Cancer de la prostate : moyens de prévention, causes et symtômes


Partager




La prostate saine est approximativement de la taille d'une noix. Elle est très petite à la naissance et prend du volume lors de la puberté. Cette glande va subir une seconde période de croissance après l'âge de 60 ans. Elle entoure l'urètre et est située sous la vessie, à proximité des voies urinaires et génitales. Cet organe peut être victime de diverses affections : l'infection de la prostate ou prostatite, l'adénome de la prostate ou hypertrophie bénigne et le cancer de la prostate. Le cancer de la prostate est un cancer fréquent touchant exclusivement l'homme.



L'hérédité semble être un facteur de risque. L'alimentation est également mise en cause. Les origines ethniques pourraient avoir des incidences puisque le cancer de la prostate est rare en Asie du Sud et en Extrême-Orient, plus commun en Europe et encore plus fréquent aux Etats-Unis, notamment au sein de la population noire américaine. Très souvent, le cancer de la prostate évolue sans le moindre symptôme. Lorsqu'il y a des symptômes, c'est que la maladie est le plus souvent à un stade avancé. A un stade localement évolué, le cancer de la prostate peut entraîner des troubles urinaires : difficultés à uriner, sang dans les urines et envies fréquentes d'uriner. A un stade très avancé, le patient peut avoir des douleurs au niveau de l'anus et du rectum, une rétention aiguë d'urine, une impuissance ou des coliques néphrétiques. Au stade des métastases, il peut engendrer des douleurs osseuses, une altération de l'état général, une grande fatigue et un dégoût des aliments avec une perte de poids. Souvent la maladie est dépistée lors d'une visite chez le généraliste qui réalise un toucher rectal. Bien que controversé, le dépistage par le dosage sanguin des PSA (Prostatic Specific Antigen) est souvent proposé.


Son degré d'élévation est proportionnel à l'extension du cancer, de sorte que le taux de PSA donne une idée de la diffusion du cancer. En cas de soupçon, par exemple si la prostate contient un ou plusieurs nodules durs dont les contours sont irréguliers, on peut confirmer le cancer de prostate en pratiquant une biopsie, c'est à dire en enlevant un morceau de la prostate et en l'examinant au microscope. En cas de résultat positif, il est nécessaire d'effectuer un bilan de l'extension du cancer avant de proposer un traitement.


Ce bilan prévoit un scanner abdominal et pelvien (à la recherche d'une diffusion ganglionnaire) et une scintigraphie osseuse (en cas de suspicion de métastases osseuses ou lorsque le PSA est très élevé). Le cancer de la prostate se soigne par la chirurgie c'est à dire par l'ablation de la prostate (Prostatectomie radicale) et par radiothérapie externe qui consiste à envoyer des rayons depuis l'extérieur du corps. Ces deux traitements donnent de bons résultats en terme de guérison mais possèdent des complications comme l'impuissance et le risque d'incontinence, auxquelles s'ajoutent les complications liées aux rayons. La thérapie hormonale est utilisée en cas de cancer avancé ou avec métastases. Parfois la chimiothérapie est proposée ou une combinaison des différentes méthodes. L'âge, la santé générale de l'homme et le niveau d'évolution de la maladie permettent de déterminer le traitement le plus approprié. La Brachythérapie, qui consiste à implanter dans la prostate des grains radioactifs qui vont détruire les cellules cancéreuses, a fait la preuve de son efficacité aux Etats-Unis et est en cours d'évaluation en France.
cancer prostate



Le Vendredi 30 Novembre 2007 à 11:19
Article écrit par Frédérique ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  cancer, poumon, testicule, sein, prostate, langue, col de l'utérus, chimiothérapie Les cancers et leurs traitements : les progrès de
la recherche



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Mademoiselle K : biographie du groupe de rock emmené par Kat...
  •  Massage avec des pierres chaudes : relaxation, bien-être gar...
  •  Station de ski Val d'Isère (France) : une des plus belles st...
  •  Stanley Kubrick : quand réalisation rime avec perfection !...
  •  Tunisair : compagnie aérienne tunisienne et trait d'union en...

Articles suivants :
  •  Station de ski Les Menuires (France) : optez pour le plus ...
  •  Las Vegas, bienvenue au Montecito
  •  Jean-Marc Morandini : journaliste de télévision, de radio ...
  •  Wifi : la technologie de réseau informatique sans fil...
  •  Le démarchage à domicile : quels sont vos droits ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante Santé
   maladie Maladie
   cancer Cancer
   medecine Médecine
   chirurgie Chirurgie



Chaque année, plus de 40 000 hommes sont touchés par le cancer de la prostate. Détecté tôt, il peut être traité dans 95 % des cas. Pourtant, il représente la deuxième cause de mortalité par cancer ch...