Caulerpa Taxifolia : espèce végétale marine


Partager




Caulerpa Taxifolia est l'appellation donnée à une algue dont le statut préoccupe encore les spécialistes de l'écologie marine du monde entier. Depuis les années 80, cette espèce végétale ne cesse de faire parler d'elle, son expansion accidentelle à partir d'une souche de culture n'étant pas loin de constituer une véritable dérive écologique. Jusqu'à cette période, la présence d'une colonie naturelle de cette plante marine n'était connue que dans trois zones très précises de la planète : sur les zones côtières de l'Afrique et de l'Amérique centrale.



La Caulerpa Taxifolia était également rencontrée parmi la végétation marine d'Australie du sud. Le chapitre européen de ce qu'il convient d'appeler « le phénomène Caulerpa Taxifolia » commence, pour ainsi dire, de façon anodine. En effet, dans les années 1950, les responsables d'un aquarium allemand, séduits par le vert luxuriant de l'espèce, décident d'y investir en tant que plante décorative au tout début des années 50. Tout le monde est satisfait jusqu'à ce que l'irréparable se produise une trentaine d'années plus tard, du côté de la principauté monégasque. Ce serait en effet à partir de ce point que la Caulerpa Taxifolia s'est proliférée de manière anarchique dans la mer méditerranéenne, jusqu'à devenir une espèce envahissante qui fait le cauchemar des écologistes marins jusqu'à présent. Si le sujet fait en parallèle les choux gras de la presse scientifique spécialisée, c'est que la plante présente des caractéristiques biologiques très peu fréquentes. Celles-ci la rendent certes unique du point de vue taxonomique, mais lui confèrent surtout un aspect redoutable en terme d'équilibre écologique.


Il faut savoir que seuls de rares sites des côtes européennes sont actuellement protégés de l'envahissement de cette espèce, dont la portée sur le biotope n'est pas sans être alarmante. La Caulerpa Taxifolia - et l'on parle surtout de la lignée issue des souches de culture - est en effet classée parmi les espèces envahissantes les plus résistantes : sa reproduction asexuée et son expansion peuvent se faire dans des conditions extrêmes.


caulerpa taxifolia
Son développement requiert peu de lumière et ses cellules réagissent bien aux écarts de taux de sel dans l'eau, un fort degré de pollution n'entame en rien leur résistance. Il est aussi utile de savoir que la Caulerpa Taxifolia de culture a développé des capacités d'adaptation étonnantes aux variations thermiques, par rapport à son ascendante naturelle. Elle arrive à maintenir son cycle vital en deçà de 10 degrés et ce, pendant près de 12 semaines, alors que la souche naturelle régresse dès que la température est inférieure à 20 degrés. En outre, cette algue synthétise des composés hydrocarburés nocifs à bien des espèces qui devraient normalement se trouver juste après elle sur la chaîne alimentaire. Par conséquent, ces maillons de la chaîne en refusent la consommation, renforçant ainsi la prolifération de l'algue envahissante.


Cette rupture du cycle alimentaire au sein du biotope marin n'est qu'un premier aspect des conséquences engendrées par la Caulerpa Taxifolia. En réalité, ce n'est que le point de départ d'un véritable cercle vicieux écologique. Envahies par la présence massive de l'algue, les autres espèces végétales qui partagent le milieu voient leurs conditions de vie s'altérer et tendent à disparaître. C'est en particulier le cas de Posidonia oceanica qui sert d'abri à quelques espèces animales. Ces dernières migrent alors vers des sites plus propices à leur survie. Compte tenu des désastres à long terme que cet état pourrait engendrer, les scientifiques s'attachent à trouver des mesures pour éradiquer rapidement et durablement l'envahissement de la Caulerpa Taxifolia. De nombreuses méthodes ont été mises au point et pratiquées un peu partout dans le monde mais aucune ne se révèle particulièrement concluante. Par ailleurs, l'utilisation du cuivre figure parmi les plus prometteurs de ces procédés, les analyses ayant montré une certaine sensibilité de l'espèce à ce composé ionique. Plusieurs techniques de diffusion de ce métal sur la surface à traiter sont recensées : injection de solution cuivrée à la racine de la plante, isolation d'une surface envahie sous une plaque où l'on diffuse une composition sulfatée de cuivre, entre autres. Deux autres techniques sont aussi fréquemment sollicitées mais connaissent quelques limites. Il s'agit, d'une part, du recours à des couvertures spéciales qui ne laissent pas filtrer la lumière. Ce sont les scientifiques croates qui ont développé cette approche qui permet effectivement de freiner la Caulerpa Taxifolia sans autre impact sur les espèces alentour, mais elle est limitée aux sites où il n'y a que de faibles courants. Quant à l'arrachage des plantes, il est non seulement lent à exécuter mais mettrait aussi en danger l'équilibre du milieu. Chaque démarche présente en fait ses avantages et ses inconvénients et pendant ce temps, l'algue envahissante poursuit sur sa lancée insidieuse.

Le Mercredi 10 Février 2010 à 16:29
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Nature et environnement, sites naturels, patrimoine mondial Nature et environnement : le patrimoine naturel
mondial

  Science, biologie, invention, scientifiques, histoire, physique Science : un vaste ''ensemble de connaissances''


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Biogaz : source d'énergie alternative
  •  Bookcrossing : c'est quoi ?
  •  Cataracte : définition, symptômes
  •  Eco-consommation : définition
  •  Marais Poitevin : région de France réputée pour ses panorama...

Articles suivants :
  •  Aston Martin : marque de voiture anglaise
  •  Willemse : spécialiste du jardin
  •  JD Salinger : biographie de l'attrappe coeurs
  •  Génomique : définition d'une science de la biologie modern...
  •  Gossip Girl : série télévisée américaine...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sciences de la terre Sciences de la Terre



Caulerpa Taxifolia est l'appellation donnée à une algue dont le statut préoccupe encore les spécialistes de l'écologie marine du monde entier. Depuis les années 80, cette espèce végétale ne cesse de f...