CAC 40 : c'est quoi ?


Partager




En 1716, le dénommé John Law crée sa banque privée. Elle deviendra banque d'état en 1918. Deux années plus tard, c'est une banqueroute conséquente qui poussera John Law à fuir vers Venise. Il faudra attendre 4 ans pour voir le pouvoir en place réagir et rétablir l'ordre économique. L'hostilité à tout système de monnaie en papier mène à l'établissement de la Bourse de Paris dans le prestigieux Palais Brongniart. Créé le 15 juin 1988 par la Compagnie des Agents de Change, d'où son nom le CAC, est l'indice le plus ancien de la Bourse de Paris et également le plus connu.



Son but est de reproduire le plus fidèlement l'évolution du marché français. Si sa dénomination n'a pas changé, depuis 1988, il est défini comme la Cotation Assistée en Continu. Ce changement de statut fait suite au krach de 1987 qui a modifié le droit des transactions boursières. La valeur de base est déterminée à 1000 points. Gérés auparavant par des officiers ministériels, les agents de change se sont refondus en sociétés de bourse. L'indice boursier parisien le CAC 40 est composé de 40 valeurs du règlement mensuel sélectionnées parmi les cent plus importantes capitalisations boursières de l'ensemble des sociétés françaises, tous secteurs économiques confondus, présentes sur le Premier Marché.


Depuis le 1er décembre 2003, le CAC 40, à l'instar des principaux indices mondiaux utilise le système de la capitalisation boursière flottante, c'est à dire le nombre de titres réellement disponibles sur le marché et non plus comme auparavant un outil basé uniquement sur la simple capitalisation boursière. Prise de décision très importante, puisqu'elle permet, d'une part au CAC 40 des mouvements quasi identiques que ceux de ses concurrents et, d'autre part d'éviter des situations paradoxales telles qu'une position trop dominante d'une valeur dont peu de titres circulent dans le public.

Il représente aujourd'hui plus de 70% de la capitalisation totale de la Bourse de Paris, soit la somme de 1150 milliards d'euros. Il a atteint son sommet historique le 04 septembre 2000 avec une clôture à 6944,77. Cette euphorie liée en partie à l'éclosion des start-up, volera en éclat le 12 mars 2003, jour où l'indice connût une tornade suite à l'explosion de cette spéculative bulle internet. Les spéculateurs ont fini par accepter l'évidence, la ruée vers l'or s'est alors transformée en débandade. Le scénario est alors toujours identique : je vends, qui achète ? Personne ! Oh mon dieu, la valeur de mes actions fond comme neige au soleil. Le cours du CAC 40 est calculé et revu quotidiennement, sauf le week-end, la cotation est réalisée de manière continue. Ce qui signifie, qu'une entreprise faisant partie du CAC 40 aujourd'hui, n'y sera pas forcement le lendemain.


