Charles Pasqua : portrait d'un homme politique de caractère


Partager




Charles Pasqua est né le 18 avril 1927 à Grasse dans les Alpes Maritimes. C'est un homme politique français. Charles Pasqua, petit fils de berger corse est marié à Jeanne Simard avec qui il a eu un fils, Pierre Philippe Pasqua. Diplômé d'une licence de droit, il a obtenu un poste chez Ricard en tant qu'inspecteur et directeur régional de 1952 à 1971. Il s'est peu à peu investi dans l'importation de boissons alcoolisées à partir de 1967. Il est alors numéro 2 du groupe. Charles Pasqua est résistant dès l'âge de 15 ans. Son pseudonyme est : « prairie ». Il créera avec d'autres membres en 1958 le SAC (service d'action civique) qui est une police privée gaulliste. Il entrera à la chambre de commerce de Marseille en 1964 pour créer la liste « Libre entreprise ». Dès lors, il se lance dans la politique publique.



Il sera alors élu député en 1968 sous l'étiquette UDR ainsi que vice-président du SAC. En 1981, il organisera la présidentielle pour Jacques Chirac. Il restera longtemps membre des Partis gaullistes, partis s'étant succédés depuis la Seconde Guerre Mondiale. Il obtiendra le poste de Ministre de l'intérieur dans le second gouvernement dirigé par Jacques Chirac ainsi que dans le gouvernement dirigé par Edouard Balladur. Il prendra d'ailleurs le parti de ce dernier lors de l'élection présidentielle de 1995.

Il s'impliquera énormément dans l'accès à la nationalité française qu'il rendra plus difficile. C'est en 1993 que sera votée la réforme du code de la nationalité française dite « réforme Pasqua » Il est d'ailleurs l'auteur de la loi portant son nom. Il est ministre de l'intérieur lors des manifestations contre la loi Devaquet, qui provoqueront la mort d'un manifestant, Malik Oussékine, le 5 décembre 1986. Il est également impliqué en 1988 dans une affaire de bavure en Nouvelle Calédonie pendant la campagne présidentielle entre militants du FLNKS et la gendarmerie. Charles Pasqua ordonnera l'assaut (quatre gendarmes trouveront la mort). En 1991, il crée son propre mouvement : « demain la France ». En 1991, il préconise le vote « NON » au référendum sur le traité de Maastricht accompagné de Philippe Séguin et Philippe de Villiers.
charles pasqua

Il prend le poste de ministre de l'intérieur en 1995. Il soutien Edouard Balladur contre Jacques Chirac qui sera élu président de la république. Président du conseil général des Hauts-de-seine de 1988 à 2004, il a lors de ses fonctions pressenti Nicolas Sarkozy pour lui succéder, bien que celui-ci lui ait « soufflé » la mairie de Neuilly-sur-seine en 1983. Charles Pasqua est nommé Député au parlement européen de 1999 à 2004. En septembre 2004, il est réélu sénateur des Hauts-de-seine jusqu'au 16 décembre 1999 où il est mis en cause dans une affaire peu claire du casino d'Annemasse (Haute Savoie). Dans ses anciens mandats, il est successivement : Ministre d'Etat, Ministre de l'Intérieur de 1986 à 1988 et de 1993 à 1995, Député des Hauts-de-Seine de 1968 à 1973, Député européen de 1999 à 2004, Conseiller régional d'Ile-de-France, Président du conseil général des Hauts-de-Seine de 1973 1976 puis de 1988 à 2004, Conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine de 1983 à 2001... Charles Pasqua est actuellement impliqué dans plusieurs affaires judiciaires pour divers faits survenus durant sa carrière politique notamment l'affaire du trafic d'armes vers l'Angola, l'affaire de la Sofremi (l'ancien ministre d'Etat a été mis en examen par les magistrats de la CRJ dans cette affaire en octobre 2004), l'affaire du casino d'Annemasse , l'affaire du déménagement du siège d'Alsthom, l'affaire de la Fondation Hamon... En effet, on lui reproche d'avoir utilisé ses fonctions pour différents profits (il aurait truqué plusieurs marchés). Il bénéficie actuellement d'une immunité sénatoriale. Charles Pasqua et Bernard Guillet sont accusés de corruption d'agents publics étrangers, d'abus de biens sociaux et trafic d'influence aggravé. Il est l'auteur de différents ouvrages : La libre entreprise, Un état d'esprit (en 1964), L'ardeur nouvelle (en 1985), Que demande le peuple (en 1992), demain la France (tome 1 en 1992), La priorité sociale (en 1992), Tous pour la France (en 1999)...

Le Jeudi 03 Mai 2007 à 10:16
Article écrit par faty ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  politique, sciences po, hommes politiques Politique : une science qui rassemble et divise à
la fois



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Bangkok : visitez la Venise d’Asie et découvrez les merveill...
  •  Assistant de Direction : comment devenir Assistant de Direct...
  •  Jean-Baptiste Colbert : un ministre des finances remarquable
  •  Lorie : une chanteuse qui touche tous les âges
  •  Albert Einstein : un génie mathématique qui marqua l'histoir...

Articles suivants :
  •  Ryanair : première compagnie aérienne à bas prix en Europe
  •  Metallica : « Nothing Else Matters »
  •  EasyJet : 4è compagnie aérienne « low cost » en Europe !
  •  Développement photo en ligne : comment ça marche ?
  •  SNCF : achat de billet de train, réservation d’hôtel ou de...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !



Charles Pasqua : fiche détaillée  



Charles Pasqua


(0 vote)
Nom : Pasqua

Prénom : Charles

Age : 91 ans

Retrouvez Charles Pasqua sur Star Buzz !



Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.fichePersonnalite.php


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   ambassades et consulats Ambassades et consulats
   anarchisme Anarchisme
   news anarchiste News anarchiste
   organisations anarchistes Organisations anarchistes



Homme d’affaires influent et homme politique français gaulliste, Charles Pasqua a successivement enfilé la casquette de ministre, de fondateur du SAC, d’assistant de campagne de Jacques Chirac, de fon...