Bernard Kouchner : ministre des Affaires étrangères et européennes


Partager




Bernard Kouchner, homme politique et médecin de formation, n'était pas l'homme que l'on se serait attendu à voir nommé ministre des Affaires étrangères et européennes par le président de la République Nicolas Sarkozy dans le gouvernement de François Fillon.



En effet, ce co-fondateur de Médecins Sans Frontières (MSF) et de Médecins du Monde et Haut fonctionnaire de l'ONU s'est engagé depuis très longtemps pour des partis de gauche, ce qui l'aura mené du Parti Communiste Français (PCF) au début des années 1960 au Parti Socialiste (PS) le 6 octobre 1998, en passant par le Parti Radical de Gauche (PRG). En bref, Bernard Kouchner présente un engagement à forte tendance de gauche. Cependant, à compter du 18 mai 2007, après avoir occupé à plusieurs reprises la fonction de secrétaire d'Etat, ainsi que la fonction de ministre délégué et de ministre de la Santé et de l'Action humanitaire dans des gouvernements socialistes, le voici ministre dans un gouvernement UMP. Cherchez l'erreur ! Pourquoi un tel paradoxe ? Comment en est-il arrivé à cet antagonisme ? L'explication est des plus terre-à-terre. Nicolas Sarkozy, dans son projet de gouvernement, tenait l'ouverture comme l'un de ses maîtres mots. Or Bernard Kouchner avait envisagé en décembre 2006 le fait d'intégrer un gouvernement d'union nationale si Sarkozy était élu aux élections présidentielles de 2007. Il n'en fallut pas plus à ce dernier pour désigner le médecin ministre des Affaires étrangères et européennes.


De façon prévisible, cette affaire a fait des remous dans le camp socialiste, dont le Premier secrétaire, François Hollande, a annoncé l'exclusion immédiate du nouvel apostat. Rappelons au passage le très récent ralliement de Eric Besson, ancien porte-parole de la candidate PS aux élections présidentielles Ségolène Royal, à l'UMP. L'acceptation de Bernard Kouchner fut un coup dur supplémentaire pour les Socialistes.


Un coup dur, certes, mais évident, étant donné certaines de ses prises de position qu'il qualifie lui-même de sociales-démocrates : il s'est montré favorable au Contrat Nouvelle Embauche (CNE) ainsi qu'à l'ouverture du capital d'EDF, mesures dont la droite était à l'initiative. Aujourd'hui, devant les accusations que le camp de gauche peut lui adresser, Bernard Kouchner, qui se défend d'un ralliement à l'UMP et qui prétend conserver une conviction socialiste, répond avec un seul mot : « ouverture. » Le même que prône Nicolas Sarkozy. Notons que le gouvernement François Fillon 2 comporte deux ministres non adhérents UMP (le ministre de la Défense Hervé Morin, du Nouveau Centre (LNC) et Bernard Kouchner), et sept secrétaires d'Etat non adhérents UMP, incluant des politiques du Nouveau Centre (Valérie Létard et André Santini).
bernard kouchner


Ce sont tous des anciens ou des proches du Parti Socialiste (Jean-Pierre Jouyet, Eric Besson, Jean-Marie Bockel et Fadela Amara), et même l'actuel entraîneur du XV de France, Bernard Laporte, qui sera nommé secrétaire d'Etat auprès de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, chargée de la Jeunesse et des Sports... Une fois la Coupe du Monde de Rugby 2007 terminée... Si un sportif exerce les fonctions de secrétaire d'Etat, alors pourquoi Bernard Kouchner ne pourrait-il pas intégrer un gouvernement UMP ?

Le Mardi 26 Juin 2007 à 10:00
Article écrit par Vianvian ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  ministres, chef de gouvernement, gouvernement, premier ministre, classe politique française Gouvernement Sarkozy : composition de l'équipe
politique de François Fillon



fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Bombay: 6è ville plus peuplée au monde et capitale de Mahara...
  •  Roselyne Bachelot : ministre de la Santé, de la Jeunesse et ...
  •  McDonald's : la plus grande chaîne de restauration rapide au...
  •  Hervé Morin : ministre de la Défense du gouvernement Fillon
  •  Carlos Santana: le papy du jazz fusion latino

Articles suivants :
  •  Courtney Cox : toujours Friends avec Jennifer Aniston
  •  George Michael : le chanteur incontournable des années 80
  •  Tru Calling : compte à rebours
  •  La Sorbonne : lieu historique de savoir et de prestige
  •  Chine : le pays le plus peuplé au monde




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !



Bernard Kouchner : fiche détaillée  



Bernard Kouchner


(5 votes)
Nom : Kouchner

Prénom : Bernard

Age : 80 ans

Retrouvez Bernard Kouchner sur Star Buzz !



Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il y a 1 commentaires pour cet article :fichePersonnalite.php

 kade34 a écrit [02/09/2008 - 19h47] 
kade34

je pense que monsieur le ministre bernard kouchner est un homme de grande valeures et que sont parcoure et irreprochable . alors monsieur le ministre bon courage et longue vie a vous et votre famille. aek d'algerie 34000





Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   politique Politique
   gouvernement Gouvernement
   ministeres Ministères
   partis politiques Partis politiques
   parti socialiste Parti Socialiste



Bernard Kouchner a autrefois tellement fait parler de lui en tant qu'homme de gauche convaincu. Du PCF au PS en passant par le PRG... Il semblait ne connaître que les abréviations dénotant les partis ...