Brique rouge Chimot du Nord


Partager




Malgré la présence de nombreuses solutions de construction pouvant être qualifiées de modernes, la brique reste encore très prisée par les professionnels du bâtiment et par les propriétaires de maisons à bâtir. En effet, en plus d'être toujours un matériel pratique, résistant et moins onéreux, la brique est également un dispositif très esthétique. Parmi les familles de briques très prisées et très demandées en France actuellement figure la brique rouge de Chimot du Nord.



Comme le souligne parfaitement sa qualification, cette brique spécifique est produite dans le nord de la France et par une société familiale de briqueterie appartenant, bien entendu, à la famille Chimot. Si l'on se réfère à la description présentée sur le portail de l'entreprise, la fameuse brique rouge Chimot est une brique de couleur rouge vive, fabriquée selon la tradition de la région. Autrement dit, elle est pressée et est ensuite cuite en four continu. Cette brique est facilement reconnaissable dans la mesure où elle est légèrement rugueuse mais également crevassée et dispose d'un aspect irrégulier tel qu'il est de tradition dans le nord. Sa couleur peut toutefois varier d'une brique à une autre, dans ce sens que cette caractéristique est totalement tributaire de l'étape de cuisson. Ainsi, la brique rouge de Chimot du Nord peut, dans certains cas, adopter la couleur rouge claire ou rouge brune avec une marque de flammage assez importante due à la surcuisson. L'idéal est de mélanger les différentes palettes de briques dans l'optique d'obtenir une coloration harmonieuse.


Même si la brique rouge de Chimot du Nord est conçue avec les méthodes traditionnelles du nord, elle est fabriquée selon les normes dans le milieu, notamment la norme NF EN 771-1 COMPIL. Elle forme ainsi une brique de maçonnerie HD de catégorie II, destinée à être enterrée ou non et utilisée avec des joints épais. Les briques rouges traditionnelles disposent d'un gabarit de 210 mm de longueur, de 100 mm de largeur et de 60 mm de hauteur, tandis que les normandes se différencient tout simplement au niveau de leur hauteur de 50 mm.


brique rouge chimot
La brique rouge de Chimot du Nord présente une tolérance de plus ou moins 4 mm, une plage maximale de 5 mm et une résistance à la compression à la face de pose de 20 Nmm. Quant à sa stabilité dimensionnelle ou sa dilatation par rapport à l'humidité, elle est inférieure ou égale à 0,6 mm-m, tandis que son adhérence est de 0,15 Nmm² et son coefficient de diffusion de vapeur d'eau de 510. Sur le plan de l'isolation acoustique aérienne directe et la masse volumique, la brique rouge de Chimot du Nord présente une performance de 1825 kgm3, une absorption d'eau de 15% et une résistance ainsi qu'une conductivité thermique de 0,12 m².KW. Concernant la réaction au feu, cette famille de brique typique du nord fait partie de la classe A1 et est conforme à la norme NF P 1202 en termes de durabilité contre le gel et le dégel.


Pour la petite histoire, la famille Chimot s'est lancée dans l'aventure de la briqueterie vers la fin du XIXè siècle. Installée dans la région Valenciennoise, plus précisément dans la commune de Marly, elle basa ses premières activités de fabrication de briques sur des fours à l'air libre. En 1904, l'entreprise familiale Briqueteries Chimot S.A fit acquisition de fours au charbon qualifiés d'Hofmann, permettant la cuisson de briques à une température de 1200°. Le déchargement et le chargement se faisaient toujours manuellement. À partir de l'année 1950 jusqu'à nos jours, les briques fabriquées par la société nordique française passent par des presses rotatives exerçant sur chacune d'elle une pression d'environ 3 tonnes. On peut affirmer de ce fait que les briques rouges de Chimot du Nord marient parfaitement traditionalisme et modernité. Il convient de noter que le processus de fabrication des briques rouges traditionnelles de Chimot comporte 10 étapes. Pour être un peu plus explicite, ladite dizaine de phases est l'extraction, l'approvisionnement, le stockage, la fabrication, l'empilage, le séchage, l'enfournement, la cuisson, le défournement et le chargement. La terre rouge nécessaire à la fabrication des briques rouges de Chimot du Nord est extraite d'une carrière proche de la briqueterie et l'extraction en question se fait selon les normes ainsi que le respect de l'environnement et de l'écosystème. Il faut souligner qu'à la fin de leur exploitation, les terrains sont réaménagés et sont de nouveau dédiés à l'agriculture.

Le Dimanche 23 Mai 2010 à 11:20
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  maison, bricolage, jardinage, conseils bricolage, décoration maison,  bricolage noel, maison bois, decoration maison intérieur prix maison, vente maison, toiture maison, jardin maison, constructuer maison, construction maison, bricolage cuisine, magasin b Maison


fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Glaxo Smith Kline : grand groupe pharmaceutique
  •  Autobacs : équipements automobiles
  •  Test TOEIC et test TOEFL
  •  Recette cookies chocolat
  •  Pied Egyptien : définition

Articles suivants :
  •   TV LED : mieux que LCD et plasma ?
  •  Cow-boy : qui étaient les cow-boys ?
  •  Michel Onfray : biographie
  •  Nutrinautes : définition
  •  C3 Picasso : nouveauté de Citroën




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   construction Construction
   construction Construction



Malgré la présence de nombreuses solutions de construction pouvant être qualifiées de modernes, la brique reste encore très prisée par les professionnels du bâtiment et par les propriétaires de maison...