Carburateur : quel est son rôle ?


Partager




Une des grandes différences entre un moteur à essence et un moteur diesel repose sur son utilisation d'un élément dénommé carburateur. Mis au point vers la fin du XIXè siècle, le carburateur est définit comme étant l'élément fondamental qui garantit le bon fonctionnement d'un moteur à combustion interne à essence. Son rôle est de réguler ainsi que de gérer le couple moteur et la vitesse du véhicule, mais surtout de préparer un parfait mélange de carburant et d'air, nécessaire à la combustion. Cette combinaison de carburant et d'air doit détenir un rapport de 18/1, en d'autres termes, 18 parts d'air sont nécessaires pour une part d'essence. Le carburateur a rempli son rôle quand cette combinaison respecte ce quota. Dans le cas contraire, cette dernière est dite « pauvre » quand il y a un excès d'air par rapport au carburant et « riche » quand c'est l'inverse qui se produit. Les principes du carburateur ont subi plusieurs modifications au fil de son évolution et ce dernier est actuellement laissé de côté, dans la conception des moteurs des voitures récentes, au profit de l'injection électronique directe.


Néanmoins, plusieurs machines, si l'on ne cite que les motocycles, l'utilisent encore pour des raisons financières et techniques puisque le coût du carburateur est faible et cet organe assure une réponse rapide du gaz. Situé au niveau de l'entrée des conduits d'admission, le carburateur se compose de multiples éléments dont les principaux sont les suivants.


On retrouve, en premier lieu, l'élément qui introduit l'essence dans le carburateur, dénommé « téton d'entrée d'essence », dont le débit d'arrivée du carburant dépend de son mode d'injection: soit par gravité ou par l'intermédiaire d'une pompe. On a ensuite l'arrivée d'air ou conduit d'air qui est chargé d'introduire l'air nécessaire à la combustion. Ce dernier est cependant filtré avant son admission dans le carburateur afin d'éliminer toutes impuretés. On retrouve également l'élément dénommé boisseau, qui a pour rôle de contrôler et de réguler le volume d'air, fourni par le conduit d'air, nécessaire à la combustion. Le pointeau sert à réguler l'arrivée d'essence dans la cuve du carburateur. Le flotteur, quant à lui, permet au pointeau d'obstruer ou non le conduit d'arrivée d'essence par rapport au niveau détenu par cette dernière dans la cuve. Le carburateur dispose également de gicleurs qui sont subdivisés en deux types, à savoir le gicleur de ralenti et le gicleur principal.
carburateur


Ils ont pour rôle de gérer le débit d'essence à envoyer dans la chambre de combustion et dont la différence repose sur leur fonction: le premier entre en action quand le moteur fonctionne à bas régime tandis que le second prend le relais quand le moteur fonctionne à un régime normal. Il dispose également d'un diffuseur qui est chargé de transformer l'état liquide du carburant en état gazeux, en d'autres termes, sous forme de vapeurs ou en micro-gouttelettes puisqu'il ne peut y avoir de combustion que si l'essence n'adopte un de ces états. Le carburateur est enfin doté d'une aiguille équipée de clip qui sert à réguler le dosage d'essence fourni par le gicleur principal puisque sa position détermine le débit et la quantité de carburant pouvant circuler. Cette aiguille ne fait qu'un seul corps avec le boisseau et le gicleur principal, ce qui permet le dosage d'air et d'essence. En effet, la partie supérieure de cet ensemble contrôle la quantité d'air tandis que la partie inférieure gère le débit de la vapeur d'essence. Il est à noter que cet ensemble est également géré par « le câble de gaz », c'est-à-dire par le câble de l'accélérateur. En quelques mots, le fonctionnement de base d'un carburateur, fondé sur le trajet de l'essence, est le suivant: l'essence est introduite à l'intérieur de la cuve par l'intermédiaire du téton d'entrée. Ce dernier est obstrué par le pointeau en fonction du niveau de carburant existant dans la cuve et ce, grâce aux flotteurs. Cette dernière va ensuite passer dans le gicleur de ralenti de manière permanente tandis que dans le gicleur principal, son débit dépendra de la position de l'aiguille reliée au boisseau. Puis, l'essence en sortant du gicleur va être transformée en gaz ou en vapeur par le diffuseur. Elle rejoindra enfin l'air dans la boîte à clapet par l'intermédiaire du phénomène de dépression causé par les mouvements des pistons. Il faut savoir qu'il existe trois types de carburateurs, à savoir le carburateur Weber, S.U et Zénith.

Le Dimanche 23 Août 2009 à 09:35
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  problemes, mécanique, voiture Problèmes mécaniques : tout savoir sur la
mécanique de votre véhicule

  auto moto Auto Moto


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Micro tracteur : qu'est-ce que c'est ?
  •  Hopital Necker à Paris
  •  Caisses Populaires DesJardins : originaire du Québec
  •  Pieces euros : rare, de collection et de grandes valeur
  •  Parpaing : comment choisir ?

Articles suivants :
  •  Pluie d'animaux : phénomène météorologique rare...
  •  Namaqualand : désert qui devient étendue de fleurs...
  •  Générateur électrique : autonome, linéaire......
  •  Ircantec : institution de retraite complémentaire français...
  •  Vitamine D : dans quels aliments la trouver ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   voiture Voiture
   mecanique Mécanique



Une des grandes différences entre un moteur à essence et un moteur diesel repose sur son utilisation d'un élément dénommé carburateur. Mis au point vers la fin du XIXè siècle, le carburateur est défin...