Carnaval des Bolzes en Suisse


Partager




Les carnavals, généralement costumés et très animés, sont l'occasion pour chacun de décompresser et de se divertir. En Suisse, dans la ville de Fribourg, dans le quartier de l'Auge, un quartier principalement francophone alors que la majeure partie de la population est germanophone, un carnaval a été fondé depuis le Moyen Age, et cette tradition est perpétuée par trois personnes dont Mr André Demierre, Paul Morel qui sont tous deux enseignants à l'école de l'Auge et Bruno Cesa, un patron de café.



Ce carnaval est appelé « le carnaval des Bolzes » et vient du nom des habitants de la basse ville de Fribourg également appelés « les Bolzes ». Entre autres raisons, ces trois personnes ayant remarqué que trois semaines avant le mardi gras, les enfants portaient déjà des masques, ont voulu perpétuer cette tradition. D'un autre côté, bien que le mardi gras n'ait pas été oublié, les festivités étaient de moins en moins significatives. Ainsi, ils décidèrent de reprendre le carnaval en main. Cette festivité se déroule pendant cinq jours et commence le samedi précédent le mardi gras. Si la fête commence le samedi, les festivités nocturnes débutent le vendredi soir dans les bars, les bistrots, les caves et les cafés, et ne se termine que le mardi soir. C'est une fête qui n'a aucune barrière que ce soit du point de vue culturel ou social. Le début de la fête est marqué par la remise de la clé au président du carnaval par le syndic de la ville. La particularité de cette fête réside dans le fait que les caves des habitants de Petits-Saint-Jean sont transformées en bars décorés et ouverts aux publics.


De surcroît, les bistrots ainsi que les bars font le bonheur de tous les fêtards avec les guggens qui font le tour du quartier de l'Auge et de la Neuveville pour faire des concerts et des animations. Mais la principale attraction de la fête se passe le dimanche où les différents chars tirés par des tracteurs font leurs cortèges accompagnés par leurs créateurs et le carnaval se termine par le procès du grand Rababou ainsi que sa mise à mort.


Les chars sont fabriqués par Hubert Audriaz et ses élèves ainsi que quelques groupes d'adolescents, des sociétés, des écoles et des centres de loisirs ou encore quelques groupes d'amis. Les créateurs de ces chars sont déguisés pendant ce cortège et les guggenmusiks, qui jouent surtout de la musique de style alsacien, défilent et animent la manifestation avec des airs de musiques bien connus, des clowns participent aussi à l'animation. Ainsi, musique, animation et danse suivent le cortège faisant la grande joie de toute la population. Le cortège s'arrête à la place Petits-Saint-Jean, et là, débute en fin d'après-midi le procès du grand Rababou, sa condamnation et sa mise à mort au bûcher par le feu. Le Rababou est une poupée grimaçante de plus de 12 mètres de hauteur qui est accusée de tous les malheurs qui arrivent dans le monde. Appelé aujourd'hui « Bonhomme Hiver », il était autrefois le symbole du rababouêt ou le voleur de bois, et est rendu coupable de tous les maux allant des plus petits aux plus grands. Le mardi gras, dernier jour de festivité, est le carnaval des enfants. Les enfants portent des déguisements ou des masques et font un cortège, puis ils jugent leur petit Rababou semeur d'ennui, le condamne et le brûle.
carnaval bolzes


Toutes ces activités se passent donc dans la plus grande bonne humeur, pour que les spectateurs soient envoûtés par ce carnaval et puissent encore y participer l'année suivante. Pour certains accros, le lendemain de ce carnaval est déjà noté comme jour de congé. C'est une manière de montrer que le carnaval des Bolzes ne laisse pas les spectateurs en plant, mais les fait participer d'une manière ou d'une autre. Ce rendez-vous ayant lieu tous les ans, les Bolzes sont donc habitués à vivre des moments forts pendant ce carnaval. Toute la ville y participe pour le plus grand bonheur de tous. Mais ces cinq jours de festivités ne profitent pas uniquement à la ville de Fribourg, les villes avoisinantes en jouissent également ainsi que les visiteurs qui, tous les ans, arrivent de tout le pays pour assister à ce carnaval spectaculaire.

Le Vendredi 20 Mars 2009 à 11:16
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  carnaval Carnaval : de Dunkerque à Venise un Mardi Gras
haut en couleurs !



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Scrabble : jeu de société maintenant disponible en ligne sur...
  •  Philippe Lucas : entraîneur de natation et célèbre personnag...
  •  La Cigale à Paris : salle de concert de renom
  •  Marc Lièvremont : sélectionneur de l'équipe de France de Rug...
  •  Auto Plus Occasions : supplément très utile

Articles suivants :
  •  Danny Care : un rugbyman anglais qui pose nu !
  •  Le congé pour activité judiciaire
  •  Pèlerinage dans le monde : La Mecque, Rome...un voyage spi...
  •  Outkast : une discographie qui ne se résume pas qu'à Hey Y...
  •  Safari photos : Kenya, Afrique du Sud... l'Afrique sauvage...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   fetes Fêtes
   fetes divers Fêtes Divers
   fetes Fêtes



Les carnavals, généralement costumés et très animés, sont l’occasion pour chacun de décompresser et de se divertir. En Suisse, dans la ville de Fribourg, dans le quartier de l’Auge, un quartier princi...