Calendrier musulman : qu'est-ce que c'est ?


Partager




Le calendrier musulman, ou calendrier hégirien, venant du mot arabe hijri, est l'un des quelques calendriers lunaires qui restent encore fortement utilisés dans le monde actuel. Vers l'an 412, avant l'installation de l'islam, le calendrier utilisé était soli-lunaire. Il comportait ainsi des mois lunaires qui étaient mis en concordance avec le cycle du soleil par l'ajout de mois intercalaires, après le dernier mois de l'année, tous les trois ans environs.



Dans cet ancien calendrier, les noms arabes des mois faisaient référence aux saisons agricoles, à l'exemple de « rabia al Awal » et « rabia athThani » qui représentaient une période de pâturage correspondant à l'automne occidental du calendrier grégorien. Néanmoins, avec l'arrivée du Coran qui interdit l'ajout de mois intercalaires et stipule que pour Allah il n'existe que douze mois, il a fallut abandonner ce calendrier pour se tourner totalement vers un calendrier lunaire musulman. Ainsi commença l'actuel calendrier hégirien avec 12 mois lunaires de 29 à 30 jours, le rendant alors 11 jours plus court que le calendrier que nous utilisons. Pour ce système calendérique musulman, l'an 1 commence le premier jour de l'hégire, c'est-à-dire vers le 15 ou le 16 juillet 622 de notre ère. Par conséquent, si on suit la logique, nous sommes actuellement en l'an 1429 de ce calendrier. Et il ne faut pas oublier que le calendrier musulman avance plus vite que le calendrier grégorien, alors faire une simple soustraction pour trouver l'année actuelle serait incorrecte car le calcul est de loin plus complexe. A titre d'information, en l'an 20874, les deux calendriers concorderont parfaitement.


Cependant, le calendrier de l'hégire présente un sérieux inconvénient. Comme dans ce système, un mois commence lorsque le premier croissant de lune apparait, chaque début et fin de mois diffèrent donc d'un pays à un autre car on n'y voit pas la lune au même moment. La preuve, au début de l'année musulmane, le 1er shawal 1426 correspondait au 2 novembre 2005 en Libye et au 3 novembre en Algérie tandis que c'était le 4 novembre au Maroc ou le 5 novembre en Inde.


calendrier musulman
Alors, une variante de ce calendrier fut mise en place : le calendrier musulman tabulaire ou le calendrier fatimide. Dans ce calendrier, il existe 354 jours lors des années appelées « communes » et 355 jours lors des années « abondantes », dans lesquelles il y a 12 mois de 29 et 30 jours qui s'alternent. Cela ressemble à peu près à l'année bissextile et l'année ordinaire du calendrier grégorien et c'est le douzième mois, le Joumada al oula, qui prend soit 29 jours soit 30 jours suivant les années (comme le mois de février qui peut être de 28 ou de 29 jours). Ce calendrier suit un cycle de trente ans, dans lequel on trouve 19 années communes et 11 années abondantes.


Donc, il est possible d'en déduire qu'une année de ce calendrier tabulaire ne diffère que de moins de 35 secondes d'une année du calendrier hégirien, la synchronisation est donc quasiment parfaite pour les 2500 prochaines années. Contrairement au calendrier musulman qui se base sur l'observation de la lune, suivant les paroles du prophète, cette variante se base sur le calcul astronomique. Le Coran n'interdit pas cela mais, pendant près de 14 siècles, les ulémas (juristes musulmans) ont rejeté les calculs, préférant suivre les paroles de Mahomet. Seuls les fatimides d'Egypte l'utilisa entre le 10ème et le 12ème siècle. Et pourtant, des calculs en astronomie pourraient résoudre le problème des débuts de mois du calendrier musulman. D'ailleurs, à cause de cela, beaucoup de musulmans utilisent le calendrier grégorien, basé sur le calcul astronomique, au quotidien et ne font appel au calendrier de l'hégire que lors de grands évènements religieux, comme le Ramadan. Alors, pourquoi ne pas adopter un calendrier musulman basé sur le calcul astronomique ? L'idée a été évoquée. En 2006, suite à l'impulsion de plusieurs penseurs islamiques et de certains ulémas, le conseil du Fiqh d'Amérique du Nord (CFAN) décide d'adopter un calendrier basé sur le calcul et, en 2007, avec le Conseil européen pour la Fatwa et la recherche (CEFR), le calendrier saoudien d'Umm al Qura fut adopté pour déterminer le début de chaque mois. C'est ainsi en Occident mais, le reste du monde musulman marche encore vers l'installation d'un calendrier islamique universel.

Le Mercredi 03 Décembre 2008 à 15:05
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  religion, islam, christianisme, catholicisme, judaisme, bouddhisme, hindousime, protestantisme, shintoisme Religion : monothéiste ou polythéiste, à chacun
ses croyances



fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Mario Kart Wii : des courses de folie avec Mario et son équi...
  •  Risques du traitement au laser : quels sont-ils ?
  •  Benoît Hamon : biographie de cet homme politique français...
  •  Critères du logement pour devenir Assistante maternelle...
  •  Playseat pour jeux : comment choisir ?

Articles suivants :
  •  Journaliste en 3D sur CNN : la technologie au service de l...
  •  Amélie Nothomb : biographie de cette écrivain belge...
  •  Comment devenir pédiatre ?
  •  Nettoyeur à ultrasons : comment ça marche ?
  •  Pauline Marois : biographie de cette femme politique québé...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   islam Islam



Le calendrier musulman, ou calendrier hégirien, venant du mot arabe hijri, est l’un des quelques calendriers lunaires qui restent encore fortement utilisés dans le monde actuel. Vers l’an 412, avant l...