Carnaval de Nice


Partager




Si Cannes a son festival, Nice a son carnaval. Le carnaval de Nice est le plus important de France. Le Carnaval de Nice se tiendra du 13 février au 1er mars 2009 sur le thème « Roi des Mascarades ».

Un peu d’histoire. Le Carnaval de Nice remonte au Moyen Âge quand les Niçois, avant de jeûner pour le Carême durant quarante jours, en profitaient pour faire la fête et se restaurer avec avidité. Il était de coutume de danser, de chanter, de se déguiser et de porter des masques durant toute la période qui précédait le Mardi-Gras.



La première mention du Carnaval date de 1294 par le Comte de Provence, Charles d’Anjou. La vieille cité était alors envahie par de joyaux fêtards masqués et par des farandoles sans limites. Le WVIIIe siècle, beaucoup plus sérieux et clérical, mit une halte à ces débordements. À l’instar du Carnaval de Venise, le Carnaval de Nice devint plus confidentiel et plus courtois. Les distractions de rue laissèrent la place aux bals masqués privés. Durant tous ces siècles, le Carnaval de Nice ne fut interrompu que lors d’événements graves comme la Révolution Française ou encore l’Empire. Mais les festivités reprirent en 1830 en l’honneur des rois de Piémont-Sardaigne. Une trentaine d’équipages défila devant le couple royal. Le Carnaval de rue reprit dans la bonne humeur dans toutes les rues de Nice et sans thème particulier. La population s’aspergeait de confettis, de farine et d’œufs. C’est alors qu’en 1873, Andriot Saëtone créa un comité des fêtes sous la houlette de la municipalité. Sa mission était de faire connaître le Carnaval de Nice et de l’organiser. Le Carnaval moderne était né avec des chars spectaculaires qui lui conféraient une particularité fabuleuse.


En 1882, l’on invita sur les lieux Sa Majesté « Triboulet », un pantin de paille et de chiffons qui était jusque-là immobile. Participant au cortège, il trôna sur le « Char Royal ». Auparavant, en 1876 eut lieu la première Bataille de Fleurs sur la célèbre Promenade des Anglais. Au début, il ne s’agissait guère plus que d’échanges de bouquets entre les équipages.

De nos jours, la Bataille de Fleurs est l’une des particularités du Carnaval de Nice et c’est ce qui en fait son charme.


En effet, une vingtaine de chars sont tous couverts de fleurs fraîches et pensez qu’il faut presque 5 000 fleurs pour décorer ces superbes attelages de 7 m de long sur 2 m de large et de 6 m de haut ! Cette élaboration minutieuse aboutit à un défilé magnifique de couleurs et odorant à souhait. Pour chaque manifestation, les fleuristes sont réunis dans « L’Amicale des Réalisateurs de Batailles de Fleurs de la Ville de Nice ». Ces compositions rivalisent d’audace et nécessitent du goût, de la dextérité et bien sûr de la rapidité et une bonne dose d’imagination afin que les chars soient prêts et les fleurs aussi fraîches. Autant dire qu’à l’occasion du Carnaval de Nice, les producteurs locaux ont du travail ! Tout est calculé pour que les fleurs soient aussi les plus belles, de la plantation à la récolte : tokyos, gerberas, marguerites, iris, roses, œillets, glaïeuls rivalisent de beauté et de senteur sans oublier la fleur de Nice, le mimosa. Lors de la fête, des mannequins hommes et femmes magnifiquement vêtus et coiffés défilent sur les chars en lançant des milliers de fleurs aux spectateurs installés dans les tribunes et tout au long de la Promenade des Anglais.
carnaval de nice


Aujourd’hui, les célèbres batailles des fleurs niçoises ont peu à peu séduit le monde entier qui copie le Carnaval de Nice, qu’il s’agisse des Etats-Unis, du Québec, de l’Angleterre, de Tahiti ou de l’Italie.

Pour l’année 2009, le Carnaval de Nice aura pour thème le « Roi des Mascarades » et il se tiendra du 13 février au 1er mars. Ce thème particulier évoque l’art de dissimuler sous toutes ses formes : masques, apparences, mises en scène, déguisements, manipulations, etc. Artifices et travestissements seront au rendez-vous tandis que les plus grands dessinateurs se prêteront au jeu pour créer l’identité visuelle du Carnaval. Le Carnaval de Nice s’achèvera par une incinération et un feu d’artifice.

Durant deux semaines, Nice accueillera pour son Carnaval près d’1,2 million de visiteurs. Ils pourront à cette occasion assister à quelque 850 événements culturels, festifs, sportifs, spectacles de rue, en sus des défilés.

Des artistes venus du monde entier enrichissent les cortèges chaque année. Nice, ville touristique par excellence, vit à cette occasion ses plus beaux moments sous les feux des médias qui s’y déplacent en masse pour retracer l’événement.

Le Mercredi 09 Avril 2014 à 15:58
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  carnaval Carnaval : de Dunkerque à Venise un Mardi Gras
haut en couleurs !



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  «Point mort» dans une firme : qu’est-ce que c’est ?
  •  Responsabilités liées aux contrats : définitions et formes.
  •  Le juge d’instance : c’est quoi ?
  •  Soldes intermédiaires de gestion ou SIG : définition, princi...
  •  Taux de Co2 des voitures neuves

Articles suivants :
  •  Crédit commercial : définition et utilité
  •  Norwegian Air Shuttle, compagnie aérienne low cost de Norv...
  •  Voyage en Espagne
  •  Valeur de l’entreprise : les différentes approches.
  •  Le droit d’expression des salariés : son champ d’applicati...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






Si Cannes a son festival, Nice a son carnaval. Le carnaval de Nice est le plus important de France. Le Carnaval de Nice se tiendra du 13 février au 1er mars 2009 sur le thème « Roi des Mascarades ». U...