Comment créer une entreprise au Burkina-Faso ?


Partager




Comment créer une entreprise au Burkina-Faso ? Tout d'abord, avant d'envisager tout projet d'installation au Burkina-Faso, il faut savoir que ce pays d'Afrique en voie de développement est très endetté. En effet, bien qu'il s'agisse d'un pays essentiellement agricole, le Burkina-Faso doit faire face, comme tous les pays du monde, à une flambée des prix des produits alimentaires de première nécessité, ce qui est bien plus dramatique dans son cas. Sa capitale politique est Ouagadougou mais la capitale économique est Bobo- Dioulasso et ces deux villes rassemblent à elles deux plus du 10me de la population du pays qui compte environ 15 millions d'habitants. De nombreuses personnes (environ 3 millions) ont d'ailleurs fui le pays pour se réfugier en Côte d'Ivoire et au Ghana, pays limitrophes qui ont procédé à de nombreuses expulsions récemment. Le tiers de la population du Burkina-Faso vit sous le seuil de pauvreté. Il s'agit donc d'un pays très instable qui bénéficie d'aides internationales et il est d'autant plus instable que le système politique commence à être sévèrement critiqué pour ses abus et ses corruptions par des opposants qui commencent à s'organiser.


Cependant, un nouveau Premier Ministre a été nommé, Tertius Zongo qui a promis de remettre de l'ordre dans les affaires politiques. Les secteurs économiques dominants du Burkina-Faso sont l'élevage et la culture, secteurs qui emploient 80 % de la population active, d'ailleurs le Burkina-Faso est le premier exportateur de coton d'Afrique mais l'on y trouve aussi quelques mines de cuivre, fer, zinc et surtout d'or. La monnaie est le Franc CFA : un euro équivaut à 656 FCFA. Son déficit commercial est de près de 600 millions de dollars par an.


Cependant, si vous connaissez un peu le pays et que vous désiriez tenter l'aventure d'y créer votre entreprise, sachez que le Burkina Faso est membre de l'Union africaine et de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest. On y parle français et divers dialectes. Sachez aussi que la technologie ADSL est disponible et il existe deux aéroports internationaux : celui d'Ouagadougou et celui de Bobo-Dioulasso; une voie ferrée reliant la capitale à Abidjan et à Kaya. La première étape, si vous avez un projet précis pour créer votre entreprise au Burkina-Faso, est de mener une étude de marché. Des organismes peuvent vous aider comme le Conseiller économique de l'Ambassade qui vous informera sur la tendance du marché. Allez également voir la Maison de l'Afrique à Paris qui possède de nombreuses analyses et qui réunit des chefs d'entreprises ayant porté leurs investissements dans des secteurs très divers et qui pourront vous faire part de leurs expériences. Le Conseil des Investisseurs Français en Afrique (CIAN) a également une très bonne connaissance du marché africain et entretient des relations directes avec les différents gouvernements d'Afrique.
burkina faso


Enfin, le département Afrique de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris pourra également vous aiguiller quant aux démarches et aux formalités à accomplir. N'hésitez pas non plus à consulter les différentes ONG agissant en Afrique qui ont une bonne connaissance du terrain (AFRIDA, GRDR, CCFD, etc.). Sur place, à Ouagadougou, allez voir aussi la Chambre de Commerce, d'Industrie et de l'Artisanat du Burkina-Faso: elle vous guidera dans toutes vos démarches et mettra à votre disposition de multiples informations qui vous seront très utiles. Comme en France, les structures juridiques diffèrent selon que vous soyez seul ou avec des associés. L'entreprise individuelle est la forme la plus répandue dans le pays (artisans, commerçants) mais on trouve aussi des SARL avec comme capital de départ un million de francs CFA (environ 1 500 euros minimum en 2008). Et si vous avez vraiment de grands projets, il existe aussi la société anonyme avec un capital minimum de 10 millions de francs CFA (en 2008). Enfin, l'on trouve le GIE (Groupement Economique) qui est surtout valable pour les activités commerciales. Pour les formalités, adressez-vous à la chambre de commerce et à son département le CEFORE (centre de formalité des entreprises). Il en existe dans les deux villes principales du Burkina-Faso citées ci-dessus. Vous saurez tout sur l'inscription au registre du commerce et du crédit immobilier, sur l'immatriculation aux services des impôts, l'affiliation à la sécurité sociale et aux services du commerce. Attention : ces prestations sont payantes (15 000 F CFA pour le CEFORE en 2008). On vous demandera également d'autres formalités en cas d'activités spécifiques pour lesquelles vous aurez à acquitter certains droits. Sachez en tout cas que le Burkina Faso a créé un code des Investissements pour faciliter la création d'entreprise dans le pays. Six régimes sont prévus pour bénéficier d'une fiscalité privilégiée notamment le Code Minier pour les entreprises ayant vocation à exploiter les ressources minières du pays. En ce qui concerne la fiscalité, l'impôt sur les bénéfices industriels, commerciaux, agricoles et non commerciaux, le taux est de 35 %. Vous devrez aussi vous acquitter d'une taxe patronale et d'apprentissage si vous avez des salariés et d'une patente. D'autres taxes existent selon l'activité (boisson, élevage, immobilier, transactions bancaires, etc.). À noter que tous les droits et taxes à l'exportation ont été supprimés et que les produits exportés sont exempts de TVA, cela afin d'essayer de rétablir la balance commerciale du pays. Quant à la protection sociale, il existe des contrats de travail à durée indéterminée, à temps partiel, à durée déterminée et la durée du travail est de 40 heures avec au minimum le SMIG du pays. En tant que chef d'entreprise, vous devrez vous inscrire à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale mais sachez que le total des charges salariales pour un employeur est de 19 %! À savoir également : des organismes peuvent vous aider à financer votre projet. Pour cela, renseignez-vous également auprès de l'Ambassade, des chambres de commerce et des organismes mentionnés précédemment. Alors si vous êtes prêt à changer de vie complètement et à vous lancer dans la création d'entreprise, pourquoi pas le Burkina-Faso?

Le Mardi 22 Avril 2008 à 14:30
Article écrit par Toli. ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Comment creer son entreprise, démarches, créer son entreprise à l'étranger, maroc Comment créer son entreprise ?
  droit, législation, juridictions, droit de l'homme, drot de l'enfant, droit de la femme, voter une loi, election, Droit : moyen efficace pour la protection des
individus



fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Le Christ Rédempteur du Corcovado : un symbole pour Rio de J...
  •  Varig : grande compagnie aérienne du Brésil
  •  Chèques vacances : les vacances pour tous ! Quelles sont les...
  •  Trisomie 21: une anomalie chromosomique
  •  Pétra : un site au coeur de la Jordanie qui attire les touri...

Articles suivants :
  •  Crème anti-cellulite : des résultats visibles sur votre ce...
  •  PAM ou Programme Alimentaire Mondial : la plus importante ...
  •  Aéroport de Bruxelles ou le National Zaventem Brussels Air...
  •  Hernie : différents types de hernie et leurs traitements...
  •  Hôtel L'Europe à Horbourg Wihr : un palace près de Colmar ...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   creation d entreprise Création d'entreprise
   domiciliation et bureaux d entreprises Domiciliation et bureaux d'entreprises
   franchise Franchise



Le Burkina-Faso est un pays en voie de développement d’Afrique de l’Ouest. Cette ancienne colonie française a bien du mal à se redresser et le tiers de sa population vit sous le seuil de pauvreté. La ...