Bénéficier du RMI : les démarches


Partager




Le RMI ou Revenu Minimum d'Insertion est financé par l'État et une assemblée délibérante d'un département appelée « Conseils Généraux ». Il s'agit d'une prestation de protection sociale française qui a été mise en vigueur le 01 décembre 1988. Il consiste à faire bénéficier les personnes dont les ressources sont inférieures à un montant fixe déterminé par un décret ainsi qu'aux personnes au chômage et à la recherche d'un emploi d'une aide financière. Le RMI est une somme versée mensuellement par la Mutualité Sociale Agricole ou par les Caisses d'Allocations Familiales. Ce système d'aide financière aux personnes dans le besoin a été adopté pour la première fois en Angleterre au XVIII ème siècle. Les principes qui englobent cette structure, appelée le « Speenhamland Act », avaient plusieurs points communs avec le système actuel qui régit le RMI. Les personnes qui bénéficient de cette allocation sont appelées bénéficiaires du RMI ou allocataires du RMI. Elles sont également appelées RMIstes dans le langage populaire. Le RSA ou Revenu de Solidarité Active a remplacé le Revenu d'Insertion Minimum à partir du 1er juin 2009. Le RMI est défini par une allocation différentielle.


Le montant accordé au bénéficiaire est en effet calculé en fonction du nombre des membres de son foyer, à savoir le conjoint ou la conjointe et les enfants à charge. Pour pouvoir bénéficier de la totalité de cette allocation, appelée prestations familiales, il faut que les personnes à charge habitent son domicile. Les enfants à charge sont ceux qui ont moins de 25 ans. Le RMIste bénéficie d'un certain nombre de droits sociaux supplémentaires. Il bénéficie d'une aide au logement dont le montant varie selon les ressources et le loyer nu, sans prendre les charges en compte.


En moyenne, cette aide représente un peu moins de 200 euros par mois. Le RMIste bénéficie automatiquement de la sécurité sociale comme la CMU ou couverture maladie universelle. Il s'agit d'une prestation sociale gérée par l'URSSAF ou les Unions de Recouvrement de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales, lui permettant de profiter d'un remboursement des soins et des médicaments non-couverts par l'assurance maladie. L'individu concerné se voit également accordé une réduction sociale téléphonique. Le partenariat avec l'opérateur France Telecom permet à l'allocataire du RMI de voir sa facture mensuelle réduite d'environ 2/3 du montant initial. Dans certaines communes, il peut bénéficier de bons de chauffage et d'électricité ainsi que de réductions dans les transports en commun. Dans certaines régions, le RMIste peut même profiter d'une gratuité des transports en commun comme le bus, le métro ou lors des déplacements SNCF. Une somme appelée « prime de Noël » est également versée au RMIste à chaque fin d'année. Le montant de cette prime est fixé par rapport au nombre des membres de sa famille, avec environ 220 euros par personne à charge.
beneficier rmi


Les critères demandés pour pouvoir bénéficier du RMI sont définis par certains points importants. La personne concernée doit être résident français ou habiter les Départements d'Outre Mer. Le RMI s'adresse aux personnes de plus de 25 ans, avec un ou plusieurs enfants à charge ou en période de grossesse. Les personnes ayant droit au RMI doivent également avoir des ressources financières nulles ou être rémunérées d'un salaire inférieur au montant minimum d'insertion. Cette aide financière concerne aussi les personnes dont il est difficile d'évaluer le montant exact des ressources, comme le cas des professionnels non salariés par exemple. Leurs ressources sont déterminées tous les ans par le Conseil Général à l'ouverture du droit. Le montant minimum du RMI varie selon le nombre des membres du foyer familial à charge. Les aides que l'allocataire du RMI perçoit, comme les allocations chômage et allocations familiales, sont considérées dans le calcul permettant de déterminer le montant minimum d'insertion. Les étudiants, les élèves ou les stagiaires de plus de 25 ans n'ont pas droit à ces prestations, sauf dans le cas où la formation que la personne concernée suit fait partie d'une activité d'insertion présente dans le contrat d'insertion. Les étrangers venant des pays qui ne font pas partie de l'Union Européenne peuvent également bénéficier de cette aide financière. À noter que la personne concernée doit être titulaire d'une carte de résident. Cette exception inclut également les étrangers résidant en France depuis 5 ans au minimum et qui disposent d'un titre de séjour conforme avec la loi ainsi que de tous les justificatifs nécessaires.

Le Mardi 27 Avril 2010 à 11:07
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  economie Economie


fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Comment soigner l'urticaire
  •  Pêche du Vairon : informations
  •  La gymnastique suédoise : histoire
  •  Les dangers de fumer
  •  Les endorphines : définition

Articles suivants :
  •  Serre de jardin : bois, verre ou plastique ?
  •  Huiles essentielles de niaouli
  •  Poivre noir : épice incontournable
  •  Palissandre : c'est quoi ?
  •  Muscade : usages de la noix de muscade




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   gagnez de l argent Gagnez de l'argent



Le RMI ou Revenu Minimum d'Insertion est financé par l'État et une assemblée délibérante d'un département appelée « Conseils Généraux ». Il s'agit d'une prestation de protection sociale française qui ...