Brian Joubert : biographie d'une figure du patinage français


Partager




Le destin de Brian Joubert est tracé sur la patinoire. Ce Poitevin qui a fêté en 2009 son quart de siècle, affiche déjà une fiche carrière bien chargée et un parcours de 9 ans. Figure connue du patinage artistique dans l'Hexagone, Brian Joubert a très vite compris ce qu'il voulait faire et s'est toujours donné les moyens de matérialiser ses envies. Rien ne le prédestinait à cette vie trépidante, ponctuée de figures étonnantes qui lui ont valu de belles ovations et un paquet de médailles. La vie du patineur, né le 20 septembre 1984, commence de manière tout à fait singulière. Issu d'une famille assez modeste, les premiers mois de sa vie ont été quelque peu mouvementés par les suites d'une maladie qu'il contracte à l'hôpital où sa mère accouche. Il vit très tôt avec un seul rein, mais n'en affiche pas moins un grand dynamisme. Du haut de ses quatre printemps, il découvre les joies de la patinoire et n'attend pas plus d'un an avant de défier le public. A cinq ans, Brian Joubert attendrit par la candeur qu'il affiche durant l'improvisation qu'il donne en spectacle, en lieu et place du programme qu'il a préparé.


Passionné par tous les sports de glace dont le hockey, le futur champion se dirige vers le patinage artistique et y entame sa carrière avec l'assurance de ses dix-sept ans. A partir de 2001, en effet, le nom de Daniel Joubert sera entendu à maintes reprises. Ce n'est pas pour rien que l'adolescent rafle le titre de meilleur espoir une année auparavant. Le début de sa carrière sur la patinoire se passe plutôt bien. Coaché par Véronique Guyon, il affiche des prestations qui ne laissent ni les jurys ni le public indifférents.


Compétiteur dans l'âme il se fixe deux défis lors de sa première participation aux championnats d'Europe. En cette année 2002, Brian Joubert ne sera pas seulement parmi le top 10 des Européens, qu'il s'est fixé comme objectif. En effet, il figure parmi les trois stars du podium qu'il partage avec des Russes et pas n'importe lesquels. D'autres compétitions viendront conforter la maîtrise grandissante de ce jeune Français, qui gagne de plus en plus confiance en lui. Jusqu'en 2004, il va découvrir diverses pistes où il est confronté à des adversaires de taille. Ses premiers JO le voient finir quatorzième sans trop de mal. Cette prestation de Salt Lake City inaugurera d'autres, plus prometteuses : la route est tracée pour Brian Joubert. Allant à peine sur ses 18 ans, il s'illustre sur les patinoires suédois de Malmö, lors des championnats européens en 2003. Fort du titre de vice-champion qu'il acquiert alors, il aborde sereinement sa deuxième participation aux championnats du monde et cet état d'esprit lui fait du bien. Il améliore son record et intègre la liste des dix meilleurs à Washington, où il se place sixième. La saison suivante démarre alors tout doucement pour le Poitevin.
brian joubert


Ses prestations n'étant pas particulièrement brillantes, alors qu'il bénéficie en plus de la présence permanente de Laurent Depouilly, son nouveau coach ainsi que des conseils avertis d'un professionnel russe. Son absence remarquée au Grand-Prix ISU de la saison 2003-2004 n'a fait que faire monter la détermination du jeune homme d'un cran. Il arrache - dans le sens littéral - le titre européen de 2004, le ramenant enfin à la France après quarante ans, après un certain Alain Calmat. Par la suite, le parcours de Brian Joubert connaîtra des hauts et des bas mais sans jamais vraiment décevoir. Le personnage présente d'ailleurs cet incomparable atout de rebondir à chaque fois sur ses déceptions. A l'aube de ses 25 ans, le fougueux sportif affiche, non sans fierté, un palmarès qui comprend six titres de champion de France et trois de champions du monde. Revenant à ses anciens amours, le patineur s'attache à nouveau les services de sa première protectrice du cours de l'hiver 2005. Il semblera, par la suite, assez indécis sur son choix de collaboration, changeant de coach pratiquement tous les ans. De son long parcours, Brian Joubert oubliera sans doute plus difficilement la saison 2007-2008. Celle-ci a été marquée par ce qu'il convient d'appeler des échecs cuisants. La saison le voit dépouillé des titres qui l'ont rendu le plus fier durant les années précédentes. Quant à la malheureuse conclusion de son récent passage à Vancouver, l'avenir seul dira de quelle façon inattendue Brian Joubert ira encore rebondir dessus.

Le Mercredi 03 Mars 2010 à 11:23
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  sportifs, footballeur, boxeur, tennis, natation, cyclisme, athlétisme, baskt Les sportifs célèbres : les grands champions du
sport



fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Survival International : organisme de défense des tribus ind...
  •  Logitech : accessoires informatiques
  •  Orange Sport TV : pour tous les fans de sport
  •  Mobalpa : cuisine et salle de bain
  •  Ironman : compétition sportive de triathlon

Articles suivants :
  •  Heavy Rain : un jeu collector Made in France
  •  Moozar.com : réponse au téléchargement illégal ?...
  •  Beats by Dr Dre : gamme de casques audio haut de gamme
  •  Jeux Olympiques : évènement sportif toujours important...
  •  Wipolo : Travelfriend pour iPhone




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   patinage artistique Patinage artistique



Le destin de Brian Joubert est tracé sur la patinoire. Ce Poitevin qui a fêté en 2009 son quart de siècle, affiche déjà une fiche carrière bien chargée et un parcours de 9 ans. Figure connue du patina...