Chaudière à condensation : comment choisir ?


Partager




Avec l'inéluctable crise énergétique actuelle, réduire la facture, baisser la consommation, protéger l'environnement tout en conservant un chauffage optimal, sont au coeur des préoccupations des ménages, surtout en période hivernale. La chaudière dite « à condensation » semble répondre le mieux à ces nouvelles exigences. Dans les chaudières ordinaires, la combustion génère la chaleur nécessaire pour chauffer l'eau entrant dans la celle-ci. Cette eau chaude sera ensuite distribuée au reste du circuit (radiateur, plancher chauffant) avant de retourner dans la chaudière.



Lors de la combustion, il y aura également production de vapeur d'eau et de fumée. Une partie de l'énergie fournie par la combustion est alors dissipée sous forme de chaleur dans la fumée et dans la vapeur d'eau. La chaudière à condensation vise justement à récupérer cette chaleur dite latente. Elle capte la chaleur contenue dans la vapeur d'eau et dans la fumée grâce à un système appelé échangeur- condenseur. Ce dispositif spécial utilise en fait le principe de la condensation d'un gaz. Ce principe consiste à faire passer le gaz à l'état liquide, en le refroidissant. En effet, lorsque la fumée et la vapeur d'eau passent à l'état liquide, elles restituent une certaine quantité de chaleur récupérable. L'échangeur-condenseur de l'appareil est à la fois en contact avec le système d'évacuation de la fumée et le système de retour d'eau. Ainsi, la fumée et la vapeur d'eau vont être refroidies grâce à l'eau qui réintègre la chaudière. Il faut savoir que la température à partir de laquelle la fumée et de la vapeur d'eau se condensent, varie suivant le combustible employé. Si on utilise le méthane, c'est-à-dire le gaz naturel, le point de condensation de la fumée et de la vapeur d'eau sera vers 58°C.


Cette température est également appelée « point de rosée ». Dans le cas du fuel à usage domestique, le point de rosée est beaucoup plus bas (47°C environ). Par conséquent, l'eau qui retourne dans la chaudière et qui servira de réfrigérant pour le condenseur doit être suffisamment froide pour que le phénomène de condensation se produise. En réalité, la température de l'eau de refroidissement doit être inférieure au point de rosée de la fumée et de la vapeur d'eau issues de la combustion.


Ce procédé n'a donc un rendement optimal que si la température de l'eau qui arrive dans le condenseur de la chaudière est largement au-dessous de 50°C pour les chaudières utilisant le gaz. C'est pour cela que les chaudières à condensation utilisent surtout le gaz car pour n'importe quel type de chaudières, il est plus facile d'obtenir une eau de retour à moins de 58°C qu'une eau à moins de 47°C. Au- dessus de 50°C pour les chaudières à gaz, la fumée ne se condense pas et le dispositif sera non fonctionnel. Cette température n'est obtenue que si la chaudière est sur le régime dit à « basse température ». Avec ce type de régime, l'eau qui revient vers la chaudière a une température qui n'excède pas 50°C. Actuellement, il existe des chaudières munies de 2 types de retour d'eau. L'un fournit une eau à haute température tandis que l'autre fournit une eau à basse température. Ce système permet l'utilisation optimale du dispositif de condensation. D'autres chaudières à condensation sont équipées d'un accessoire spécial qui détermine la température des pièces de la maison.
chaudiere condensasion


Cette sonde ajuste automatiquement la température de la chaudière pour que l'eau rentrant dans la chaudière soit constamment maintenue à une température qui permette le fonctionnement réel du système échangeur-condenseur. En respectant ces conditions d'utilisation, on peut bénéficier d'une économie pouvant aller jusqu'à 20% pour les chaudières à condensation fonctionnant au gaz. Ce rendement est revu à la baisse pour les chaudières utilisant le fuel domestique comme combustible. Il existe sur le marché des échangeurs-condenseurs adaptables à la plupart des chaudières ordinaires. Mais pour que le système de condensation fonctionne, il faut généralement que la chaudière soit au gaz et qu'elle fournisse un retour d'eau ne dépassant pas 50°C. Bien que l'utilisation d'une chaudière à condensation permette d'alléger réellement les dépenses en matière d'énergie, le coût de son acquisition est cependant moins économique. Il faut dire que la chaudière à condensation est la plus chère de toutes les chaudières disponibles sur le marché. En effet, il faut compter en moyenne plusieurs milliers d'euros pour l'achat et l'installation d'une chaudière à condensation. Ce prix élevé est légèrement amorti par les aides offertes par l'Etat sous forme de crédit d'impôts. Normalement, ce crédit est de 25 % mais dans certaines conditions, il peut passer à 40 %. Pourtant, ces surcoûts ne doivent pas nous décourager car en plus de l'économie qu'on bénéficie grâce à son utilisation, ce type de chaudière a également moins d'effets néfastes sur l'environnement.

Le Dimanche 07 Décembre 2008 à 10:20
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  Chauffage et climatisation, radiateurs, cheminée, ventilation Chauffage et climatisation : votre intérieur
toujours à la bonne température



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Cigarette électronique : comment ça marche ?
  •  Comment remédier aux fesses plates ?
  •  Compatibilité des prénoms pour trouver l'âme soeur : ça marc...
  •  Diane Von Furstenberg : créatrice de mode
  •  Dimitri Medvedev : actuel président de la Russie

Articles suivants :
  •  Bébé et alcool : attention danger !
  •  Bagues à poison : histoire de cet étrange bijou...
  •  Aéroport d'Oviedo : également dénommé l’aéroport des Astur...
  •  Les marins-pêcheurs en France
  •  Mal des transports : que faire ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   chauffage Chauffage
   chauffage Chauffage



Avec l’inéluctable crise énergétique actuelle, réduire la facture, baisser la consommation, protéger l’environnement tout en conservant un chauffage optimal, sont au cœur des préoccupations des ménage...