Cauchemars : bébé ou adulte, signification de ce phénomène


Partager




Cauchemars, toutes les nuits ou occasionnellement
Comment interpréter un cauchemar
Formation du cauchemar dans l'esprit
Conséquences possibles d'un cauchemar

Manifestations des cauchemars



Tous les dormeurs peuvent, un jour ou l'autre, développer des cauchemars. Ce terme renvoie à un ensemble de manifestations que le sujet expérimente durant son sommeil, troublant celui-ci et créant de véritables appréhensions chez les plus jeunes.



Le caractère angoissant et anxiogène des cauchemars le différencie des rêves classiques. Ce qui explique que le langage commun utilise également le terme de mauvais rêve, pour les nommer. La similitude réside, par contre, dans le fait que c'est toujours durant la phase dite paradoxale du sommeil que ces manifestations sont notées. Pour comprendre les cauchemars et les représentations qui leur sont rattachées, une incursion dans ses origines étymologiques est intéressante. Effectivement, avant d'être appréhendés comme une manifestation médicale, les cauchemars ont toujours été fortement ancrés dans l'imaginaire populaire. On les désigne sous des appellations différentes, qui portent elles-mêmes les représentations que ces manifestations nocturnes suscitent.

Signification des cauchemars



Chaque terminologie renvoie, par ailleurs, à une explication plus ou moins stable du pourquoi des cauchemars. Au temps d'Hippocrate, le cauchemar portait une appellation spécifique, celle d'épialthès. L'idée de se jeter sur quelque chose se retrouve dans ce lexique. Celui-ci désigne plus précisément des scénarios particuliers de cauchemar dont les femmes sont plus souvent victimes.


La sensation d'étouffement qui empêche de bouger s'expliquerait par une tentative d'agression sexuelle de la femme par l'un des géants répondant à l'appellation d'Epialthès. Dans le répertoire latin, c'est le mot incubus qui renvoie directement à la notion de cauchemar. Une fois de plus l'idée d'une force maléfique masculine, tentant de prendre possession de la femme, durant son sommeil, est présente. La notion ressort directement d'un passage du livre de la Genèse. Cette représentation se rattache à des manifestations d'oppression d'estomac, qui survient durant le sommeil.


Une partie de cette description sera reprise par les médecins qui envisagent la question. La nouvelle idée, qui vient se greffer sur l'approche, étant que des désordres organiques peuvent aussi être à l'origine de ces manifestations.

Cauchemars violents ou à récurrents



Question de point de vue. Avec ces lointaines sources, le cauchemar a trouvé une description qui s'est stabilisée. Celle-ci est notamment tissée, à partir des éléments communs retrouvés chez les différentes cultures. Le cauchemar est alors défini comme un rêve, avant tout. Il s'agit de manifestation se produisant lorsque le sujet aborde la phase paradoxale du sommeil. L'on parle de production psychique, il est question de scénario avec des personnages qui interagissent et un cadre plus ou moins proche de contexte réel. Il est à noter que tout ceci relève d'un processus involontaire. Ayant rempli ces conditions, le cauchemar se distingue, par la suite, par la charge anxieuse qu'il porte. Cette dernière est ressentie par le sujet à un point ou un autre de son corps, principalement l'estomac ou la poitrine. Elle est causée par une sensation de pression, de poids, de suffocation.
cauchemars


Sous l'emprise de cette sensation désagréable et anxiogène, le sujet essaie de se défendre. Il vocalise ou pousse des cris de terreurs, généralement libérateurs. Par contre, il peut perdre ses moyens, n'arrive pas à émettre de son même si dans son sommeil, il essaie de crier de toutes ses forces. Des sensations plus physiques accompagnent certains cauchemars, allant dans le sens d'une hypermotricité, générant parfois des convulsions, ou dans le sens inverse.

Impact des cauchemars



L'impossibilité de bouger est ainsi ce que de nombreuses personnes redoutent le plus dans leur cauchemar. Chez les sujets particulièrement fragiles, des difficultés à respirer sont notées, donnant même des asthmes nocturnes, ou ce que certains auteurs appellent rêve pénible. L'approche actuelle de la notion de cauchemar constitue un champ vaste pour les psychologues. Ils lisent en ces manifestations des signes de stress causé par l'appréhension de quelque chose, des désirs refoulés ou des conflits internes. Chez le tout petit, la présence rassurante des parents est le moyen le plus efficace pour le détacher des malaises dus au cauchemar. Pour tous, une verbalisation ou le partage des diverses appréhensions du quotidien permet d'éviter le processus de refoulement, terreau fertile à toutes sortes de cauchemars. Des techniques spécifiques sont développées pour aider les personnes souffrant de cauchemars chroniques. L'une d'elles consiste à rendre ces personnes incapables de se souvenir des scénarii. Les appréhensions ressenties au moment de se coucher sont alors tempérées. D'autres aident à maîtriser les limites du rêve, ce qui permet de rationaliser.

Le Mardi 11 Janvier 2011 à 10:43
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Shampoing naturel maison : pour cheveux secs, gras ou normau...
  •  Point G : chez l'homme ou la femme
  •  Bois de chauffage : bien choisir et conserver son bois
  •  Rayons ultraviolets : définition
  •  Zaïre : République démocratique du Congo ou RDC...

Articles suivants :
  •  Le verre : les différents types de verres
  •  Rasage mécanique : alternative au rasage électrique...
  •  Lois de Nuremberg de 1935 par Hitler : 3 textes forts du p...
  •  Groupon : découvrez le deal du jour sur Groupon.fr
  •  Terre de couleur : produits de soins et de bien-être




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   psychanalyse Psychanalyse
   psychologie Psychologie



Tous les dormeurs peuvent, un jour ou l’autre, développer des cauchemars. Ce terme renvoie à un ensemble de manifestations que le sujet expérimente durant son sommeil, troublant celui-ci et créant de ...