Camping sauvage : en France et ailleurs, quels conseils ?


Partager




Dès que l'occasion se présente, un congé, les vacances d'été ou d'hiver, nombreux sont ceux qui s'adonnent à leur activité préférée : le camping sauvage. La pratique du camping sauvage connaît assurément une hausse depuis les dix dernières années et devance même le camping sur les emplacements privés. Goût de l'aventure, de l'improviste, mais surtout de la nature sauvage en sont les principales motivations. Cette activité est justement prisée par les amoureux de la nature dans son état pur.



Car le camping sauvage se définit comme une sorte de camping dont la différence réside dans la nature sauvage du lieu choisi pour le pratiquer. Par son nom, on comprend que ce type de camping est pratiqué dans un lieu non pré installé. Par ailleurs, l'habitat choisie pour cette activité est également exceptionnel dans le sens où les adeptes du camping sauvage s'abritent souvent sous des tentes ou des abris insolites installés à l'improviste. De même, les campeurs s'adonnent à leur passion à n'importe quelle occasion : lors d'une promenade en forêt par exemple ou lors d'un parcours touristique. Notons que le camping sauvage pratiqué entre le crépuscule et l'aube est connu sous le nom de « bivouac », on bivouac juste pour dormir. Les parcs naturels en Europe n'autorisent pas intégralement tous les types de camping. Effectivement, le bivouac est le seul à y être licite. Toutefois, quelques pays en font une exception. Certains emplacements naturels peuvent être exploités pour pratiquer le camping sauvage, sans autorisation préalable.


Si vous êtes de passage dans la région suédoise, notez que cette activité est autorisée selon le droit coutumier de la Constitution de 1994, qui stipule cependant la nécessité d'effectuer des modalités relatives au droit de passage dans des espaces naturels étrangers. Et si vous êtes en voyage au Danemark ou aux Pays-bas, il est préférable de dénicher d'autres emplacements, le camping sauvage y étant formellement interdit. Cela s'explique par le plan d'urbanisation de ces pays.


Concernant à présent le camping sauvage en France, ce dernier est permis mais uniquement dans des zones précises. Plusieurs modalités sont ainsi à respecter. Le camping sauvage est prohibé dans les forêts, les bois et les parcs qui sont désignées comme des réserves naturelles, et dans les sites protégés dans le cadre du patrimoine naturel. Il est également interdit sur les voies publiques ou routières, relativement à toute gêne de la circulation causée par un stationnement inadapté, selon le Conseil d'Etat. Les bordures de mer ne sont pas exempts de cette proscription, elle s'applique également pour les emplacements se trouvant à moins de 200 mètres d'un point d'eau canalisé pour la consommation, pour les lieux environnants un site touristique comme un monument historique. Il est également préférable de se renseigner au préalable sur les zones interdites au camping sauvage, définies par les responsables de la municipalité ou de la préfecture où vous vous trouvez. Selon la loi "Besson", certaines communes présentent des emplacements où les gens du voyage et les caravaniers peuvent spécialement stationner.
camping sauvage


Ainsi, si vous souhaitez pratiquer un camping sauvage dans la ville de Béziers par exemple, sachez que cette autorisation requiert une certaine contrepartie : les campeurs se doivent effectivement de respecter l'espace naturel où ils sont installés, leur installation devant en outre être modérée. Les campeurs doivent par ailleurs monter leur campement à la tombée de la nuit, et le défaire dès le lever du jour. Autrement, le camping sauvage est aussi susceptible d'interdiction dans les zones définies par le « Plan local d'urbanisme » ou PLU. Pour votre gouverne, toute interdiction de pratique du camping sauvage est généralement indiquée par des affichages dans les mairies ou par des panneaux de signalisation dans les zones prohibées. Aujourd'hui, le camping sauvage est défini comme un sport, cette activité est en outre idéale pour les campeurs qui ont le goût de l'aventure, dans le sens où si vous appréhendez toute type d'agression, que les bruits divers nocturnes vous effraient, (animaux sauvages en montagne, en forêt...) il vaudrait mieux vous en abstenir. Toutefois, ce loisir pourrait justement vous apprendre à surmonter vos craintes. Qui dit camping sauvage, dit liberté, mais aussi écologie, ainsi en bon campeur, il essentiel de respecter la nature sous toutes ses formes et sa biodiversité. Limitez les menaces sanitaires de la zone où vous campez, prenez toutes précautions pour prévenir les risques incendiaires, utilisez des matériaux biodégradables. Comme derniers conseils : évitez les terrains caillouteux, en pente ou exposés aux courants d'air pour monter votre tente qui sera de préférence hissée dos au vent.

Le Mardi 24 Mars 2009 à 13:40
Article écrit par Caro ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  voyage derniere minute, voyage tunisie, voyage italie, voyage espagne, billets d'avion, train, aéroports, agences de voyage Voyages : le guide pratique pour préparer ses
vacances



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Séquoia : mode et maroquinerie
  •  Têtu : magazine 100% homosexuel
  •  Carnaval de Cadix : date immanquable en Andalousie !
  •  Vêtements Bio : c'est quoi ?
  •  Myriam Abel : après la Nouvelle Star, bientôt un nouvel albu...

Articles suivants :
  •  Harry Potter et les Reliques de la mort : du livre de poc...
  •  Pneus Pirelli : auto et moto, pour les 4 saisons
  •  Michael Phelps : nageur et faux acteur de Grey's Anatomy
  •  Congé de formation syndicale : c'est quoi ?
  •  Carnaval de Lucerne : informations sur cette fête suisse...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 2 commentaires pour cet article :

 koppomaster a écrit [15/08/2009 - 22h44] 
koppomaster

avez vous des infos sur le droit ou non de camper (sauvage) une nuit en foret de fontainebleau svp




 jeanet a écrit [09/08/2010 - 18h38] 
jeanet

est ce que vous pouvez m'indiquer des lieux pour camper (sauvage) et se baigner dans le Languedoc Roussillon svp merci





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   campings Campings
   campings alsace Campings Alsace
   camping bas rhin 67 Camping Bas Rhin 67
   camping haut rhin 68 Camping Haut Rhin 68
   campings aquitaine Campings Aquitaine



Dès que l’occasion se présente, un congé, les vacances d’été ou d’hiver, nombreux sont ceux qui s'adonnent à leur activité préférée : le camping sauvage. La pratique du camping sauvage connaît assurém...