Benchmarking en management : définition et exemple


Partager




Définition du Benchmarking en management
Le Benchmarking concurrentiel
Exemples de Benchmarking en management
Le benchmarking stratégique

Traduction du Benchmarking en management



Le Benchmarking se défini de deux manières. D'abord, en tant qu'instrument utilisé en management pour évaluer, analyser les meilleurs outils et meilleures pratiques employées par les concurrents les plus performants, dans le but de les appliquer à sa propre entreprise.



Ensuite, le benchmarking se définie également comme un état d'esprit à adopter en management. Il existe en tout deux manières d'effectuer cette pratique. La première se fait en interne, c'est-à-dire une analyse entre les services et départements au sein d'une même entreprise. La seconde est en externe, en analysant les méthodes employées par les concurrents leaders dans le domaine d'activités concernés. De ce fait, le benchmarking consiste en une étude comparative de certains critères, objectifs comme subjectifs, suivant certaines règles. Cette étude permettra ainsi de déterminer la ou les méthodes qu'une entreprise devra appliquer, afin d'optimiser sa production ainsi que les moyens de satisfaire un maximum de clients. Le benchmarking en tant qu'état d'esprit se rapporte à l'identification des « best practices », à la collecte d'informations grâce à un système d'échange à la fois ouvert et réciproque, ainsi qu'à un moyen permettant l'établissement de la mesure économique des progrès de l'entreprise.

Le Benchmarking fonctionnel, concurrentiel...



En tant qu'outil managérial, le benchmarking se traduit sous forme d'étalonnage concurrentiel.


Il s'agit plus exactement d'un processus de recherche d'un étalon de mesure, qui va permettre, par la suite, de conditionner l'amélioration des performances de l'entreprise. Le benchmarking se divise en 5 catégories à savoir, le benchmarking interne, concurrentiel, fonctionnel, générique et enfin stratégique. Le benchmarking interne consiste en une comparaison des produits, services mais aussi des processus au sein d'une organisation. Elle s'utilise préférablement au cours d'une première application de cet outil managérial.


Les avantages de cette première méthode sont perceptibles dès son application. En effet, elle permet un accès relativement facile aux informations destinées au partage, des solutions facilement adaptables en raison de la mise en place d'une seule et même politique et enfin des gains dans les plus brefs délais. Mais comme toute méthode, ce benchmarking présente des inconvénients, notamment au niveau des informations. Cette forme d'organisation ne présente pas non plus une grande force de persuasion en management et ne peut être applicable qu'aux entreprises d'une certaine envergure.

Objectifs du benchmarking



Le benchmarking concurrentiel consiste à comparer les mêmes critères que le benchmarking interne, mais cette fois-ci avec ceux des entreprises adverses. Il peut s'appliquer à n'importe quel moment. Le benchmarking externe offre la possibilité d'identifier aisément et rapidement les éventuels partenaires. Il apportera également une conviction plus profonde et plus motivante du management. Enfin, il permettra de définir l'ordre de priorité des améliorations à mettre en pratique. Par contre, cette méthode rend la collecte d'informations ardues et son partage assez limité.
benchmarking


Le risque de perte reste également très élevé. Enfin, elle n'apporte que peu d'informations croustillantes sur les points forts de la concurrence car ces derniers les mettent déjà en exergue. Le troisième type de benchmarking, dit fonctionnel, est une étude comparative d'une seule activité avec celle de sociétés, pas forcément concurrentes, agissant dans la même branche industrielle. Elle s'utilise dans le but de comparer essentiellement les indicateurs de coûts avec celle d'organisations du même genre. Ce type de benchmarking présente l'avantage d'avoir accès à des informations confidentielles. Par contre, en raison de sa limitation aux coûts des produits et services, il ne donne pas d'explications particulières.

Les différents types de benchmarking



Le quatrième type de benchmarking, le générique, consiste en un apprentissage des pratiques employées par des entreprises ayant donné des résultats satisfaisants. Ces entreprises ne font pas partie de la concurrence mais utilisent des processus similaires à celles qui ont recours au benchmarking. L'emploi de cet outil managérial a pour but d'acquérir des idées plus fraîches, plus innovantes une fois que toutes les méthodes d'amélioration des rendements, des produits et services ont déjà été appliquées sans grand succès. Il offre une vue assez large des autres possibilités d'amélioration, un accès illimité aux informations ainsi que des pratiques tout à fait comparables. Par contre, ce sera au niveau de l'identification des éventuels partenaires, du transfert des informations à caractère confidentiel et de l'intégration des solutions que se sera difficile. Enfin, le dernier type de benchmarking est dit stratégique. Il s'utilise lors de la définition de nouvelles orientations en vue de l'amélioration. Le benchamarking stratégique permet à une entreprise d'adapter les stratégies gagnantes de ses partenaires avec la sienne. Les avantages sont considérables dans la mesure où les informations partagées sont nombreuses. Toutefois, ce sera au niveau de l'identification et de la mise en pratique de manière coopérative avec les partenaires que cela se compliquera.

Le Jeudi 28 Juillet 2011 à 11:39
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  economie Economie


fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Emmanuel Adebayor : biographie de ce joueur de football togo...
  •  Pension livrée : définition, caractéristiques et risques
  •  Juriste en droit social : rôle et compétences
  •  Fortuneo : bourse en banque en ligne
  •  Trombi.com : retrouveur d'amis gratuit sur le net

Articles suivants :
  •  Conseil national de la comptabilité : définition et missio...
  •  Communication interne à une entreprise : définition
  •  Kid Cudi : biographie de l'auteur de Cudderisback, Pursuit...
  •  Ville de Cotonou : zoom sur la capitale du Bénin
  •  Massage cocoon : entre tantrisme et relaxation, les techni...




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   management Management
   marketing Marketing



Le Benchmarking se défini de deux manières. D'abord, en tant qu'instrument utilisé en management pour évaluer, analyser les meilleurs outils et meilleures pratiques employées par les concurrents les p...