Chèvrefeuille du Japon ou lonicera japonica halliana


Partager




La lonicera japonica halliana, communément appelée chèvrefeuille du Japon, vient de la famille des caprifoliacées. Carl Von Linné, un naturaliste suédois, dédie au botaniste Adams Lonitzer le nom de cette plante. Dans le genre lonicera, on peut classifier quelques plantes telles que le chèvrefeuille des bois, le chèvrefeuille des jardins, de Maack et le chèvrefeuille à fleurs de lilas, entre autres. Concernant le chèvrefeuille du Japon, il pousse dans les régions subtropicales et dans les parties tempérées de l'hémisphère Nord.



À la floraison, ses pétales sont blancs et deviennent de plus en plus jaunes. On trouve également le chèvrefeuille du Japon «red world», dont les fleurs rouges deviennent également jaunes au terme de la floraison. Réunies par paire, ses fleurs tubulaires parfument agréablement et de façon intense ses alentours, de juin à septembre. Cette senteur séduisante attire les papillons nocturnes qui ont pour rôle de féconder ladite plante. Une des espèces voisines de la lonicera japonica est citée comme étant la plus appréciée de ces papillons, le chèvrefeuille des jardins. Pour en revenir à la lonicera japonica halliana, une baie globuleuse renfermant une multitude de graines lui sert de fruit. À noter que ce dernier n'est pas comestible. Les feuilles de cette plante sont ovales, duveteuses et pointues. En gros, il s'agit d'une sorte de liane qui s'accroche aux arbres, même à une hauteur très élevée pouvant atteindre les 7 mètres. De par sa taille et son caractéristique rampant, le chèvrefeuille du Japon est conseillé pour la décoration des tonnelles, clôtures, pergolas ou murs. Il peut également servir de couvre-sol ou de haie. Il est facile et rapide de planter le chèvrefeuille du Japon malgré sa faculté germinative de courte durée.


Il suffit d'en semer des graines et d'attendre qu'il pousse. Il s'adapte à tous les types de sols, tout en privilégiant une bonne terre de jardin peu calcaire et bien drainée. Le printemps constitue la période propice à sa plantation. Concernant les conditions de culture, le chèvrefeuille du Japon apprécie l'exposition en totalité au soleil ou à moitié dans l'ombre. Pouvant devenir plus qu'envahissant, la plante doit être taillée après chaque floraison pour que son développement soit contrôlé.


chevrefeuille japon
Le chèvrefeuille du Japon fait partie des remèdes naturels utilisés par la médecine traditionnelle orientale. Ses qualités proviennent de la présence de l'acide chlorogénique dans sa composition, une substance antibiotique. Il renferme aussi de l'acide salicylique, substance à l'origine de l'aspirine. L'efficacité du chèvrefeuille du Japon a été prouvée par des scientifiques du pays nippon lors d'une démonstration de l'activité anti-bactérienne de ses fleurs sur différents germes pathogènes, tels que le staphylococcus aureus, staphylococcus albus, steptococcus hoemolyticus, bactérium colli, salmonella typhi, bacilus subtilis, ou encore le proteus vulgaris et le candida albican. L'antibiotique naturel des fleurs de chèvrefeuille du Japon est plus efficace par rapport aux produits artificiels.


Ces derniers pouvant entraîner une certaine antibiorésistance dans la mesure où ils ont été consommés de façon excessive. Par ailleurs, le chèvrefeuille du Japon peut parfaitement traiter la varicocèle, une maladie en urologie qui se manifeste par la dilatation des veines rattachées au cordon spermatique dans le scrotum. On peut la repérer à côté ou au dessus des testicules. Le chèvrefeuille du Japon présente un effet analgésique puissant et anti- inflammatoire qui amène à le comparer à des médicaments occidentaux, tels que le diclofénac, le piroxicam ou l'ibuprofène. Normalement, il soulage la douleur et l'inflammation en deux jours et ne provoque pas d'effets secondaires. Il faut toutefois noter qu'il est prohibé de l'utiliser avec d'autres médicaments qui serviraient à traiter la maladie. La préparation du remède consiste à suivre quelques points faciles. En premier lieu, mettre 4 à 5 feuilles de chèvrefeuille du Japon dans une pâte fine. Il faut ensuite faire bouillir cette pâte dans 250ml d'eau. Après filtrage de ce mélange, il est prêt à la consommation. En guise de posologie, il faudrait boire deux fois par jour 15ml du jus issu de cette mixture, pendant une semaine entière. En deux jours au maximum, l'inflammation et la douleur associées disparaissent. Quant à l'état inflammatoire, il est résolu en principe en une semaine. Le varicocèle n'a plus lieu d'être. Le chèvrefeuille du Japon est ainsi bien utile, tant en médecine qu'en art décoratif, grâce à ses multiples facettes.

Le Dimanche 06 Juin 2010 à 15:50
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  jardiange, entretien jardin, bricolage, fleurs, outillage jardinage, jardinage ecologique, location matériel jardinage, astuces jardinage, serre jardinage, jardinage hiver, catalogue jardinage, terrasse et jardin, bricolage jardinage, magasin jardinage, c Jardinage : des astuces et conseils pour maintenir
la verdure autour de vous ...



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Ecriture automatique : méthode et définition
  •  Citronnier en pot : entretien
  •  Plante de Neptune : le sapin de mer
  •  Graines de GOJI de l'Himalaya
  •  Bonsai ficus retusa : entretien et origine

Articles suivants :
  •  Fatigue nerveuse : symptômes et traitement
  •  Ile de Groix : infos sur cette île située dans l’Océan Atl...
  •  Les Blouses Roses : association d'aide aux malades
  •  Maison Phenix : définition
  •  Maladie du rosier : traitement




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   jardin Jardin



La lonicera japonica halliana, communément appelée chèvrefeuille du Japon, vient de la famille des caprifoliacées. Carl Von Linné, un naturaliste suédois, dédie au botaniste Adams Lonitzer le nom de c...