Bouffée de chaleur : comment faire pour s'en débarasser ?


Partager




Au cours de la ménopause, les bouffées de chaleur touchent généralement 80 % femmes. Ces phénomènes sont marqués par une augmentation flagrante du rythme cardiaque suivi de palpitations, par une surélévation de la température de certaines parties du corps comme les doigts, les orteils et les joues ainsi que par l'apparition de sueurs sur le front, le nez et le thorax. Des rougeurs à la poitrine, au visage et au cou peuvent aussi apparaître avec les bouffées de chaleur.



Ces bouffées de chaleur sont parfois courtes et rapides, mais dans certains cas ils peuvent durer jusqu'à 20 minutes. Bien que ce phénomène ne soit pas douloureux, il est surtout incommodant. Pour palier à ce problème, les femmes en phase de ménopause pourront compter sur de nombreuses solutions variées. La solution la plus naturelle pour réduire ce phénomène serait de se rafraîchir. La prise d'une boisson fraîche, l'utilisation d'un éventail ou d'un brumisateur peut parfois être très efficace tout comme la prise d'une bonne douche fraîche. Cette solution serait beaucoup plus efficace si vous pratiquez des exercices de respiration. D'après plusieurs études menées aux Etats-Unis, respirer profondément peut faire baisser le taux de stress donc implicitement la température du corps. La seconde solution proposée pourrait redonner de la vigueur à votre vie de couple. D'après les statistiques, les bouffées de chaleur sont considérablement réduites chez les femmes ménopausées ayant une activité sexuelle régulière. D'après les médecins, la stimulation des ovaires peut entraîner une régulation mécanique du taux d'oestrogènes empêchant ce phénomène fâcheux de se produire.


La pratique régulière d'un sport peut également remplacer les rapports sexuels. Toujours d'après une étude américaine, le yoga peut diminuer considérablement le nombre de bouffées de chaleur. La concentration et la détente requise lors de la posture du cobra, de la chandelle et de la pince peuvent permettre aux femmes d'oublier leur situation diminuant du même coup leur niveau de stress. La marche à pied à vive allure peut aussi être efficace s'il est pratiqué au moins une demi-heure par jour.


bouffee chaleur
Les femmes ménopausées devront tout de même faire attention aux vêtements qu'elles portent. Les fibres naturelles telles que la laine, le coton ou le lin permettent à la peau de respirer en laissant passer l'air. Ces femmes devront donc retirer les vêtements en matière synthétique de leur garde robe. Il en sera de même pour la nourriture. L'alcool ainsi que les repas épicés seront à éviter car ils sont susceptibles de déclencher les bouffées de chaleur. La phytothérapie peut aussi aider les femmes ménopausées. Les hormones produites par quelques plantes telles que le soja peuvent être efficaces et de plus, ce sont des substances naturelles donc les effets secondaires sont limités.



Toutefois, en 2005 l'AFSSA ou l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments a publié un rapport mettant en doute ces plantes en admettant qu'elles ne sont pas recommandées en cas d'antécédents de cancer du sein. Mais les plantes n'ont pas dit leur dernier mot, certaines plantes telles que la passiflore, l'eschoscholtzia ou la valériane calment et détendent lorsqu'elles sont utilisées en infusion, en dilution ou en huiles essentielles.


Il est prudent de consulter un médecin phytothérapeute qui les prescrira en complément d'un traitement classique ou non. L'homéopathie est également une option supplémentaire qui peut être utile à considérer. De plus qu'elle présente deux avantages non négligeables. Déjà, elle ne présente aucun effet secondaire mais en plus elle est plus adaptée aux symptômes des bouffées de chaleur. L'Aconitum napellus 5 Ch est recommandée pour le traitement des bouffées nocturnes liées à l'anxiété et à l'agitation. Quant aux sensations de froid et les sudations généralisées, un spécialiste vous conseillera sûrement du Sepia 9 CH. Quant au Lachesis mutus 7 CH, il peut aider à réduire la durée des bouffées du réveil accompagnées de sudation.
bouffee chaleur


Le Sanguinaria Canadensis 5 CH n'est efficace que si la sensation se localise au niveau des joues et si elle est accompagnée de maux de têtes et de bourdonnements dans l'oreille. Mais toutes ses solutions ne sont efficaces que si l'état psychologique est stable. Refuser le fait de prendre de l'âge augmente le stress et favorise la manifestation des bouffées de chaleur. Comme la puberté, la ménopause est une étape incontournable du cycle de la vie. L'acceptation du changement peut aider la femme de la surmonter.

Le Lundi 27 Octobre 2008 à 10:32
Article écrit par suzi ()


Cet article est lié aux dossiers suivants :
  Santé de la femme Santé de la femme : comprendre son corps pour se
sentir bien

  santé, médecine La Santé


fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Litchi : un fruit délicieux originaire de Chine
  •  Greenpeace : une ONG qui lutte pour la protection de l'envir...
  •  France Loisirs : vie pratique et jeunesse, des livres pour t...
  •  Bien choisir une ponceuse excentrique
  •  La RT 2005 : la réglementation thermique 2005 c'est quoi ?...

Articles suivants :
  •  Aéroport de Santiago de Compostella
  •  Kilimandjaro : la plus haute montagne du continent africai...
  •  Desmond Tutu : archevêque anglican qui lutta contre l'Apar...
  •  Les traditions de Noël en Suisse
  •  Mont Fuji : sommet du Japon de 3 776 mètres




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   sante de la femme Santé de la femme



Au cours de la ménopause, les bouffées de chaleur touchent généralement 80 % femmes. Ces phénomènes sont marqués par une augmentation flagrante du rythme cardiaque suivi de palpitations, par une surél...