Chamillionaire : biographie d'un rappeur aux lyrics incisifs


Partager




La chanson est l'art de combiner un son à un texte et il y a de nombreuses sortes de chansons partout dans le monde. Parmi les styles musicaux qu'on trouve dans le monde, on peut entendre le Rap qui se distingue des autres styles de musique par ses paroles qui sont plus importantes que le son et les paroles se prononcent souvent vite. Une autre particularité originale du rap se présente également dans le message qu'on veut faire passer à travers les paroles.



Ce style musical, qui s'est particulièrement développé sur le continent américain, s'est surtout basé sur des revendications, qui sont donc la traduction du mot « rap ». Dans le Sud des Etats-Unis existe un rappeur qui se donne pour objectif de prouver la qualité « du rap du sud », aussi bien au niveau de la musique que des textes. De son vrai nom Hakeem Seriki, Chamillionaire (se prononçant Ka-mil-ya-nair) est l'un des plus talentueux de la Dirty South. Il est né à Houston, au Texas le 28 Novembre 1979. Son pseudonyme est un mot composé de « caméléon » et « millionnaire ». Il a choisi le caméléon pour mettre en valeur son aptitude à changer le rythme de son « flow », ou tout simplement la manière et la vitesse de sortir les mots qui composent ses textes. Avec un père musulman et une mère chrétienne, Chamillionaire a reçu une éducation assez stricte. Au milieu de cette mixité de religion entre son père et sa mère, Chamillionaire a plutôt opté pour le christianisme. La culture « rap », quant à elle, lui était encore difficile d'accès à cause de l'éducation qu'il recevait. C'est seulement au moment où ses parents se sont séparés qu'il a enfin pu exprimer son attirance pour le rap.


Il a donc commencé sa carrière à l'âge de dix-sept-ans avec son ami d'enfance Paul Wall. Il a rencontré Michael 5000 Watts, l'un des DJ les plus célèbres de la banlieue Nord, par un pur hasard dans une boîte du Sud. De cette rencontre est née une proposition de collaboration et Watts lui a donc donné rendez-vous dans son studio. Etant donné que Watts est animateur d'une émission radio sur Houston's 97.9, Chamillionaire a demandé à faire une session free style durant ce rendez-vous en introduction du show au lieu d'une promotion.


Bien qu'un peu réticent, Watts l'a donc laissé faire son free style. Cette session s'est bien passée et Chamillionaire réussit même à faire rapper Watts. C'était un événement remarquable car Watts avait une vocation de DJ plutôt que de rappeur. Grâce à cela, Chamillionaire et Paul Wall ont figuré sur plusieurs mixtapes de Watts. Ainsi, leur célébrité commençait à s'étendre dans la rue, mais ils ne gagnaient pas encore assez d'argent à ce moment-là. Comme ils faisaient partie de la Swisha House qui comprenait treize membres, les bénéfices étaient divisés par treize. Chamillionaire, accompagné de Paul Wall et Slim Thug ont alors quitté le Swisha House pour fonder leur propre groupe qu'ils ont appelé « Color Changin'Click », qui était composé de cinq membres dont Rasaq son petit frère. Une fois le groupe bien fondé, ils ont commencé à produire pour leur propre compte. Chamillionaire faisait des albums underground, qui étaient plus destinés à lui donner une image de mauvais garçon plutôt que de vendre des disques à grande échelle avec les grandes marques de production. A leur grande surprise, même dans le rap underground, leurs mixtapes leur rapportaient plus qu'ils ne l'auraient espéré.
chamillionaire


Quand le groupe a commencé à se faire un nom, une maison de production leur a proposé un contrat, et c'est ainsi que la « Color Changing'Click » a signé avec le label Paid In Full Records. En 2002, le groupe de Chamillionaire a sorti son album indépendant « Get Ya Mind Correct ». Cet album a reçu des compliments du Magazine The Source. Plus tard, le groupe a sorti The Army, et une année après un coffret album de trois CD dont le titre est « Mixtape Messiah » et qui s'est vendu à plus de 200 000 exemplaires. Après un grand succès au niveau national, le groupe a connu quelques difficultés financières ainsi que des problèmes de direction artistique. Pourtant tenu par un contrat, il devait donc sortir un ultime album intitulé « Controversy Sells ». Mais le groupe s'est démembré bien avant la mise en vente de l'album. Toutefois, Chamillionaire continue sa carrière en solo et fait appel à de nombreux artistes de talent pour faire du featuring.

Le Jeudi 12 Mars 2009 à 09:54
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  rappeurs, hiphop, rap, 50 cent, jay z Rappeurs : les icônes du Hip Hop d’hier et
d’aujourd’hui



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •   Collection YSL Bergé : ventes de luxe
  •  Milan AC : club légendaire au maillot rouge et noir
  •  Smoothies : la fraicheur et les bienfaits des fruits à mixer...
  •  GBL - GHB ou drogue du violeur
  •  Ubuntu 9.10 : à télécharger et installer librement...

Articles suivants :
  •  Carnaval de Nice : au programme, parades et spectacles !
  •  Samuel Eto'o : joueur de l'Inter de Milan au grand palmarè...
  •  Aéroport de Bergerac - Roumanière
  •  Petit Larousse illustré : star des dictionnaires français...
  •  Pass Foncier : aide pour votre projet de logement




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



    RAP US



Dans le Sud des Etats-Unis existe un rappeur qui se donne pour objectif de prouver la qualité « du rap du sud », aussi bien au niveau de la musique que des textes. De son vrai nom Hakeem Seriki, Chami...