Chandeleur : origine et date


Partager




Pour une bonne partie des gens de notre époque, la Chandeleur ou la fête du 2 février, n'est autre que la fête des crêpes. Beaucoup ignorent en effet l'origine de cette fête religieuse chrétienne destinée à la commémoration officielle de la purification de la Sainte Vierge et de la présentation de Jésus au Temple 40 jours après sa naissance. En fait, d'après la tradition juive, une mère ayant accouché doit passer par le stade de la purification avant de présenter son enfant au temple. Marie, en tant que mère juive se conforme ainsi aux rites hébraïques et passe par cette étape de la purification en présentant le Christ au temple. La purification de la mère et la présentation de l'enfant au temple sont alors les deux grands événements célébrés en ce jour. Mais d'où vient le terme « chandeleur » ? En fait, « chandeleur » vient de chandelle, le symbole de la lumière et de la purification. Plus précisément, ce terme vient de l'expression « festa candelarum », la fête païenne des chandelles qui consistait à allumer des cierges au milieu de la nuit pour symboliser la purification, la prospérité et la fécondité. L'origine de la Chandeleur est alors païenne et remonte à des siècles et des siècles.


Elle remonte à l'époque romaine où on célébrait les Lupercales, ou les fêtes du dieu des troupeaux et de la fécondité Lupercus, du 13 au 15 février. Ces dates correspondent en effet, à l'annonce de la saison des amours des oiseaux, symbole de fécondité. Les Lupercales étaient caractérisées par le sacrifice d'un bouc dans la grotte du Mont Palatin où la louve, d'après la légende romaine, avait allaité les jumeaux Romulus et Rémus.


Après ce sacrifice, deux jeunes hommes, armés de lanières et vêtus d'un pagne parcouraient les rues aux éclats de rire et fouettaient les femmes avec leurs lanières pour qu'elles soient fécondes. Cette célébration païenne continuait jusqu'au Vème siècle, à l'époque du Pape Gélase Ier qui l'interdit. Dès la fin de l'époque romaine, les hommes d'église ont entrepris plusieurs changements et ont substitué les fêtes païennes par des célébrations religieuses. Ainsi au lieu de fêter les Lupercales, ce chef d'église décrète que le 14 février serait consacré au jour de Saint Valentin, le saint patron des amoureux et des fiancés. Il décrète également que le 2 février serait consacré à la commémoration de la présentation de Jésus au Temple, la fête de la chandeleur. Effectivement, le 2 février correspond plus ou moins à la fin des 40 jours après Noël, date de naissance de l'enfant Jésus. Pour la célébration de cette nouvelle fête, le Pape Gélase Ier organise un grand pèlerinage ou une grande procession avec des chandelles allumées. Depuis, les torches, les cierges et les chandelles allumées sont devenues l'emblème de cette fête. En fait, la lumière est essentielle pour éloigner la mort, les orages et le Mal.
chandeleur


Ainsi, après la cérémonie religieuse, les cierges bénis sont emportés à la maison pour protéger le foyer. De nos jours, la bénédiction des cierges sert surtout à rappeler aux chrétiens et aux non chrétiens que le Christ est la lumière du monde. À part sa signification spirituelle, la lumière ramène également à l'invocation des bons augures de telle sorte que les semailles d'hiver qui commencent à cette époque de l'année puissent produire les bonnes moissons de l'été qui suit. De nombreux dictons confirment cette croyance et voilà pourquoi, les gens se servaient de la farine excédentaire de l'année précédente - qui symbolise la prospérité pour l'avenir - pour faire des crêpes. Les crêpes, qui remontent à l'époque de Pape Gélase Ier, qui paraît-il, faisait distribuer ces pâtes à base de farine à ceux qui étaient en pèlerinage à Rome. Ainsi au fil des années, les crêpes sont également devenues un emblème de la Chandeleur. D'ailleurs, actuellement, la fête de la chandeleur est surtout connue comme la fête des crêpes. Mais comme les cierges et les chandelles, les crêpes sont également liées à tout un symbolisme. En effet, de par leur aspect doré et leur forme ronde, les crêpes renvoient au disque solaire, qui rappelle la fin de l'hiver froid et sombre et le retour du printemps. Ainsi, même leur confection est associée à tout un symbolisme comme quoi les crêpes doivent être préparées par la main droite tandis que la main gauche doit tenir une pièce, un Louis d'or ou un euro. Ceci pour connaître si on pourra jouir d'une certaine prospérité tout au long de l'année. Sinon pour assurer l'abondance des prochaines récoltes, la première crêpe confectionnée ne doit pas être consommée mais doit être conservée dans une armoire, une tradition qui persiste encore aujourd'hui.

Le Mardi 02 Février 2010 à 14:18
Article écrit par Toli ()




fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Carrefour Market : enseigne du groupe Carrefour
  •  Gallica : bibliothèque numérique
  •  Tournez Manège ! Emission culte sur TF1
  •  Mardi gras 2010 : date et description
  •  Notepad++ : éditeur de texte et code source

Articles suivants :
  •  Fiat doblo : modèle spacieux de chez Fiat
  •  Gigaset Communications : appareils bureautiques et communi...
  •  Surf report : service météorologique dédié au surf...
  •  Maison du Canevas et de la broderie
  •  FNAC spectacles : places et tickets pour spectacles




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   fetes Fêtes
   fetes divers Fêtes Divers
   fetes Fêtes



Pour une bonne partie des gens de notre époque, la Chandeleur ou la fête du 2 février, n'est autre que la fête des crêpes. Beaucoup ignorent en effet l'origine de cette fête religieuse chrétienne dest...