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Le snowkite : un sport de glisse assez particulier
  •  Bethléem : ville palestinienne proche de Jérusalem...
  •  Comment niveler un parquet ?
  •  Robots pâtissiers comment choisir ?
  •  Comment découper les plaques de plâtre ?

Articles suivants :
  •  Comment poser le carrelage : de sol , mural , astuces et t...
  •  Où trouver des idées de texte pour les vœux d’un mariage ?...
  •  Les cyclones à Madagascar
  •  BMW 325i : la classe allemande
  •  Alfa Roméo 156 : la belle italienne




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   citroen Citroën



La Citroën BX n’a jamais été méconnue par les utilisateurs de voitures de marque française durant ses 11 années de règne continuel. Si nous essayons de faire un bref récit sur son parcours historique,...