La brigade criminelle : la crim' face au banditisme


Partager




Le crime est un acte fâcheux qui est impossible à dissocier de la nature humaine. Il en existe de toutes sortes, du petit larcin aux méfaits de grand banditisme dont plusieurs noms ont marqué l'histoire, pour ne citer que les « oeuvres » du légendaire Al Capone. Les brigades de lutte contre ce fléau ont également réussi à laisser leurs empreintes. La plus célèbre d'entre elles est sans nul doute la Brigade Criminelle, ou plus communément appelée la « Crim' » par ses membres. Elle est en charge des affaires d'homicide et d'enlèvements avec rançon.



Éluder les affaires d'incendie volontaire et celles mettant en jeu la vie des personnalités relève également de sa responsabilité et sa juridiction s'étend sur toute la région parisienne. Un grand nombre de films et de livres ont permis de l'immortaliser et de la faire connaître au grand public. L'auteur qui a le mieux réussi dans cette optique en est Georges Simenon. Mais revenons à la BC, son adresse, au 36 Quai des Orfèvres, est également devenue une sorte de monument touristique en France, au même titre que la Tour Eiffel ou l'Arc de Triomphe. Si un jour vous éprouvez la curiosité de vous y rendre, prenez l'escalier A et montez au troisième étage, vous ne pourrez pas la manquer. Créée par décret le 29 juin 1912, elle n'est devenue officielle que le 1er décembre 1924. On lui donna alors le nom de Brigade Spéciale N°1 et ce n'est qu'après la libération qu'elle prit le nom de Brigade Criminelle, pour la distinguer des Brigades Spéciales du gouvernement de Vichy. A cette période, M. Pinault était à sa tête et depuis, tous les dirigeants de cette brigade ont occupé le fameux Bureau 315. Après avoir occupé un tel poste, il leur est difficile de se reconvertir.


C'est ainsi peut-être que bon nombre de ces hommes influents se sont illustrés dans une autre voie qui ne s'éloigne pas de leur ancieene activité et sont devenus écrivains, comme Roger Poiblanc et Pierre Ottavioli. L'un des livres que ce dernier a publié s'intitule « Echec au crime, 30 ans Quai des Orfèvres », un livre envoûtant qui vous mènera dans les coulisses de la brigade à travers ses nombreuses années de service. Si d'autres ont continué leur carrière en entrant dans la Police Judiciaire, malheureusement, quelques-uns ont été entraînés au coeur d'affaires politiques scandaleuses.


brigade criminelle
Notons aussi que la première femme à avoir eu accès à ce poste au sein de la BC a été Mme Monteil. A la « Crim' », contrairement aux autres brigades, les enquêtes peuvent durer autant de temps que nécessaire et toutes ces enquêtes sont traitées de manière égale et objective. Il ne faut donc pas s'étonner si cette section possède le taux le plus élevé d'affaires résolues. De plus, le mot d'ordre à la « Crim' » est le travail en équipe et c'est justement la deuxième condition qui rend cette brigade unique, avec l'esprit de corps, de solidarité et de fraternité dont en font preuve tous ses membres. Pour renouer encore plus ces liens, ils ont créé l'amicale de la brigade. Ainsi, chaque année, plus précisément le 1er novembre, les membres de la section rendent hommage à leurs camarades tombés en service en faisant le tour des cimetières de la capitale et de ses alentours.


Le premier de ces « héros » était Eugène Mugot qui fut tué le 17 Juillet 1909. Pour atténuer cette petite touche nostalgique, il est important de mentionner que la Brigade Criminelle française dispose de tous les moyens technologiques modernes, grâce à l'appui et à la coopération de la Police Scientifique. Cette brigade un peu spéciale s'est énormément développée durant ces dernières années et elle constitue un soutien inestimable pour résoudre les enquêtes criminelles. Vous vous demandez sans doute comment faire partie de cette équipe unique en son genre ? Tout comme pour les magistrats, il existe aussi un statut commun à tous les officiers de police. L'obtention de ce titre d'officier est une étape indispensable avant de devenir un haut fonctionnaire de la BC. Ensuite viennent les spécialisations dans la Police Judiciaire, en commençant par entrer dans les rangs des forces de l'ordre, plus précisément dans la section en charge de la sécurité publique. Une autre possibilité consiste à passer des concours qui requièrent le niveau Bacc +3. Enfin une autre information, la filière Droit vous donnera le plus de chance pour entrer à la Brigade Criminelle, mais pour ceux qui ont choisi une autre filière, un IEP peut également leur ouvrir les portes du monde de la « Crim' ».

Le Lundi 24 Novembre 2008 à 13:53
Article écrit par Toli ()




fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Mammographie : un examen important pour la santé de la femme...
  •  Rennes de Noël : les fidèles compagnons du père Noël...
  •  Orchidée du désert : une merveille de la flore
  •  Maquillage glamour : des yeux charbonneux et une bouche glam...
  •  Comment faire des économies ?

Articles suivants :
  •  Papouasie Nouvelle Guinée : grande île d'Océanie...
  •  Projet du Grand Paris : un projet ambitieux
  •  L'implant intra-oculaire : une solution aux problèmes de v...
  •  Geisha ; l'art exquis de la féminité typique de la culture...
  •  Eliot Spitzer surnommé « Monsieur Propre» et « le shérif d...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   droit Droit



Le crime est un acte fâcheux qui est impossible à dissocier de la nature humaine. Il en existe de toutes sortes, du petit larcin aux méfaits de grand banditisme dont plusieurs noms ont marqué l’histoi...