Les cotations de l'indice CAC 40 commencent à 9H00 et se terminent à 17H30.Toutes les 30 secondes pendant ces 8H30 d'ouverture, les cours des actions sont réactualisés. La journée est entamée par une phase de pré-ouverture de 7h15 à 9h00 où les ordres s'amoncellent sans qu'aucune transaction ne puisse être effectuée. A partir de 9h, la cotation s'effectue en continu. Le fixing, autrement dit le cours de clôture est fixé à 17H35. Les agents attendent 5 minutes après l'arrêt officiel des transactions pour calculer le prix d'équilibre, et ainsi permettre l'échange du plus grand nombre de titres. Le cours d'un des 40 titres peut voir sa cotation suspendue pendant 15 minutes si la variation de l'action est de plus de 10%, puis deux fois 5 % dans le même sens. On dit alors que le titre est « réservé » à la hausse ou à la baisse. Chacune des 40 sociétés compense l'indice par la quantité de titres disponibles sur le marché. Les pondérations fluctuent d'une société à l'autre. Elles dépendent de sa capitalisation et des échanges survenus sur la valeur. Quand une valeur cote à la hausse, le CAC 40 s'apprécie de la pondération de la valeur. Sa composition est mise à jour régulièrement par un comité d'experts : l'indice doit être représentatif du marché financier français tant en terme de volumes de transactions qu'en représentativité des secteurs d'activité. Lorsqu'une société disparaît de l'indice, elle est aussitôt remplacée par une des valeurs du CAC Next 20. Cet indice boursier a été élaboré en décembre 2002. Il regroupe les 20 sociétés susceptibles de supplanter celles du grand frère. Elles répondent évidemment aux exigences financières de cotation de l'indice CAC 40 (liquidité du titre, capitalisation boursière suffisante, échange de titres quotidiens important...) et le poids de capitalisation d'une valeur sur l'indice ne peut excéder les 15%. De ce fait, il ne faut pas associer l'évolution à long terme du CAC 40 à celle à long terme de l'ensemble des valeurs cotées sur cette bourse, puisque les valeurs qui se déprécient finissent inéluctablement par être remplacées dans sa liste par d'autres. Par contre, un portefeuille d'actions peut se donner comme obligation d'avoir la composition la plus voisine possible de celle du CAC 40. Ainsi un portefeuille constitué des 40 valeurs du CAC 40 du jour s'affaiblira progressivement et son mouvement ne suivra pas l'évolution du CAC 40. Il est fort probable qu'un mois plus tard, une ou plusieurs sociétés aient dégringolé pour retomber dans le CAC Next 20 et ainsi de suite au fil du temps. Cependant, si la volonté est de se munir d'un outil financier dont l'évolution est indexée sur le premier indice parisien, il existe des produits tels que les « fonds indiciels négociés en bourse ». Le CAC 40 fait désormais partie d'Euronext, l'une des grandes bourses de valeurs européennes, créée en 2000 aux Pays-Bas. C'est une fusion des bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Porto et de l'indice anglais le LIFFE. En juin 2006, Euronext fusionne avec l'impressionnant NYSE, le premier indice new yorkais pour créer une colossale ossature boursière. La capitalisation boursière de ce marché est de l'ordre de 20 000 milliards d'euros ! Excusez du peu. Le 04 avril dernier, le géant est entré dans l'arène boursière, à Paris et à New York. Les Européens semblent ainsi liés à tout jamais à l'économie américaine. Etait-ce la bonne option ? Paris, qui d'ici 20 ans ne pèsera pas lourd face à la Chine, a-t-elle pris la bonne décision ? Est-ce réellement une solution que de rester à la botte des Etats-Unis ? L'avenir nous le dira.

Le Dimanche 08 Avril 2007 à 23:14
Article écrit par tounsredac ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  bourse Bourse : suivre les mouvements en direct


fleche Voir les autres articles commençant par C
 
Articles précédents :
  •  Le NASDAQ : c'est quoi ?
  •  Créer son entreprise : les démarches
  •  Emoticones gratuits : comment télécharger des émoticônes
  •  Location d'un logement : le saviez-vous ?
  •  Dawson's Creek : une série télévisée à succès

Articles suivants :
  •  Investissement immobilier : acheter une maison ou un appar...
  •  Ventes à distance ou « e-commerce » : tout ce qui est bon ...
  •  L'ACCRE : une aide pour la création de votre entreprise
  •  Les ASSEDIC : quels sont leurs rôles ?
  •  Le serment d'Hippocrate ou le secret médical




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   banque finance Banque Finance
   banque bnp paribas Banque BNP Paribas
   banque populaire Banque Populaire
   credit agricole Credit Agricole
   credit du nord Credit du Nord



Le CAC 40, plus vieil indice boursier, voit désormais son destin lié à celui d'Euronext dont la fusion avec le NYSE ont fait couler peu d'encre. Connaissez- vous l'histoire de la créeation de la bours...