Calendrier Maya : explication


Partager




Le calendrier maya est comme son nom l'indique un système de repérage du temps et des dates de la civilisation maya composé de différents cycles utilisés de manière concomitante ou séparément. Dans l'histoire, la civilisation maya est née 1600 ans avant Jésus Christ en Amérique latine. Descendants des Olmèques, les Mayas ont connu leur apogée dans les années 250 à 700. Comme la plupart de leurs contemporains, ce peuple avait une idée précise du mouvement de la terre, du soleil et des différentes planètes.



Pour eux, l'année solaire comporte 365,242 000 jours et une lunaison dure 29,53 086 jours. Dans la manière de compter, les Mayas recouraient à la numérotation vigésimale comme chez la majorité des civilisations précolombiennes. La base de leur numération est donc le 20 et non le 10 comme dans notre système. En fait, dans leur système, ils utilisaient une combinaison de points, de barres et de glyphes. Pour les points, les chiffres vont de 1 aux multiples de 20. Pour les barres, les chiffres vont de 5 aux multiples de 5 fois 20 et les glyphes en forme de coquillages correspondent au chiffre zéro. Pour se repérer dans le temps, les Mayas utilisaient deux calendriers. Pour tout ce qui touchait au domaine religieux, ils utilisaient le calendrier Tzolkin également baptisé « calendrier magique », « almanach sacré » ou « calendrier rituel ». Sinon dans le domaine civil, ils utilisaient le calendrier Haab également appelé « calendrier civil », « calendrier séculier » ou « calendrier vague ». Dans le comptage des années, les Maya avaient le cycle sacré des 52 ans qui combine le calendrier Tzolkin et le calendrier Haab.


Ils avaient également le compte long ou cycle long qui permettait le comptage linéaire des jours à partir d'une « date zéro ». En fait chez les Maya, pour la datation des batailles et successions ou d'autres événements historiques, on décomptait les jours sur une période de 5125 ans environ. Cette période était subdivisée en jour ou « kin », en périodes de 20 jours ou 20 kinob ou « uinal », en périodes de 18 uinalob, correspondant à 360 jours ou « tun », en périodes de 20 tunob ou « katun » et ainsi de suite.


En fait, le calcul se fait toujours par la multiplication par 20 des nombres de jours précédents et à chaque unité périodique correspond un glyphe ou une représentation spéciale. Ainsi après le katun, il y a le baktun, puis le pictun, le calabtun, le kinchiltun et le alautun qui correspond à une période d'environ 63 millions d'années. A part ce cycle long, il existe également le cycle novénal, d'une période de 9 jours également appelé cycle des « seigneurs de la nuit » ainsi que le cycle de l'« âge de la lune ». Sinon, on a le cycle sidéral de Vénus et le compte court utilisé depuis le fameux classique terminal de la civilisation maya jusqu'à la période de la colonisation. Si nous revenons au calendrier Tzolkin, l'année religieuse maya comptait 260 jours, soit 13 périodes de 20 jours. Chaque période correspond à 20 glyphes différents associés à des objets sacrés, des divinités ou des animaux et à chaque glyphe correspond un signe numératif. Le calendrier civil ou calendrier Haab à son tour était composé de 18 périodes de 20 jours complétées d'une période de 5 jours à la fin de l'année, soit un total de 365 jours.
calendrier maya


Chaque période portait le nom d'une manifestation agricole ou religieuse et était consacrée à une divinité. Elle était ainsi associée à un glyphe particulier représentant l'emblème de ladite manifestation qui pouvait être un animal sacré ou un dieu. Les jours de chaque période étaient numérotés de 0 à 19 sachant que le 0 correspond à la fin d'une période ou au début de la période suivante. Pour le compte calendaire, les Mayas utilisaient en simultané le calendrier Tzolkin et le calendrier Haab. Actuellement, ces deux types de calendrier sont toujours utilisés par les Mayas quichés, les mouvances millénaristes et les adeptes du New Age. Se basant sur le calendrier Tzolkin, ces derniers avancent que la fin du monde ou du moins des changements radicaux dans la conscience mondiale vont survenir en 2012. En fait, le 21 décembre 2012 marque la fin d'un cycle du fameux calendrier maya et selon les partisans des courants du New Age, cette date correspondrait au début d'un nouvel âge ou carrément à la fin du monde. Créant l'inquiétude chez certains, cette affirmation est carrément réfutée par la majorité des scientifiques pour son caractère pseudo-scientifique et mystique.

Le Mardi 29 Décembre 2009 à 12:31
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  histoire Histoire : toutes les pages de l'histoire


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  eDreams : Agence de voyage
  •  Terre-net : site adressé tout spécialement aux agriculteurs...
  •  Formation pôle emploi : comment faire ?
  •  Stylo Mont Blanc : stylo de luxe
  •  Incroyable talent : émission de télévision diffusée sur M6...

Articles suivants :
  •  Eastpak : sac à dos, mais c'est pas tout
  •  Levure riz rouge :dose et vertus ?
  •  Présence militaire française en Afghanistan
  •  Diffuseur huiles essentielles : comment choisir ?
  •  Cadre numérique : comment choisir




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi






Le calendrier maya est comme son nom l'indique un système de repérage du temps et des dates de la civilisation maya composé de différents cycles utilisés de manière concomitante ou séparément. Dans l'...