Boys band : c'est quoi?


Partager




La définition du boys band est assez facile à comprendre, elle est même largement contenue dans le terme lui-même. Selon la définition du dictionnaire, un boys band est un groupe musical composé de garçons, souvent jeunes. Il est le pendant masculin du phénomène des Girls Band, qui a eu lieu sensiblement à la même époque. Ce que la définition du boys band ne nous dit pas, mais qui semble pourtant important pour la réussite de ces groupes, est la plastique des membres de ce groupe musical.



Les Boys Band sont en général montés de toute pièce par des producteurs de maisons de disques, qui ensuite vont s'amuser à créer une petite histoire autour de la formation de ce groupe musical. Le public principal des boys band sont les adolescentes, dans une tranche d'âge d'en général douze ou treize ans. Dans la composition d'un bon boys band, les qualités vocales des membres du groupes sont souvent accessoires. Les membres du groupe musical n'ont souvent aucune formation préalable à la musique, et sont plus des mannequins. La première vague des Boys Band a eu lieu à la fin des années 80. Cette vague est rétrospectivement assez discrète par rapport aux vagues qui auront lieu par la suite. On voit l'apparition de groupes comme Bros, Big Fun, New kids on the block ou The Pasadenas. Lors de cette première vague, on ne recense pas de boys band français, mais plutôt des boys ban internationaux. Les producteurs francophones se révéleront assez frileux au départ, avant de finalement tenter de lancer ces groupes très largement orientés vers le marketing. Une nouvelle vague de Boys Band a lieu au tout début des années 90.


Elle semble percer de façon plus importante dans les classements internationaux. C'est l'heure de gloire de Boys Band internationaux comme East 17 ou Take That. C'est dans ce dernier groupe qu'un certain Robbie Williams se fera repérer et percera dans la musique, avant de faire la carrière qu'on lui connaît aujourd'hui. Ces groupes déclenchent les passions des foules de jeunes filles qui en sont fans. Elle sont prêtes à tout pour approcher de près leurs idoles, tout savoir de leur vie et même (récompense ultime) arriver à les toucher.


En France, East 17 de passage en France sera littéralement submergé par les fans sur le plateau d'une émission de Jacques Martin. Le service d'ordre, débordé par les fans, ne réussit pas à empêcher les groupies de monter sur scène. Des scènes du même genre se passent lors de concerts, des fans allant même jusqu'à camper devant les hôtels où séjournent les Boys Band. La troisième, et dernière à ce jour, vague de Boys Band déferle en France en 1996. On y voit pour la première fois des Boys Bans français. Des Boys Bans internationaux comme Worlds Apart, les 3T de la famille de Michael Jackson, Boyzone, MN8 ou encore Backstreet Boys trustent les premières places des hits parades. C'est également la période où des Girls Band comme les Spice Girls ou les All Saints dament le pion à leurs collègues masculins. En France, on a le droit à des Boys Band français comme 2be3, G-Squad ou Alliage. Mais les produits passent de mode, et les qualités artistiques des membres des Boys Band s'avèrent vite limitées. La mode s'arrêtera vers 1999. Aux Etats-Unis, le Boys Band N'SYNC a permis de révéler la star montante Justin Timberlake.
boys band


Certains groupes, un peu moins artificiels que les autres, continuent de sortir des disques dans leur pays d'origine. C'est le cas de Thake That en Grande-Bretagne. D'autres groupes,comme Linkup, monté par M6 dans une émission de télévision, n'auront jamais sorti plus d'un single. Cela nous montre que si la plastique semble importante dans la réussite d'un boys band, elle ne fait pas tout !

Le Mardi 21 Août 2007 à 11:08
Article écrit par jviault ()




fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  ING Group : organisme financier spécialisé dans la gestion d...
  •  Alain Bernard : actuel champion de France de 100 m en nage l...
  •  Jean-Marie Bigard : célèbre acteur, humoriste et réalisateur...
  •  Dire Straits : le groupe mené par Mark Knopfler
  •  Banque HSBC : 1ère institution financière européenne de capi...

Articles suivants :
  •  Toulouse ou la "ville rose" : ville française au patrimoi...
  •  République Tchèque : un pays d'Europe Centrale culturellem...
  •  Hongrie : pays d'Europe Centrale au contexte historique bi...
  •  Grenoble : ville française fleurie à visiter à tout prix...
  •  Okaïdi ou la grande marque française de vêtements selon le...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :

 Ley a écrit [29/08/2007 - 17h52] 
Ley

Les boys band !!! :-D Je n'ai jamais trop compris pourquoi les boys band déclenchent autant d'euphorie auprès des fillettes. Franchement mis à part le ridicule, il n'y a pas grand chose qui les caractérisent. Enfin !!! Les 2be3, worlds apart, East 17 et compagnie, merci... :-o




Rien ne sert de courir, il faut partir à point...



Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   groupes musique Groupes musique



Les années 90 ont vu fleurir une ribambelle de groupes composés de garçons, plutôt choisis pour leur plastique de mannequin que pour leurs qualités vocales. Ce phénomène des boys band avait pour cible...