Budget de l'Elysée : où en est la France ?


Partager




Le résultat d'une enquête effectuée par le Député du Parti Socialiste en France, Monsieur René Dosaire a mis en évidence les incohérences qu'il a constaté au niveau du budget de la Présidence. Depuis l'année 1995, avec l'arrivée au pouvoir de Jacques Chirac, le Député a constaté une hausse du budget officiel de la présidence de 5 fois plus. En se référant au budget 2003, le chiffre officiel du budget de l'Elysée était de 30,5 millions d'Euros, alors que celui-ci ne constitue qu'une partie du budget réel utilisé.



Un autre montant de 52,1 millions d'euros est également prévu à la Présidence, mais réparti sur les diverses dépenses d'autres Ministères dont la Défense, les Affaires Etrangères et la Culture. Ces dépenses occupent presque la moitié du budget de l'Elysée (54%). Il est à signaler que le Ministère de la Défense assure la rémunération du personnel de ce ministère employé par l'Elysée, ainsi que les déplacements en avion du Président. Seules, les dépenses sur ses voyages restent à la charge du Ministère des Affaires Etrangères. Par ailleurs, les travaux sur les investissements à l'Elysée sont pris en charge par le Ministère de la Culture. Au niveau du personnel, le Député René Dosaire a aussi constaté un manque de transparence sur sa gestion. Il a évoqué le nombre de 783 fonctionnaires employés par la Présidence et qui sont payés par les ministères concernés. En outre, le résultat de son enquête a également détecté 150 à 200 personnes supplémentaires qui sont directement payées par l'Elysée, donc au total, 1 000 personnes travaillent pour la Présidence. Entre 2006 et 2007, les dépenses de l'Elysée ont connu une augmentation de 8,4%, ce qui est énorme par rapport à la hausse du budget de l'Etat qui est de 2,3% seulement.


Les traits relatifs à cette hausse ont rapport aux dépenses en personnel qui représentent la moitié du total du budget de cette entité, en hausse de 10.9% depuis 2003 et dont les effectifs passent de 957 en 2006 à 1 045 en fin octobre 2007, aux coûts des gros travaux d'entretien en hausse aussi de 53%, suite à l'installation du nouveau cabinet du Président. Enfin, les dotations dédiées au Président et votées par le parlement ont enregistré une hausse de 29%. La somme allouée à l'argent de poche du Président est estimée à 130 638 euros alors qu'avant elle s'élevait à 101 125 euros.


budget elysee
Le député René Dosaire souligne le manque de transparence et de contrôle au niveau des dépenses de l'Elysée. Ainsi, 320 000 euros sont classées dans les dépenses pour les aides des personnes en difficulté financière et n'ont rien à voir avec les aides sociales traditionnelles (RMI, vieillesse...). Par ailleurs, la surveillance de la propriété privée du Président en Corrèze coûte à l'Elysée 2 millions d'euros par an. Le Député René Dosaire a affirmé que le budget 2009 prévoit une hausse de 11,5%. Face à cette situation, le Directeur du Cabinet du Président a répliqué pour la première fois que le budget de l'Elysée jouit pleinement d'une transparence et qu'il n'y a plus de fonds secrets ni de prélèvement de la part des autres Ministères.


L'entourage du Président a également fait connaître qu'en chiffres consolidés, la hausse du budget ne serait que de 2% en 2009 mais non pas de 11,5% par rapport au budget initial 2008. Le Président viserait une réduction de l'effectif du personnel de l'ordre de 3% en 2009. Dès son arrivée à l'Elysée, le Président a souhaité que le budget représente plus de transparence et de vérité et que ceci reflète la réalité du fonctionnement de cette entité. Ainsi, ces dépenses auparavant affectées à d'autres ministères seront prises en charge par la Présidence elle-même. Ce qui entraîne évidemment une hausse mais réduit les dotations dédiées aux Ministères. De ce fait, le budget aura plus de clarté et sera contrôlable par tous. Pourtant, des ajustements ont été opérés en raison de certaines dépenses qui sont jugées insuffisantes comme les cotisations retraites du personnel du Ministère de la Défense, les charges sur les moyens de transport et divers déplacements du Chef de l'Etat. Le représentant de l'Elysée souligne que cette réintégration n'est qu'une opération de transfert et n'entraîne donc pas une charge en plus pour la Présidence. L'objectif du Président est de faire encore plus en gérant des moyens qui sont toujours constants. Afin d'atteindre cet objectif, la Présidence lance un vaste plan d'économie et de modernisation du fonctionnement de cette entité depuis 2008 et cette opération sera encore renforcée en 2009.

Le Lundi 17 Novembre 2008 à 10:44
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  ministres, chef de gouvernement, gouvernement, premier ministre, classe politique française Gouvernement Sarkozy : composition de l'équipe
politique de François Fillon



fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  BitTorrent : à quoi ça sert ?
  •  Lait de coco : bienfaits et vertus
  •  Guy Richie : qui est l'ex-mari de Madonna ?
  •  Soupe : comment faire ses soupes maison et maitriser les rec...
  •  Agent immobilier : comment devenir agent immobilier ?

Articles suivants :
  •  Centrale nucléaire du Tricastin
  •  Epilation sourcils : la technique du fil
  •  Le BicPhone : c'est quoi ?
  •  Peugeot 807 : l'espace selon Peugeot
  •  Comment fabriquer sa lessive ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique



Le résultat d’une enquête effectuée par le Député du Parti Socialiste en France, Monsieur René Dosaire a mis en évidence les incohérences qu’il a constaté au niveau du budget de la Présidence. Depuis ...