CGT : la confédération générale du travail


Partager




La Révolution Industrielle, en France et en Europe, a marqué l'histoire en créant une atmosphère de lutte entre la masse ouvrière et la bourgeoisie possédante. Bien vite, les nombreux ouvriers ont voulu se rassembler pour former un front commun et ainsi améliorer leurs conditions de travail. Pourtant, le droit syndical, c'est-à-dire le droit de se rassembler en association dans le but de défendre les intérêts de ses membres, ne fut octroyé en France qu'en 1884, par une loi de Waldeck Rousseau.



Il se forme alors deux grands syndicats en France, La Fédération de la Bourse du Travail et la Fédération Nationale des Syndicats, souvent en concurrence l'un contre l'autre. Pourtant, en 1895, ces deux grandes fédérations vont, à Limoges, se confondre pour former le plus ancien et plus important syndicat français encore en exercice : La Confédération Générale du Travail (CGT), qui est aujourd'hui le plus important des syndicats reconnus comme représentatifs par l'Etat. La CGT est alors la première confédération syndicale, qui rassemble plusieurs fédérations et syndicats, dont les plus importants sont les fédérations des cheminots ou de la sidérurgie. Déjà en 1902, elle compte 100 000 adhérents. Après un démarrage difficile, les luttes ne vont pas tarder à être menées, et la CGT revendiquera bien vite la journée de 8 heures, par exemple. Le premier syndicat français s'inscrit véritablement dans une optique de lutte des classes, et se rapproche des théories marxistes. Alors que la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC) se crée en 1919, la CGT se rapproche du Parti Communiste Français à sa création en 1920 au congrès de Tours.


La Division s'inscrit dans les rangs du Syndicat entre les deux guerres, et la CGT se scindera en deux. Réunifiée en 1943, la CGT, clandestine sous Vichy, participe à la création du Conseil National de la Résistance (CNR), groupe qui, en plus de résister à l'occupant nazi, formera un programme progressiste qui sera en partie appliqué à la libération (droit de vote des femmes, nationalisations, naissance des comités d'entreprises ...).


La Libération représente l'âge d'or de la CGT : plus de cinq millions d'adhérents, un rapprochement encore plus fort avec le PCF en pleine gloire lui aussi, et de nombreuses luttes à la fin heureuse. Il est le premier syndicat aux élections syndicales, devant la CFTC. Pourtant, dans un contexte de Guerre froide, une minorité, réticente à un rapprochement trop fort avec le communisme et l'URSS, fondera en 1947 le syndicat Force Ouvrière (CGT-FO). La CGT aura tout de même une grande influence : son soutien aux revendications des Algériens est total et plusieurs conquêtes fondamentales du droit du travail (SMIG, Troisième semaine de congés payés en 1956 ...) sont à noter. Peu à peu, le syndicat va tenter de quitter la sphère du PCF, sans jamais y parvenir réellement. Il soutiendra le programme commun de la gauche en 1972, puis Mitterrand en 1981. La CGT est ainsi la première organisation syndicale française, comme l'ont confirmé les dernières élections prud'homales, mais compte néanmoins moins d'adhérents que la CFDT. Victime comme les autres de la crise de participation à l'activité syndicale, la CGT ne dénombre plus que 700 000 adhérents environ.
cgt


Elle compte 22 000 syndicats regroupés en 33 fédérations professionnelles, dont les plus importantes sont évidemment celle des Cheminots et de l'énergie (EDF principalement). Elle est aussi découpée en 21 comités régionaux dont les plus importants sont l'île de France, le Nord-Pas-de-Calais, et la région PACA. Composé d'un bureau fédéral de 12 membres et d'une commission exécutive, la CGT repose aussi sur le Comité Confédéral National qui réunit les représentants des fédérations et des départements, fonctionnant ainsi comme un « Parlement ». Bernard Thibaut, le secrétaire général en exercice, issu du Bureau fédéral des cheminots, nommé en 1999 pour remplacer Louis Viannet, tente aujourd'hui de lancer la CGT sur une pente plus réformatrice. Ancien membre du PCF qu'il a quitté pour assumer la direction du syndicat, marquant ainsi clairement la fin du lien étroit entre le parti et le syndicat, Bernard Thibaut s'est ainsi prononcé pour la constitution européenne, à l'inverse des autres instances dirigeantes du syndicat. Les dernières luttes de la CGT ont été intenses, notamment en 2003 contre le projet de loi Fillon, tant pour les retraites que sur l'éducation, et surtout le mouvement de 2006 contre le CNE-CPE qui s'est achevé par le retrait du deuxième contrat tant décrié. Ces luttes et ces victoires montrent donc bien que la CGT reste un acteur majeur de la vie politique et sociale de notre pays, et ce malgré une division par trois de ses effectifs entre 1975 et 2005. Un baisse du nombre d'adhérent plus à mettre sur le dos d'une crise structurelle du syndicalisme en France que sur le syndicat en lui-même.

Le Mercredi 05 Septembre 2007 à 09:55
Article écrit par Vinou ()




fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Vladimir Poutine : président de la Fédération de Russie de m...
  •  Rentrée du cinéma : date du 16 au 23 septembre 2007...
  •  Acheter une voiture d'occasion : quels sont les risques ?
  •  Jim Morrison : poète et chanteur du groupe de rock américain...
  •  L'Arche de la Défense : bien plus qu'un monument parisien, l...

Articles suivants :
  •  Deep Purple : un des plus célèbres groupes de rock britann...
  •  Kathleen Turner : actrice américaine engagée au cinéma et ...
  •  Chirurgie oculaire au laser : ce qui est bon à savoir ......
  •  Nice : 5è ville française située sur la Côte d'azur...
  •  Adriana Karembeu : mannequin fétiche de la marque Wonderbr...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   syndicats Syndicats



La CGT, qu'elle soit applaudie ou décriée, est l'un des acteurs majeures de la vie politique de notre pays. Le premier Syndicat de France naquit en 1895, et s'est façonné dans un siècle auquel il a la...