Beezik : musique en ligne


Partager




La loi Hadopi, dont la « version » complémentaire vient tout récemment d'être adoptée en France, ne cesse de donner du fil à retordre aux passionnés de téléchargement de contenus multimédias. Ainsi ces derniers mais surtout les sites Web qui proposent ce type de service se doivent de respecter la législation en vigueur et par conséquent, ont l'obligation d'adapter leur pratique selon ces textes qui régissent la création et Internet.



Actuellement, pour se faire une place dans le milieu du téléchargement de fichiers mais surtout pour pouvoir rentabiliser ses charges qui reposent majoritairement dans le règlement des droits d'auteurs, les plates formes de téléchargement doivent faire preuve d'imagination. Une condition que le portail français récemment créé: Beezik ou Beezik.com, a merveilleusement su répondre. En effet malgré le fait que ce site Internet vient d'être mis en ligne au mois de juin 2009, il fait déjà figure de leader dans le milieu des portails qui proposent le téléchargement de fichiers musicaux de manière légale, illimitée et gratuite. Pour la petite histoire, le site Internet Beezik, comme il a été souligné supra, a été créé au mois de juin 2009 sous l'initiative de trois entrepreneurs du Web, à savoir Thomas Pasquet, Jean Christophe Delaunay et Jean Canzoneri. Trois mois plus tard, c'est-à-dire au mois de septembre dernier, le site recensait déjà aux alentours de 300000 utilisateurs membres. A la même date, il proposait 2 millions de morceaux téléchargeables dont 1,2 millions qui ne sont plus protégés numériquement.


Après un reportage sur le sujet de la loi de la création et Internet réalisé par l'émission Envoyé Spécial qui fut diffusée sur France 2 le 12 novembre dernier, le site Internet Beezik.com accuse la meilleure audience de sa très « jeune » histoire. En effet, ce reportage fut un véritable tremplin commercial et institutionnel pour Beezik puisque 2 minutes et 13 secondes de l'émission lui furent dédiés. Les jours qui suivent, le portail était difficilement accessible aux visiteurs.


beezik
Du point de vue technique, le site Beezik requiert l'installation de l'outil Flash sur l'ordinateur ainsi que le système d'exploitation Windows, à partir de la version 2000. En effet à ses débuts au mois de juin, le lecteur multimédia de cet OS: Windows Media Player était nécessaire pour gérer les fichiers téléchargés qui étaient exclusivement au format propriétaire de Windows: Windows Media Audio ou WMA et encodés à 192 Kbps. Ledit lecteur permettait d'exploiter les protections numériques dénommées GDN qui étaient une norme à respecter afin de pouvoir obtenir le statut de site de téléchargement légal. Ainsi les morceaux téléchargés disposaient d'une licence, valable pendant un mois, qui permettait de les écouter et passé ce délai, il fallait absolument se connecter sur le site pour la prolonger d'un autre mois.


La protection n'offrait pas également la possibilité de graver les titres sur un support numérique et limitait leur transfert d'appareils à appareils à 5 fois. Cependant depuis le mois de septembre dernier, les fichiers musicaux sont passés au format MP3 et la protection numérique a été abandonnée suite à des discussions effectuées avec les ayants-droits. Actuellement plus de la moitié des morceaux figurant dans le catalogue de Beezik.com, plus précisément 1,2 millions sur les 2 millions disponibles, adoptent ce nouveau statut. Comme il a été souligné au départ, le site Internet Beezik a adopté une stratégie innovante pour pouvoir offrir des millions de titres à télécharger à ses utilisateurs. Puisque ses revenus reposaient exclusivement sur les publicités, le portail Beezik.com se doit de satisfaire au maximum ses annonceurs ainsi que ses sites partenaires. Par conséquent, Beezik a mis en place un système mettant en valeur ces annonces publicitaires et qui consiste à obliger les téléchargeurs à les visionner s'ils veulent procéder à un « download ». Pour être un peu plus précis, celui qui veut télécharger un morceau doit tout d'abord visionner une publicité qu'il aura choisi et qui dure aux alentours de 15 secondes. Afin de s'assurer que ce dernier ait bien regardé la « pub », Beezik a élaboré un procédé simple mais efficace. En effet, à la fin du spot publicitaire, l'utilisateur dispose de 6 secondes seulement pour lancer le téléchargement sinon il devra revisionner un autre. L'autre stratégie commerciale de Beezik repose sur l'inscription sur les pochettes d'albums téléchargés des remerciements du type: « Beezik remercie tel partenaire ». Mais ce qui fait réellement la particularité du site Internet Beezik.com, c'est qu'il « rémunère » les téléchargeurs. En effet, en plus de proposer des « downloads » gratuits et légaux, le portail gratifie également ses utilisateurs avec des points, équivalant à 0,3 , par téléchargement effectué. Au final les points cumulés seront transformables en bons de réduction pour des achats dans les magasins partenaires.

Le Vendredi 11 Décembre 2009 à 13:52
Article écrit par Toli ()


Cet article est lié au dossier suivant :
  internet, serveur, moteur de recherche, programme Internet : explorer la toile


fleche Voir les autres articles commençant par B
 
Articles précédents :
  •  Titi : l'eternel rival de Grosminet
  •  Neuf Cegetel : société désormais rachetée par SFR...
  •  Monstres et Cie : film d'animation des studios Pixar
  •  Chocolats Noël : comment choisir ?
  •  Tarifs chez EDF : qu'en est-il ?

Articles suivants :
  •  Double nationalité et droit du sol : que dit la loi ?...
  •  Low cost : pas que pour l'avion
  •  Coiffure virtuelle: service gratuit sur internet
  •  La corrida : une tradition en Espagne
  •  Drapeau basque : signification




 
 

Poser votre question !
Et gagnez des Webbies
et des cadeaux !




Commentaires 

flux rss Flux RSS 2.0 :  les derniers commentaires de cet article


Il n'y a pas encore de commentaires pour cet article.


Tous les commentaires sont soumis à modération (ceux abrégés en SMS seront supprimés).
Ne vous inquiétez donc pas si ceux-ci ne s'affichent pas instantanément.

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek


Voir aussi



   musique Musique
   musique Musique



La loi Hadopi, dont la « version » complémentaire vient tout récemment d'être adoptée en France, ne cesse de donner du fil à retordre aux passionnés de téléchargement de contenus multimédias. Ainsi ce...