BRB : La Brigade de Répression du Banditisme


Partager




La Direction Régionale de la Police Judiciaire de la Préfecture de Police, communément appelée la PJ, s'occupe de la lutte contre la grande criminalité et la délinquance organisée, du contrôle technique et scientifique d'identité judiciaire et des investigations par voie informatique, avec la base d'outils et des moyens informatiques. La PJ intervient dans la région de Paris, les départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.



Dans son organisation, la Direction Régionale de la Police Judiciaire est divisée en brigades centrales, en Sous-Direction des Affaires économiques et financières et en services territoriaux. Les brigades centrales sont chargées de la "lutte contre la criminalité et délinquance spécialisée" et nous y trouvons la Brigade Criminelle, la Brigade des Stupéfiants, la Brigade de Recherche et d'Intervention, la Brigade de Protection des Mineurs, la brigade de Répression du Proxénétisme et la "Brigade de Répression du Banditisme ou BRB". La BRB est la partie de la PJ sise au 3 rue de Lutèce qui prend en charge les vols à main armée, les vols de grande envergure organisés par des malfaiteurs nationaux ou internationaux, les vols d'objets d'art, les vols et trafics de voitures,les vols perpétrés par des faux policiers ou des faux employés publics ou privés. C'est ainsi que la BRB peut se trouver en conflit de missions avec les commissariats centraux qui relèvent de la Direction de la Police Urbaine de Proximité, pour les cambriolages ordinaires ou les simples vols à la tire, des petites délinquances qui sont normalement l'affaire des commissariats centraux.


Mais du moment que celles-ci deviennent organisées, la BRB intervient et entre en action. La BRB est divisée en divers groupes d'actions : un groupe pour les vols d'objets d'art travaille étroitement avec les antiquaires et les galeries d'art, un autre groupe s'occupe du trafic des voitures volées, et un autre encore s'occupe de démanteler les bandes de faux policiers.... C'est ainsi que la BRB, constituée d'une centaine d'agents, hommes et femmes, très actifs, s'intègre dans le milieu et descend dans la rue où se déroulent les faits, afin de pouvoir mener à bien sa mission.


brb brigade repression banditisme
D'ailleurs, avant l'arrêté du 27 janvier 1975 où on lui a donné le nom de "Brigade de Répression du Banditisme", cette brigade était appelée "brigade de voie publique" et sa mission était alors limitée à la lutte contre la criminalité de rue. Aujourd'hui, en plus de toutes les missions citées plus haut, elle est aussi chargée de remplir en permanence le fichier "Thesaurus de Recherche Électronique et d'Imagerie en Matière Artistique" (TREIMA) et le "Fichier des Brigades Spécialisées" (FBS) pour l'identité judiciaire, fichiers utilisés par la Police scientifique et technique. Et enfin, la BRB donne aussi des formations en technique de surveillance et de filature aux autres brigades de la PJ.



Ces missions de la BRB la placent dans le collimateur des grands malfaiteurs et lui a coûté, en juillet 1986, la vie de l'inspecteur divisionnaire Basdevant et de nombreux blessés au sein de son équipe, au cours d'un attentat à la bombe dans les locaux même de la BRB. Jacques Chirac était venu sur les lieux pour rendre hommage à l'inspecteur mort et pour la reconnaissance publique des risques encourus par les agents de la BRB dans l'accomplissement de leur travail, qui est d'assurer la sécurité de leurs concitoyens.


La mission de la BRB est rendue d'autant plus difficile lorsque les malfaiteurs agissent en bandes organisées. Si on prend l'exemple de vols d'objets et d'oeuvre d'arts, le butin ne reste pas longtemps dans la région mais est tout de suite évacué en province ou à l'étranger, avec toute une filière qui le liquide tout de suite vers des acquéreurs contactés à l'avance. Le public suit pourtant de très près le dénouement de ces vols d'oeuvres d'arts puisque les objets volés sont toujours de très grande valeur et les vols spectaculaires. Dans ces cas-là, le groupe spécialisé pour les vols d'objets d'art se fait éventuellement assister par les autres groupes de la BRB, pour pouvoir mener à bien sa mission.
brb brigade repression banditisme


En 1989, la BRB a pu ainsi procéder à l'interpellation de 80 malfaiteurs inculpés dans ces vols d'oeuvres d'art et elle s'est occupée des 3 grands dossiers suivants : le tableau "l'Embarcadère de l'Estaque" de Georges Braque en exposition au centre Georges Pompidou, Paris IV, d'une valeur de 20 000 000 de francs le tableau, d'une valeur approximative de 500 000 francs, peint par Théodule Ribot, dans la réserve du musée d'Orsay à Paris VII et "Le mariage mystique de Sainte-Catherine d'Alexandrie" dans un bureau de la faculté de médecine à Paris VI, estimé à 1 000 000 de francs de l'époque.

Le Vendredi 23 Janvier 2009 à 10:05
Article écrit par Toli ()




fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Robinet thermostatique : comment cela fonctionne ?
  •  Comment devenir député ?
  •  Daemon tools : à quoi sert ce logiciel ?
  •  Récupérateur de chaleur : comment ça marche ?...
  •  Windows media player : c'est quoi ?

Articles suivants :
  •  Javier Solana : qui est cet homme politique espagnol ?
  •  Le baptême civil : c'est quoi ?
  •  Pierre-Yves Révol : président de la ligue nationale du rug...
  •  La Brigade Fluviale de police de Paris
  •  Ailes d'ange : comment les fabriquer ?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   criminalite Criminalité



La Direction Régionale de la Police Judiciaire de la Préfecture de Police, communément appelée la PJ, s'occupe de la lutte contre la grande criminalité et la délinquance organisée, du contrôle techniq...