Castration : l'ablation des organes reproducteurs


Partager




La castration est l'ablation des organes reproducteurs de végétaux, d'animaux ou d'humains. Pratiquée sur l'homme, son nom scientifique est l'orchiectomie ou orchidectomie. On en distingue deux types, l'une est partielle et correspond à l'ablation des testicules, la deuxième est totale et consiste en l'ablation des testicules et du pénis. Mais, la plupart du temps, elle concerne l'ablation des testicules. L'ablation des organes sexuels mâles s'appelle aussi l'émasculation.



Par extension, on parle de castration chimique pour l'ingestion de médicaments qui vont déclencher une baisse de la production de testostérone et ainsi diminuer les pulsions sexuelles. L'ablation des testicules, l'orchidectomie, est la façon la plus directe de réduire les taux de testostérone. La testostérone est une hormone mâle, produite par les testicules, qui est responsable du développement des caractéristiques sexuelles mâles et qui stimule la croissance de la prostate. L'ablation chirurgicale se pratique lors d'une tumeur cancéreuse du testicule, un séminome. Cette opération, qui se pratique généralement sous anesthésie locale, est peu douloureuse et convient à ceux qui ne peuvent pas avoir recours aux médicaments. L'orchidectomie a d'importants effets psychologiques qui peuvent être réduits par l'utilisation de prothèses testiculaires. La castration a été pratiquée à d'autres fins que médicales. L'histoire nous rapporte de très nombreuses références à ce sujet comme dans la Chine ancienne, où il s'agissait à la fois d'une punition et d'un moyen d'obtenir un emploi dans le service impérial. Pendant la dynastie Ming il y a eu jusqu'à 70.000 eunuques la Cité interdite.


Un système similaire a existé au Vietnam. Pendant l'Empire ottoman, des eunuques étaient affectés à la garde et à l'administration des harems, les habitations privées des épouses. La pratique de la castration existait chez les Grecs et les Romains, et concernait des religieux. Le désir d'être un eunuque est appelé le syndrome skoptique et il est encore présent dans la population contemporaine. Par exemple, les hijras, qui existent depuis plusieurs siècles en Inde et qui décident volontairement de se faire émasculer à l'adolescence.


castration
Les hijras ne se considèrent pas comme des hommes, mais comme des individus asexués. Ils sont considérés avec respect et méfiance. De nos jours, la castration est également pratiquée chez les femmes transsexuelles et les travestis trans-genres. Elle était également pratiquée chez des enfants ou adolescents pour obtenir des castrats. La castration était exécutée dans le but de conserver le registre aigu de la voix enfantine, tout en bénéficiant du volume sonore produit par la capacité thoracique d'un adulte. Farinelli est l'un des plus célèbres castrats, qui furent très en vogue pendant la période baroque. Cette pratique a été interdite par le pape Clément XIV à la fin du XVIIIe siècle. A Noter : la castration peut aussi concerner la femme.


Elle peut être complète, l'intervention consiste alors en l'amputation des deux ovaires, son nom scientifique est l'ovariectomie, ou d'un seul de ces deux organes et on parle alors de castration incomplète ou partielle.

Le Vendredi 11 Janvier 2008 à 11:45
Article écrit par Frédérique ()




fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Onaturel : la boutique cosmétiques en ligne qui se veut esse...
  •  Club-privé.fr : optez pour les ventes privées de produits de...
  •  Audrey Hepburn : biographie d'un chic et populaire actrice a...
  •  MusicMe.com : téléchargement illimité de musique en ligne...
  •  Anémie : causes, symptômes et traitements

Articles suivants :
  •  Mauritanie : "plate-forme" entre l'Afrique du Nord et l'Af...
  •  Insudiet : une réelle prise en charge médicale face au pro...
  •  Arielle Dombasle : qui est Arielle Laure Maxime Sonnery de...
  •  NASA : administration nationale de l'aéronautique et de l'...
  •  Johnny Cash : chanteur de rock country engagé




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   chirurgie Chirurgie
   chirurgie esthetique Chirurgie esthétique
   chirurgie orthopedique et traumatologique Chirurgie orthopédique et traumatologique
   chirurgie vasculaire Chirurgie vasculaire
   chirurgiens et cliniques Chirurgiens et cliniques



La seule pensée de la castration fait frémir de nombreux hommes. Cette intervention, aujourd’hui principalement pratiquée en France pour des raisons médicales, est pourtant connue depuis des siècles, ...