Boris Eltsine : 1er président de la Fédération de Russie après l'effondrement de l'Union soviétique


Partager




Boris Nikolaïevitch Eltsine, né en 1931, a été un homme d'État russe, président de la Russie de 1991 à 2000 à l'époque de l'effondrement de l'Union soviétique, puis a disparu de la scène politique jusqu'en 2007, date de sa mort. La biographie de Boris Eltsine indique qu'il est né dans une petite ville de l'Oural et que sa famille comprenait de riches fermiers.



Au début du stalinisme, le processus de collectivisation des terres confisque les biens familiaux, de plus Boris Eltsine voit son grand-père exécuté et son père est détenu plusieurs années en camp de travail avant de devenir ouvrier. En dépit de son indiscipline notoire, le jeune Boris Eltsine entre à l'Institut polytechnique de Sverdlovsk où il obtient en 1955 un diplôme d'ingénieur en bâtiment. Il commence comme contremaître puis, au bout de dix ans, prend la direction d'un complexe de construction. Mais sa carrière d'apparatchik prend le pas sur son métier et Boris Eltsine, membre du Parti communiste de l'Union soviétique depuis 1961, devient chef du département de la construction du comité régional du Parti. Secrétaire régional du Parti en 1975, il est nommé premier secrétaire pour la région de Sverdlovsk dès l'année suivante, et siége en 1981 au sein du Comité central. Boris Eltsine se lie alors avec le réformateur Mikhaïl Gorbatchev qui le place ensuite à la tête de la section du Parti de Moscou et le fait entrer au Bureau politique en 1985.


Promu « maire » de Moscou, Boris Eltsine prône la lutte contre la bureaucratie et le marché noir mais se montre volontiers populiste. En octobre 1987, il s'oppose violemment aux fractions conservatrices du Parti devant le Comité central et critique la lenteur des réformes menées par Mikhaïl Gorbatchev. Ses prises de position lui coûtent sa situation et il est publiquement humilié, mais il y gagne la faveur du peuple russe en accord avec ses critiques.


Boris Eltsine est ainsi élu député de Moscou au Parlement soviétique avec 90 pour 100 des suffrages lors des premières élections en 1989. En 1990, il dirige le principal mouvement d'opposition à Mikhaïl Gorbatchev et est élu le 29 mai 1990 à la présidence du Parlement de la Fédération de Russie. L'homme a du courage et du bagout, il mène le combat en 1991 contre la tentative de putsch menée par les durs du régime contre Mikhaïl Gorbatchev. Mikhaïl Gorbatchev lui laisse la place en décembre 1991. Boris Eltsine va venger sa famille en devenant officiellement le « fossoyeur » de l'Union soviétique et du Parti communiste qu'il s'empresse de dissoudre. Devenu président, Boris Eltsine libéralise rapidement l'économie et la société russes malgré de graves problèmes économiques comme l'inflation galopante et la perte de pouvoir d'achat des classes moyennes. En 1992, il doit faire face à des adversaires politiques ex-communistes et nationalistes nostalgiques de plus en plus populaires et se voit même contraint d'autoriser la constitution d'un nouveau parti communiste russe. Boris Eltsine dénoue la crise du « coup d'État parlementaire » d'octobre 1993, en ordonnant à l'armée de bombarder le siège du Parlement russe.
boris eltsine


Toutefois, Boris Eltsine s'affaiblit physiquement et le président de la deuxième puissance nucléaire mondiale peine à jouer son rôle sur l'échiquier politique international, aux cotés de Bill Clinton puis George Bush. De plus l'intervention qu'il commande en Tchétchénie, tournant à la guerre sanguinaire contre les indépendantistes du président Doudaïev, lui fait perdre sa réputation de démocrate. Sa succession est évoquée dès fin 1996, après deux opérations cardiaques et plusieurs scandales financiers. Lui-même crée la surprise en nommant le jeune Vladimir Poutine au poste de Premier ministre et en démissionnant le 31 décembre 1999, lors des voeux du Nouvel An. Son successeur lui confère alors l'immunité parlementaire. La bibliographie de Boris Eltsine compte trois ouvrages autobiographiques : « Jusqu'au bout » paru en 1990, « Sur le fil du rasoir » de 1994 et enfin des « Mémoires » parues en 2000.

Le Mercredi 19 Septembre 2007 à 14:48
Article écrit par regine ()




fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Cafpi : courtier immobilier français
  •  Le délire : explication du syndrome psychologique
  •  Lycée Condorcet : l'un des meilleurs lycée français...
  •  Kim Basinger : biographie d'une actrice américaine discrète...
  •  Vergetures : comment prévenir ou lutter contre les vergeture...

Articles suivants :
  •  Anis : plante aux vertus pharrmaceutiques et gastronomique...
  •  Dead Zone : lorsque le cerveau de Johnny Smith révèle ses ...
  •  Bayonne : ville portuaire et capitale économique du Sud de...
  •  Musée D'Orsay : célèbre musée parisien reconnu à l'échelle...
  •  Rachat de crédit immobilier : c'est quoi?




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique



Boris Eltsine a été le successeur de Mikhaïl Gorbatchev et a présidé le démantèlement du parti communiste et le passage de la Russie à la démocratie entre 1991 et 2000 dans un climat de crise économi...